un forum sur tout et rien, pour enfin croiser nos sujets et nos points de vue
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Film d'horreur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Jeu 18 Sep - 15:43

MOTHER OF TEARS - 2007



l'Histoire : De nos jours à Rome, Sarah, une jeune archéologue américaine se retrouve en possession d'une urne antique. Elle ignore que celle-ci a appartenu à la plus puissante de toutes les sorcières, la Mère des Larmes. En ouvrant l'urne, Sarah va malencontreusement libérer une force démoniaque qui n'aura de cesse de tout détruire sur son passage...


Après plus de 20 ans, Dario Argento décide enfin de conclure sa fameuse trilogie des "Trois mères" commencé en 1977 avec les chef d'oeuvres Suspiria (mon amour I love you ) puis Inferno. C'est dire si je l'attendais...

Et Oùla quel choc Shocked

Je veux bien comprendre que l’époque "Suspiria", "Inferno" où même "Ténèbres" et "Phenomena" soit finit, je sais bien que ce troisième volet aujourd’hui ne sera pas comme ceux-là ! Et étant donné ce que nous a pondu dernièrement le père Argento Crying or Very sad , grand cinéaste du genre Européen depuis 1970...
Mais quand même, là il s’agit de deux grands films, faisant désormais partis d’une "trilogie" avec ce Mother of Tears !

Même si celui-ci n’aurait eu aucun rapport, venant de la part de Dario Argento, ce film est mauvais !
Une réalisation totalement anonyme, y’a rien ! Des effets gore qui peuvent être bienvenue mais ça en vient à être grotesque... C’est mal joué, sa fille Asia joue comme une quiche... Il n’y a pas un gramme d’ambiance, on ne ressent absolument rien...

Le néant total qui fait que je me retrouve face a un mauvais Z qui conclu la saga des trois mères Shocked . Dès les 1er plans, ça craint… Premier meurtre (référence un petit grain de folie Suspirienne) reste passable et… Et c’est tout…

J’aime beaucoup Dario Argento, mais son dernier film me fait mal Shit .

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Lun 6 Oct - 19:31

BLACK CHRISTMAS - 1974



l'Histoire : A la veille de Noël, la plénitude d’une pension de jeunes filles va être bouleversée par un dangereux psychopathe, adepte de harcèlement téléphonique. Une joyeuse bande d’étudiantes, réunies en attendant de pouvoir profiter des vacances, va être confrontée à la folie meurtrière incarnée.


Black Christmas reste sans conteste un film précurseur, une référence planquée, je viens de découvrir ce film et ça saute aux yeux : le début, le thème d’une fête, les appels téléphoniques, tueur mystérieux etc… Des éléments qui sont matière aux codes du slasher-movie, non Halloween (1978) n'est pas l'inventeur du sous genre. 1974, la belle année ou un "Massacre à la tronçonneuse" fait des ravages (et j’ai remarqué que dans Black Christmas le tueur empreinte aussi la même méthode que Leatherface pour attirer sa première proie).

Le réalisateur Bob Clark offre une mise en scène virtuose, les travelling dans la maison sont superbes, maison aux intérieurs baroques dont il en tire bon profit. Une histoire simple, angoissante où passe une certaine pointe d’humour. Un film ou sévit un meurtrier des plus inquiétant que l’on ne voit peu.
Un bon casting : John Saxon, Olivia Hussey et j’avais oublié à quel point Margot Kidder est si mignonne…

Black Christmas est un film novateur qui offre une ambiance inquiétante et particulière avec une certaine intelligence, offre aussi son lot de plans remarquables, dès le départ un cours de cinoche commence. Son remake de 2006 ne peut pas en dire autant…

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Dim 12 Oct - 22:32

EDEN LAKE - 2008



l’Histoire : Jenny est maîtresse d'école. Son petit ami et elle quittent Londres pour passer un week-end romantique au bord d'un lac.
La tranquillité du lieu est perturbée par une bande d'adolescents bruyants et agressifs qui s'installent avec leur Rottweiler juste à côté d'eux.
A bout de nerfs, ces derniers leur demandent de baisser le son de leur radio. Grosse erreur !
Qui ose dire quoi que ce soit aujourd'hui à une bande de jeunes qui se conduit mal ? Qu'arrive-t-il à ceux qui osent ? Quel poids ont les adultes sur ces jeunes ?
Les parents n'auraient-ils pas juste les enfants qu'ils méritent ?



Le scénariste anglais James Watkins réalise ici son premier film : Première réussite ! Un survival comme on en connaît tant où les victimes ne sont pas cette fois les proies d’adultes psychopathes ou d’animaux féroces. Ici la menace sera adolescente et le premier constat reste la totale crédibilité de l‘évènement… Avant lui, le thème avait déjà été abordé dans des films comme Les révoltés de l'an 2000 (1977), Class 1984 (1982) ou plus récemment Ils (2006).

Le réalisateur scénariste respecte les codes du genre et fait monter la sauce crescendo, du début idyllique à la première altercation bénigne pour en arriver à l’impensable !
Simple et efficace, Eden Lake associe qualité avec ses décors, sa mise en scène, son propos et son casting, du tout bon en somme.

Le casting, important dans le sous genre reste ici étonnant, à commencer par Kelly Reilly que j’ai pu voir avant dans L’auberge espagnol et Les poupées russes, sa naturelle beauté, sa douceur et sa sympathie ne présagait pas qu’à l’avenir je la verrai ici dans un milieu brutal et malsain, inutile d’ajouter à quel point elle réussit à convaincre ! Face à elle une jeune troupe d’acteurs incarnant parfaitement la bande de jeunes agressifs dont le "chef" trouve une grande réjouissance à faire le mal !
Le scénario tient un bon rythme sur sa seconde partie et James Watkins fait preuve de talent pour mettre en scène son histoire, soutenu par des effets réalistes qui nous atteint, certains coups parviennent à nous communiquer leur douleur ! On notera une inspiration The Descent pour la musique et l'envirronement...

Eden Lake n’oublie pas, derrière tout ceci de faire passer son message et donne un certain point de vue sur une des diverses questions sur cette montée de la violence de plus en plus dure chez les jeunes ados.

On ressort donc convaincu, Eden Lake est un bon film du genre que l’on attendait pas forcément, un film qui va jusqu’au bout en évitant le piège du "happy end" !
Me voilà un peu rassuré pour la suite de The Descent dont le scénario est signé James Watkins…

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Sangoku
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 36
Localisation : B-4 (à 1000 km de Satan City)
Humeur : Saiyajin Senshitachi
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Mar 14 Oct - 20:44

Pour Mother Of Tears, si tu dis que ce film ne vaut rien, je suis déçu.
Je ne l'ai pas vu mais Argento perd de son atout cinématographique ces derniers temps. Il se conforme aux mise en scène banales.
Où est son art du Giallo et sa mise en scène particuliérement désaxée ?
Parce que même dans ces films fantastiques comme "Inferno", "Suspiria" ou "Phenomena", un air de Giallo traîne ce qui rendait les films plus prenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Mer 15 Oct - 0:15

Et oui, les regrettées époques 70 et 80's, là où la hargne, l'expérimentation, la transgression et le fun fleurissaient Rolling Eyes ...

Il faut qu'Argento se repoudre le nez, là on aura de bons films Mr. Green .
Son dernier film, intitulé Giallo est très attendu !!!! Faut pas qu'il foire rambo

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Lun 27 Oct - 0:19

REC - 2007



l'Histoire : Une journaliste suit avec son caméraman une équipe de pompiers. Ce soir, tout est calme jusqu’au coup de fil d’une vieille dame.
En arrivant sur place, l’équipe découvre des voisins effrayés. D’horribles cris ont été entendus dans l’appartement de la vieille dame. Une nuit de cauchemar commence…


Jaume Balaguero et Paco Plaza revisite le film d’horreur avec Rec. Sur un procédé qui a déjà fait ses preuves par le passé (Cannibal Holocaust, Le projet Blair Witch) et plus récemment dans la même année 2007 : Cloverfield et Diary of the dead.
Le documentaire témoignage se veut surtout réaliste, frôlant l’amateurisme et une simplicité scénaristique, sorte de génération "Youtube" de plus en plus présente. Ses thèmes du témoignage de faits divers intéresse. Le 11 Sept. 2001 en est l’exemple type, beaucoup d’images ont été rapportées par des amateurs !

Jaume Balaguero, bon réalisateur du genre en Espagne (Darkness, Fragile), s’associe avec Paco Plaza pour livrer un film d’horreur qui ne ressemble pas à ses précédents, ils partent sur une base des plus simple et livre 1H15 de frissons, de stress et d’hyper activité !
Très flippant pour certains, je n’en dirais pas autant !! Il est clair que les "novices" du genre seront les plus touchés, "Rec" promet son lot de sursauts qui n’ont fonctionnés qu’au quart pour moi Rolling Eyes … Mais malgré ses effets manqués, "Rec" réserve autres choses, même si on peut lire sur le papier une histoire simple sans originalité, traitant des thèmes récurrents du genre (personnes contaminées assoiffées de sang et agressives…), les réalisateurs réussissent leur pari avec une mise en scène maîtrisée et donnent à leur fiction documentaire toute crédibilité !

Crédibilité bien transmise par son casting où aucune tête d’affiche y est présente, des acteurs inconnus réussissant bien à se faire passer pour des victimes malchanceuses. A défaut de ne pas être victime à 100 % des sursauts de peur, le film reste très angoissant et radical, parvenant à l’aise a se hisser en haut du panier des huit clos horrifiques et je saluerais sa dernière partie tétanisante !! Où l’on passe dans l’obscurité et qu’on assiste aux évènements en lumière infrarouge, difficile de décrisper affraid

Rec n’a pas été pour moi le Choc de terreur, mais reste un bon film de genre qui fait grimper la tension et qui, pour de bon, garantit une peur certaine au bout du reportage !

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Lun 27 Oct - 22:55

TERREUR DANS LA SAVANE (Prey) - 2007
l'Histoire : Afrique du Sud. Une famille américaine part en safari pour découvrir le milieu sauvage africain. Mais rien ne se passe comme prévu. Ils se retrouvent au coeur d'une réserve naturelle des plus effrayantes à la merci de lions affamés qui ne désirent qu'une chose : en faire leur repas. Un vrai calvaire dans la brousse africaine commence...

Réalisé par Darrel James Roodt qui nous raconte une mésaventure chez National Geographic ! Façon de parler bien sûr, si je fais référence à la chaîne c’est juste pour souligner le fait qu’ici, l’Afrique et sa savane est très bien rendu !

Ici notre Rococop adoré Peter Weller, ingénieur en Afrique, propose à ses deux enfants (un jeune garçon et une ado grincheuse) et à sa nouvelle et jolie épouse (Bridget Moynahan) un safari photo, lui ne les accompagnera pas car il a du pain sur la planche…
Voilà notre famille "recomposée" en voiture pour la savane. S’en suivra une lutte pour survivre face aux Rois de la jungle !

L’influence principal de cette série B reste Cujo, où les protagonistes sont piégés dans la voiture et ils leur est quasi impossible de mettre le pied dehors. Le roi de la jungle et sa reine veillent, bien décidés a faire de ses personnes leur repas.
Malgré quelques maladresses : réaction idiote, stéréotypes (relation belle mère et fille tendu au départ et…), quelques effets d’hémoglobines numériques pas très beaux. Terreur dans la savane parvient à convaincre l’amateur du genre grâce à une jolie utilisation des décors, Darrel James Roodt a su rendre la faune menaçante, installant le doute sur la présence ou non du fauve derrière celle-ci, manière suggestive d’inquiéter le spectateur.
Et bien sûr l’essentiel : Les lions, ici pas question de se la jouer mauvais CGI à la Sci-Fi Channel, de vrais fauves sont à l’honneur, les attaques sont assez réussis et les lions sont impressionnants, un peu comme le croco-movie australien Black Water.
Niveau scénario rien de bien surprenant, le film se contente d’être un simple thriller profitant de ses atouts en allant à l’essentiel…

Terreur dans la savane reste donc une honnête série B, qui nous change des requins, crocodiles, araignées et autres stars d’animal attacks !


_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Sam 1 Nov - 20:11

Soirée Halloween hier, dans un cinéma de quartier avec trois films : Spirits, Mirrors et Diary of the dead.
Ca tombe bien, j'en ai vu aucun !



SPIRITS - 2008



l'Histoire : Alors qu'elle vient juste de l'épouser, Jane accompagne Ben à Tokyo où il doit faire des photos de mode pour un magazine. Au cours d'une excursion en voiture au Mont Fuji, les deux jeunes gens renversent une jeune fille apparue soudainement sur la route. Malgré leurs recherches, le corps reste introuvable.
Bien que choqué, le couple tente de reprendre une vie normale, mais Jane ne se sent pas à l'aise dans cette ville étrangère alors que Ben y a ses habitudes. Après sa séance de travail, le jeune homme découvre une forme blanche vaguement humaine sur tous ses clichés. Pour Jane, il ne peut s'agir que du fantôme de la jeune fille de la route, revenu pour accomplir sa vengeance...


Remake US du film Thaïlandais Shutter réalisé par Masayuki Ochiai
L’original de Parkpoom WongPoom et Banjong Pisanthanakun surfant lui-même sur la vague des films de fantômes nippon tel que Ring ou Ju-On : The grudge, apportait tout de même son lot d’efficacité et une certaine maîtrise dans sa mise en scène, garantissant quelques bons moments de frissons !

Ici rien de tel, comme la plupart des remakes qui sévissent depuis pas mal d’années déjà, Spirits n’est qu’une pale copie blonde qui est loin de faire tout en finesse ! Rien à faire, ces thrillers asiatiques se suffisent largement à eux même !
Le réalisateur se contente de reprendre ce qui a déjà été vu en nous racontant la mésaventure de ce couple campé par Joshua Jackson ("Dawson", "Urban Legend") et Rachael Taylor. Tout est déjà dit sur l’intention de ce film qui n’a que pour objectif : Séduire les ados et rapporter de l’argent.
Masayuki Ochiai peine a faire monter la tension, il reproduit les séquences efficaces de l’original en nous les balançant sans aucune conviction, plutôt par obligation !!

C’est fade, pale et prévisible (bah oui )… Il est tant d’arrêter le massacre !



MIRRORS - 2008



l'Histoire : Un ancien flic, forcé de démissionner de son travail après un accident ayant coûté la vie de son associé, travaille à présent comme veilleur de nuit dans un grand magasin brûlé et abandonné. Seuls quelques miroirs ont survécu aux flammes. Il réalise que ceux-ci cachent un horrible secret qui les menace, lui et sa famille.

Quatrième film d’Alexandre Aja, second film américain et aussi second remake ! Après une relecture réussit de La colline a des yeux, il a cette fois la tache d’américanisé le film Coréen Into the mirror (que je n’ai pas vu).

Toujours accompagné de son fidèle ami et scénariste Grégory Levasseur, Aja dirige ici une tête bien connu du petit écran, j’ai nommé Kiefer Sutherland ("24 heures chrono") dans le rôle de l’ancien flic torturé !
Mirrors ne fait pas lui non plus dans l’originalité, mais la patte d’Aja reste encore présente, mais bien moins par rapport à ses précédents films, on remarquera une esthétique séduisante et soignée, les décors du centre commercial sombre et délabré sont réussis, de même que les effets gore, surprenant et que l’on attend pas forcément ! Le scénario empreinte la trame du thriller fantastique qui se suit sans trop d’ennui, je mettrais un bémol sur le final, pas très justifié !

Dans l’ensemble Mirrors n’est pas désagréable à voir, plus atmosphérique mais moins percutant que les précédents films du frenchy Alex Aja (voir moins bon ) qui semble s’être bien installé à Hollywood (son 5è film sera de nouveau un remake, celui de Piranhas), dommage qu’il ne met pas son talent au profit de films plus originaux



DIARY OF THE DEAD - 2008



l'Histoire : Des étudiants en cinéma tournent, dans une forêt, un film d'horreur à petit budget, lorsque la nouvelle tombe au journal télévisé : partout dans le pays, on signale des morts revenant à la vie.
Témoins de massacres, de destructions et du chaos ambiant, ils choisissent alors de braquer leurs caméras sur les zombies et les horreurs bien réelles auxquels ils sont confrontés afin de laisser un témoignage de cette nuit où tout a changé.


Le retour de Georges Romero 3 ans après Land of the dead, 4è volet de sa saga zombie commencé en 1968 avec le culte La nuit des morts vivants !
Diary of the dead, bien qu’il s’agit du même thème, ne s’inclus pas dans la saga. Toujours fidèle à lui-même, Romero continu de critiquer l’Amérique en se servant du genre avec intelligence !

Alors qu’ils apprennent la mauvaise nouvelle aux infos, notre bande d’étudiants sont décidés à livrer un vrai témoignage sur les évènements chaotiques ! Nous nous retrouverons dans une satire politico social (Tous les zombie movies de Romero le sont : dénonciation et critique de la guerre du Viêt Nam, société de consommation, militaire, pauvreté, terrorisme…) où le Maître se concentre plus sur les médias et son contrôle de l’image, en s’inspirant de la télé-réalité pour mettre en scène son film, tout comme Rec et Cloverfield, nous assistons aux évènement d’un point de vue subjectif…

Nous sommes chez Romero, exit donc le zombie hyper actif, comme d’habitude les effets gore sont réussis et il ajoutera même une pointe d’humour noir (sans toutefois en inonder son film) particulièrement poilante !
Je reprocherai à Diary of the dead son manque d’efficacité et de trop vouloir privilégier les discutions, un film d’horreur qui se dirige un peu trop dans sa sociologie qui, plombe un peu le rythme !

Plus proche de "La nuit des morts vivants" mais pas assez du "Jour des morts vivants" ! Pas le meilleur Romero mais un film bienvenue et qui a les tripes d’exprimer son point de vue !

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Sangoku
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 36
Localisation : B-4 (à 1000 km de Satan City)
Humeur : Saiyajin Senshitachi
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Mar 4 Nov - 15:01

Je voulais voir Mirrors au cinéma mais je n'y suis pas allé. Par contre j'ai vu "Into The Mirror". Je ferais un post dessus dans pas longtemps.
En résumé, le film est très long limite ennuyeux comme pour "Phone", malgré certaines scènes qui nous réveillent de temps à autres. J'ai pas trop accroché dû notamment que les films asiatiques d'horreur font dans la longueur et que quand on en a vu un, on les a tous vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Sam 6 Déc - 16:25

ZOMBIE STRIPPERS - 2007


l'Histoire : Dans un futur proche, Kat, une jeune strip-teaseuse de Sartre, une ville tranquille du Nebraska est infectée par un mystérieux virus. Elle devient un zombie assoiffé de sang lui donnant des allures de tueuse lorsqu'elle fait ses shows. Elle devient l'attraction le plus populaire du club, rendant par cette occasion les autres filles terriblement jalouses. Mais le virus commence alors à se répandre...

Le zombie-movie, un sous-genre qui a bien vécu depuis la fin des années 60, on pensait en avoir fait le tour ! Eh bien non, Jay Lee apporte sa touche : des streapteaseuses zombies !
Zombie Strippers est une série Z assumée, mêlant parodie et plaçant quelques clins d’oeil, un film qui veut se la jouer grindhouse à la vue de l’affiche…

Bon je creuse un peu : Zombie Strippers démarre de manière assez satirique en cassant du sucre sur le dos de l’ancien président des States Georges W. Bush, nous emmène ensuite dans une base militaire où là tout commence : à savoir la contamination ! En 5 min. de film on pourra déjà remarquer un clin d’œil au Jour des morts vivants de Georges Romero.
Mais quelle rapport avec ce club de streap’ alors ? J’y arrive, un militaire neuneu, mordu et donc contaminé débarque là bas, il mort la bonasse de Jenna Jamesson et c’est partit…

Franchement le concept est tentant : Fun, sex and gore ! Oui sauf que ça fonctionne en gros une demie heure, après ça commence à partir en sucette (au propre comme au figuré Mr. Green ). On retrouve Robert Englund (le mythique Freddy) ici en propriétaire excentrique du club, il fallait une tête connu pour l’affiche, voilà son rôle… Ensuite nous avons droit à l’ex pornstar Jenna Jamesson qui assure ses shows avec talent Embarassed , accompagnée de Roxy Saint et plein d’autres jolies filles ayant pour médecin traitant le Dr Silicone !!

Une demie heure où l’on a droit a du dégommage de zombies, des streapteases et des effets sanglants assez réussis. Mais quand nos streapteaseuses zombies plus très fraîches, continues leur show tout en gardant leur esprit : je suis zombie mais je parle, je suis jalouse et je me sers de mon vagin pour balancer des boules de billards à l’ennemis (trop fort ça Very Happy )

Je suis bon public, mais Zombie Strippers n’a été bon que dans sa première petite partie, je sais bien que nous sommes devant un nanar en puissance, mais l’ennui nous gagne très vite ! Ca part dans le grand guignol sanglant et à part les filles et le gore c’est le néant…
Jay Lee soigne tout de même son film, la photo est léchée et les effets gore sont bons, mais il néglige le reste : Un réalisateur qui semble réalisé son rêve de pré pubère !

Zombie Strippers reste le modèle de film du samedi soir à voir entre potes, avec bières et chips à l’appui, à voir pour ses sexy girls et le gore !
Un film qui se voit aussi vite qu’il s’oublit…

http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Sam 13 Déc - 18:46

DERRIERE LE MASQUE (Behind the mask) - 2006
l'Histoire : À la suite d'un crime atroce, Leslie Vernon a été tué par les habitants de Glen Echo qui le croyaient possédé. Mais trente ans plus tard, il est de retour et entend bien prendre sa revanche en massacrant une bande d'adolescents du village. Leslie propose à une équipe de journalistes de faire un reportage sur lui pour témoigner de son ascension sanguinaire vers l'infamie...


Derrière le masque empreinte ici les ficelles du film belge C’est arrivé près de chez vous avec Benoît Poelvoorde…

Le genre de film ici qui se visionne dans sa grande partie comme un docu. Reportage, où une équipe d’étudiants suit Leslie Vernon dans la préparation de son futur massacre !!!
Un peu tiré par les cheveux me direz-vous ! Oui je pense aussi, un peu tirer par les cheveux, de plus dans ce film les légendaires boogeyman’s : Jason Voohrees, Michael Myers et Freddy Krueger ont existés…

On comprend vite que Derrière le masque consistera à raconter les ficelles, les codes du slasher-movie. Là-dessus ça reste intéressant et les méthodes qu’utilise Leslie Vernon tiennent la route !!
Une grosse partie du film donc, où il ne se passe rien en matière d’horreur, ça mise plus sur la caricature, plusieurs clins d’œil notamment Robert Englund ici non pas en Freddy mais en émule du Dr Sam Loomis ("Halloween"), en revanche on est surpris par le fait qu’être serial killer c’est un métier !! Tiré par les cheveux mais en même temps ce sujet est bien traité, Leslie Vernon y croit à fond et a même comme meilleur ami un serial killer à la retraite !! Et à ses côtés trois étudiants qui ne semblent pas trop perturbés par les faits de ce jeune homme…

Au casting on remarquera l’acteur Nathan Baesel très bon dans le rôle de Leslie Vernon, j’irais même jusqu’à dire qu’il a un côté Anthony Perkins !
Le slasher-movie prendra tout de même forme en dernière partie où Leslie Vernon mettra son plan très malin a exécution, les jeunes étudiants derrière leur caméra passeront devant celle du réalisateur, afin d’être positionnés en victimes potentielles ! Car au premier coup de lame, ils réaliseront vraiment que le massacre sera bien réel !!

Derrière le masque reste assez intéressant, il offre une autre idée du slasher-movie en proposant cette variation (on ne regardera plus "Vendredi 13" ou "Halloween" de la même façon !). Le film manque toutefois de "punch" et on subit quelques longueurs…
Côté frisson, pas grand-chose, les quelques effets sanglants ne viendront qu’en dernière partie, mais pas de quoi non plus s’agripper au fauteuil.

Une petite curiosité DVD à voir une fois Wink

http://holy-moviesblog.skyrock.com/


_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Sam 20 Déc - 19:00

LES RUINES



l'Histoire : Quand un groupe d’étudiants soudé visite les ruines Mayas sacrées, il tombe dans les affres d’un piège séculaire. Un mal caché attend ses victimes pour les traîner aux confins d’un cauchemar sans limites. Tandis que la peur et la paranoïa rongent doucement leur raison, leur seule chance de s’échapper est de commettre l’impensable…

Basé sur le roman du scénariste Scott B. Smith, Les ruines reste alléchant sur le papier, proposant un survival où se côtoient huit clos en plein air et végétation agressive et particulièrement vicieuse !!

Pour son premier essai Carter Smith livre ma foi un sympathique film d’horreur, mais on reste sur notre faim, il y a de la mal exploitation dans l’air !!
Après un début très clichés récurrents avec petit piège scénaristique qui me gonfle au plus haut point (à savoir ces foutus portables qui n’ont jamais de réseau !!), Les ruines décolle assez vite et réussit à nous captiver.
Une fois nos victimes coincés, Carter Smith fait évoluer l’histoire en passant du survival au huit clos, bifurquant vers le fantastique et la paranoïa ! Malheureusement il oubli d’exploiter les bons potentiels, le film hésite beaucoup… Certes les effets gore font "effet" de même que les FX pour les plantes, mais on en aurait voulu d’avantage. Smith choisi de plus se concentrer sur ses personnages à qui ils leur arrivent un drôle de sort ! Et oubli donc les certains potentiels des décors et des vilaines plantes…

Niveau histoire rien de bien nouveau, sauf qu’ici la menace est en partie végétale et d’ailleurs le scénario réserve un ou deux trucs sympas !

Au casting je retiendrais le plutôt bon Jonathan Tucker déjà vu dans "Massacre à la tronçonneuse 2003" et "Otage".

Les ruines reste un sympathique film à voir mais dommage qu’il soit passé à côté d’éléments intéressants.

http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Lun 26 Jan - 0:02

MOTEL 2 - 2008



l'Histoire : Caleb, sa fiancée Jessica et son meilleur ami Tanner décident de passer la nuit dans un motel isolé. Ils sont loin de se douter qu’ils sont tombés dans un piège et qu’ils vont devenir les proies d’un tueur psychopathe et de ses deux complices qui filment les tortures et les meurtres de leurs clients pour en tirer profit.
Pris dans un macabre jeu du chat et de la souris, les trois jeunes gens vont devoir lutter pour survivre…


Pour cette suite du sympathique et efficace Motel, le scénariste Mark L.Smith rempile pour nous proposer une préquelle. Motel 2 a pour but de dévoiler le premier fait divers macabre de cet inquiétant motel…

Sur ce fait il ne faut donc pas s’attendre à d’avantage qu’un quasi remake du premier Cette suite ne creuse pas bien profond et nous propose (comme "Massacre à la tronçonneuse, au commencement") un nouveau jeu de massacre tout en nous dévoilant avec simplicité le comment du pourquoi le gérant de ce motel s’est mis au snuff movie…

Je ne détaillerai pas plus l’histoire. Motel 2 vaut moins que l’original, même si le scénariste reste de la partie, il aurait été judicieux de conserver le réalisateur Nimrod Antal ! Ici aux commandes Eric Bross propose une réalisation pas toujours au top, l’utilisation de la caméra à l’épaule est assez maladroite et empêche une certaine lisibilité sur certaines séquences, en revanche la bande son est plutôt bonne !

Motel 2 pousse ses victimes plus loin que le motel, l’action se déroule également en extérieur où la dernière partie se la joue pseudo survival, là où notre victime Agnes Bruckner (déjà vu dans le genre avec "Venom" et "The woods") se défendra contre ses maniaques !
Au casting on retrouve aucune tête du premier film (le rôle du gérant n’est plus tenu par Frank Whaley), les tueurs couvert (un temps) d’un sac sur la tête nous feront penser immédiatement au look risible et crasseux de Jason Vorhees du second volet de Vendredi 13 ! Et qui dit tueur dit tuerie… Cette suite offre son lot de meurtres mais pas non plus de quoi bousculer l’assistance et en avant goût le scénariste réutilise ses ficelles usées (tambourinage dans les portes, etc…)
Quant aux dernières minutes, hélas comme le précédent on aurait pu faire mieux !

Motel 2 reste donc une suite qui ne surpasse pas son aîné, une préquelle pas assez poussée, une réalisation pas très juste, mais l’ensemble se suit tout de même, le rythme est bon dans la seconde moitié et pour une sortie direct to DVD ça reste dans la moyenne…

http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Ven 6 Fév - 22:27

THE STRANGERS - 2007



l'Histoire : De retour d'un mariage, Kirsten et James rentrent dans leur maison de vacances, perdue en pleine forêt. Au beau milieu de la nuit, on frappe à leur porte. Bris de verre, cris étouffés, bruits de pas... Très vite, ils réalisent que des étrangers masqués rôdent autour de chez eux. Et qu'ils sont bien déterminés à entrer.

Déception pour ce film ! Dans la même veine on a eu Ils et Motel, scénario des plus simple mais bonne efficacité…

The Strangers n’est pourtant pas dépourvu de qualités : un côté 70’s plaisant, un bon décor, le couple ici tenu par Liv Tyler et Scott Speedman fonctionne plutôt bien.
Mais sur son bien maigre scénario (qui contient pas mal de ficelles usées) Bryan Bertino peine à maintenir une ambiance, le début du film reste ma foi intéressant mais l’ennui se fait très vite ressentir ! Le suspense, la tension fonctionne un temps mais le tout se relâche vite, le reste de l’ensemble reste bien plat, malgré sa courte durée (moins d’1H20) le film paraît long !

La réalisation reste correct et le final est (à moitié) sans pitié… On en ressort déçu donc, disons qu’il n’aura pour moi, pas fait mieux q’un "Ils" ou un "Motel".

http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Jeu 12 Fév - 23:01

REEKER 2, No Man’s Land - 2008




l'Histoire : Poursuivie par un shérif et son fils, une bande de malfrats est prise au piège dans une station-service après qu'une violente altercation ait provoqué l'incendie des pompes à essence. Complètement isolés du reste du monde, ils découvrent qu'ils ne peuvent pas se blesser : leurs coeurs ne battent plus, leur sang ne coule plus et leurs os sont devenus incassables ! Piégé dans une étrange dimension entre la vie et la mort, le petit groupe se sert les coudes devant les attaques d'un mystérieux tueur aux pouvoirs surnaturels, seul à pouvoir provoquer leur mort définitive...


Dave Payne donne suite à son Reeker et propose ni plus ni moins qu’une variation du premier film !
Sauf qu’ici, nous savons ce qu’il se passe, plus de mystère par rapport au premier qui le réservait pour son twist final !
A la place d’un motel, une station-service, lieu ou se déroulera la chasse aux âmes, chasse toujours mené par cette faucheuse puante ! En parlant de mauvaise odeur, Dave Payne est à la limite de l’obsession dans cette séquelle, les acteurs font bientôt plus de grimaces qu’ils ne font de répliques, sans parler des situations qui illustrent la M***

Le premier offrait son lot de séquences gentiment gore, ici même traitement donc, du gore et du poisseux le tout enrobé d’une dose d’humour, assez malvenu pour ma part !
Sinon on essai aussi de nous expliquer les origines de cette faucheuse puante, ce reeker (je vais l’appeler comme ça Rolling Eyes ), toujours aussi laid à l’écran, des effets spéciaux digne du monstre de "Beowulf" (avec Totoche Lambert).

Voilà pour cette suite, Dave Payne prouve une certaine affection à la série B… Reeker 2, No Man’s Land (Oooh le titre) se laisse voir et s’oubli bien...


http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Lun 23 Fév - 19:48

BIENVENUE AU COTTAGE - 2008


l'Histoire : Deux frères font capoter le kidnapping d'une jeune fille organisé par un gangster, et se retrouvent avec un terrible secret sur les bras. Les ennuis ne font que commencer lorsqu'ils croisent sur leur chemin un fermier psychopathe...

Nouvelle comédie horrifique anglaise après Shaun of the dead et Severance, un film tout aussi sympathique, qui aligne pas mal de clins d’œil et qui offre deux parties assez distinct !

Sans atteindre le niveau des films du genre précédemment citer, Bienvenue au cottage fonctionne dans son idée, l'alliance humour / horreur reste réussie. Durant la 1ère partie où nous sommes face a un petit film de gangsters, période où nous sommes en compagnie de nos personnages faussement méchants, crétins, malchanceux et de leur otage, une jolie blonde à croquer qui une fois le bâillon retirer de sa bouche : une rafale de grossièretés s'y échappe, là où la vulgarité devient charme Very Happy . Alors que tout espoir semble perdu pour ces attachants frangins, celle-ci finira par être détachée... Est-ce là le pire ?

Une moitié à l'humour et au charme "so british", pour finir avec une chasse sanglante ! Oui le fermier tout droit sortit de "La colline a des yeux" finit par apparaître et compte bien donner une leçon à ceux qui ont osé franchir la barrière de son domaine privé.
Il ne faut pas en attendre d'avantage, Paul Andrew Williams fait dans le simple, il parvient à faire sourire et à honorer le gore. Des clins d'œil à "Une nuit en enfer", "Predator"... Une influence "Severance" et une affiche à gros lolos Razz

Bienvenue au cottage est un bon divertissement.

http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Mar 3 Mar - 22:56

AGAINST THE DARK - 2008


L’histoire : Des vampires assoiffés de sang ont envahit la planète et sont à l'affût du moindre survivant. Tao, accompagné de son groupe d'ex-militaires, va organiser une mission suicide pour tenter d'éliminer ces vampires...


Et voilà… Vous en rêviez ? Alors Steven l’a fait Very Happy . Après avoir savaté des mecs, cassé des bras, filé des claques, le tout sans une égratignure et pendant une bonne vingtaine d’années, Steven est de retour pour nous débarrasser d’infectés particulièrement voraces !

Bon je vous le dis, ma critique aura une minimum d’objectivité !
Against the dark est un nanar fantastique qui pompe sur des 28 jours plus tard, Rec ou encore Resident Evil. Ce film est un Z du genre comme un autre, mais les autres n’avaient pas Steven Seagal Mr. Green


Tout d’abord oubliez cette histoire de vampires… Non Against the dark n’est pas un film de vampires, ici il est question d’une contamination, toutes les personnes infectées deviennent alors avides de chair et de sang, autrement dit de vrais cannibales !
Le film démarre sans détour, c’est le chaos sur terre, un virus en est la cause, l’histoire nous embarque dans un huit clos où une bande de survivants se réfugient dans un hôpital, bien sûr le lieu est infesté de contaminés… Pour nos personnages seul survivre jusqu’ au matin compte (oui nos créatures n’aiment pas le jour, comme dans "Je suis une légende")…
Mais et Steven dans tout ça ?! Steven dirige un petit groupe de chasseurs en manteau de cuir, ne branle pas grand chose pendant une bonne moitié, mais après, une fois arrivé sur les lieux, nous voilà rassuré : Steven alias Tao (My name is Tao, a t’il dit à une petite survivante qui lui avait demandé qui il était Laughing ) vient à la rescousse, armé de son sabre et de son fusil pour dégommer ses nouveaux ennemis, avec son légendaire visage inexpressif (plus on lui fait la remarque, plus il s’immobilise !)


Mais avec tout ça et c’est aussi une première chez Steven, son nouveau film est gore !! Oui oui Against the dark n’a pas a être honteux en ce qui concerne son statut de film horrifique, entre scène de repas, de tripailles à l’air, de morsures saignantes et de coups de sabre giclant, le nouveau Seagal surprend le spectateur habitué à sa filmo "castagneuse" !
Les effets sont honnêtes ainsi que les maquillages, si il y a un point fort a retenir c’est bien celui là. Et puis Against the dark réussit néanmoins à divertir, ici Steven Seagal passe au second plan, l’histoire se concentre plus sur la survie des autres protagonistes.

Donc voilà, rien d’original évidemment, mais du rythme, de la tripaille et Steven Seagal qui prouve une fois encore que nous pouvons compter sur lui !
Merci Steven Cool


http://holy-moviesblog.skyrock.com/1.html

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Sam 14 Mar - 18:35

ETERNAL - 2004



l'Histoire : Le détective Raymond Pope recherche sa femme disparue. Son enquête le mène auprès de la riche et énigmatique Elizabeth Kane et de sa jeune protégée Irina, partenaires dans le crime et la luxure. L’allure aristocratique d’Elizabeth cache une dangereuse criminelle dont les activités ressemblent étrangement à celles perpétrées par la Comtesse Bathory, 400 ans plus tôt…


Eternal est un petit film qui mérite les encouragements, il n’est certes pas le premier à revisiter ou à s’inspirer de la Comtesse sanglante, mais son esthétisme et son charme envoûtant font de lui une petite réussite !

Les scénaristes et réalisateurs (également producteurs) Liebenberg / Sanchez revisitent le mythe d’Elizabeth Bathory. C’est au 16è siècle que la Comtesse Erzébet (en hongrois) Bathory de Hongrie fut l’auteur de meurtres de centaines de jeunes femmes, elle s’abreuvait de leur sang, allant jusqu’à prendre des bains de sang pour ainsi garder sa jeunesse éternelle…

Cette histoire morbide ne poussera pas les auteurs à faire un film d’horreur ! Non Eternal est un thriller où se côtoie érotisme et fantastique (et encore fantastique reste un grosse qualification !). Une enquête policière qui nous embarque dans un monde luxueux, sexy et sanglant où Elizabeth Kane, lesbienne au charme déroutant déstabilise le détective Pope, elle l’emporte dans une spirale où il est difficile d’en sortir…

De ses qualités, on retient bien sûr le casting avec Caroline Néron, québécoise connue chez elle également en tant que chanteuse qui est ici irrésistible dans son rôle d’Elizabeth Kane, le profil de son personnage fait bien entendu penser à celui de Sharon Stone dans Basic Instinct, à ses côtés la (également) jolie Victoria Sanchez (sœur du réalisateur du même nom) et face à eux Conrad Pla tout simplement bon dans le rôle du détective.
Autre bon point le visuel, une esthétique soignée baignant dans le luxe et le sang, appuyée par une photographie et des décors de grandes classes, garantissant une atmosphère érotico gothique appréciable !


Eternal garde aussi son lot de belles séquences et sa petite pointe d’originalité, plus atmosphérique qu’horrifique, il réussit tout même à jouer sur les deux tableaux et parvient à envoûter son spectateur !

http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Ven 20 Mar - 19:25

FARM HOUSE - 2007



l'Histoire : L'enfer sur Terre existe sans aucune porte de sortie. Un jeune couple, Chad et Scarlet, souhaite prendre un nouveau départ afin d'oublier un passé douloureux. Mais, à la suite d'un accident de voiture, ils se retrouvent au milieu de nulle part. Par chance, ils se réfugient dans une ferme des alentours où un étrange couple les accueille et leur offre l'hospitalité pour la nuit. Le piège vient juste de se refermer sur eux...

Farm House empreinte des idées à droite à gauche, raconte une histoire déjà vu et abuse du twist final pour se donner des airs de psychologie !
L’histoire est simple, notre couple visiblement dans une mauvaise passe, va passer la nuit au mauvais endroit. On retiendra la certaine efficacité de deux scènes de sévices, sinon nos personnages sont guère intéressants (victimes ou psychopathes) et les clichés utilisés soutiennent le côté fade de cette série B : de Motel à Saw en passant par Reeker !

L’ensemble n’était ma foi pas désagréable jusqu’au final, final grotesque qui veut justifier le pourquoi du truc ! Cela dit nos victimes sont moins crédible pour le coup…


http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Jeu 26 Mar - 23:12

BORDERLAND - 2007



l'Histoire : Trois étudiants américains décident de se rendre au Mexique pour une semaine de plaisirs en tous genres. Après une soirée bien arrosée, l'un d'entre eux disparaît mystérieusement. Ses deux compagnons se mettent à sa recherche, bientôt convaincus qu'il a été enlevé. Alors que la police se montre impuissante à résoudre l'affaire, leurs investigations les orientent vers un groupe de trafiquants de drogue adepte de cultes sataniques et sacrificiels...

Voilà ce que l’on peut appeler une variation d’Hostel, le film de Zev Berman s’en inspire pour son histoire et ses tortures !
Mais autant le dire de suite, Borderland n’a rien d’un "Torture porn", pour passer à l’essentiel : un début sous torture et une fin façon rituel sacrificiel… Pour l’ensemble du film nous sommes face à un thriller sans grande surprise où nos deux ricains recherche leur pote kidnappé !


Rien de nerveux dans Borderland, Zev Berman prend son temps et approche des sujets comme la religion et la situation social (ici au Mexique donc).
Un scénario et une réalisation qui n’a pas grand chose à proposer, on pourra noter un certain bon point au niveau du casting.
Dans l’ensemble Bordeland reste décevant !


http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Ven 22 Mai - 23:03

COLD PREY - 2006



l'Histoire : Jannicke, Morten, Eirik, Mikael et Ingunn, sont 5 jeunes Norvégiens qui décident de partir en vacances dans les montagnes de Jotunheimen, afin de pouvoir faire du snowboard.
Alors qu’ils sont isolés de tout Morten se casse la jambe. Les 5 amis vont alors se réfugier dans un hôtel abandonné, mais se rendent rapidement compte que l’endroit n’est pas aussi désert qu’il n’y paraît…



Cold Prey, slasher-movie qui a plutôt eu bonne carrière dans son pays la Norvège… Un film horrifique qui vient du froid, on ne va pas bouder ce rare plaisir !
Un slasher dans une ambiance enneigée, j’ai déjà vu ça avec la petite série B ricaine Shredder

Petite douche froide ce film ! Je ne ferais pas de remarque sur l’histoire, puisque celle-ci est sans surprise, vu et revu où dans son début une situation nous fera penser aux "Bronzés font du ski", mais en moins drôle Mr. Green . Bon allez sérieusement dans sa simplicité ils n’ont pas pu s’empêcher de nous mettre des portables HS (ça me gonfle sévère Shit ) et le reproche principal à Cold Prey sera sa lenteur pesante !

Celle-ci s’avère utile, oui, l’exposition des personnages reste réussit et le casting est bien convaincant, mais au résultat final l’efficacité à bien du mal à percer, les scènes de meurtres sont assez banales et l’ensemble n’est pas "inquiétant"…
Néanmoins le réalisateur soigne son film, je reste emballé par la photographie et le décor naturel donne un bon rendu !

Dans l’ensemble Cold Prey n’est pas mauvais, mais s’avère un peu décevant pour ma part !
A voir une fois…

(Succès oblige, une suite a été tournée...)

http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Jeu 28 Mai - 22:01

SHROOMS - 2006



l'Histoire : Une virée dans la forêt irlandaise entre amis pour faire du camping, l'idée est sympathique.
Goûter aux champignons hallucinogènes, pourquoi pas... Surtout que c'est marrant de se promener dans les bois en voyant des créatures et effrayantes. Jusqu'à ce qu'on se rende compte qu'il ne s'agit pas uniquement d'hallucinations...


Rien de bien nouveau dans ce Trip ! Shrooms est un thriller bien basique qui exploite un minimum le côté hallucinogène...
Le réalisateur propose rien d'original en matière de mise en scène pour son Trip, idem pour le scénario et ses personnages un peu cons... Shrooms s'achève par un twist des plus conventionnels !

Le film se laisse voir une fois, l'atmosphère reste assez plaisante et l'affiche est super !!
Vous voilà prévenus, attention aux champignons Mr. Green

http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Mer 10 Juin - 16:23

VENDREDI 13 - 2009



l'Histoire : Un groupe d’adolescents découvrent le camp Crystal Lake en même temps que le terrifiant Jason Voorhees et ses intensions meurtrières…


Et encore un ! L’increvable Jason est de retour… Mais ici on ne parlera pas de suite, non plutôt de remake…
Vendredi 13 a connu une ribambelle de suites, son boogeyman Jason Voorhees fait partit des icônes du film d’horreur, mais la saga est pour ma part bien fade , la plupart des suites se voient comme une copie de la précédente. Jason est mort… Vivant… Mort vivant, il a même fait un tour dans l’espace et a fini par une rencontre plutôt fun avec un autre concurrent : Freddy…

Tout ça pour vous dire remake ou suite , pourvu qu’il rehaussera le niveau…
Marcus Nispel qui avait fait un travail honorable sur le remake de Massacre à la tronçonneuse, repart pour un remake (toujours sous une production Michael Bay) et n’apporte rien de bien nouveau ici, à l’inverse de son Massacre à la tronçonneuse 2003...

Les codes sont respectés à la lettre, dans l’ensemble ça reste divertissant et moins chiant que toute la série des 80’s ! Pour ce remake, les scénaristes empreintes des éléments de plusieurs chapitres de la saga (oui si ils s’étaient inspirés uniquement du 1er on n’aurait pas été loin !), entame le film à la manière d’un dernier acte d’un Vendredi 13 (Jason est là, bien là et bien vénère titine ) et nous dévoile un Jason assez tonic (cool) mais certaines de ses capacités sont un peu abusées ! Quand au trip à la See No Evil (je me garde une victime en cage), mouais bon…

Qui dit Vendredi 13, dit bande d’ados insupportables, ici on n’y réchappe pas et on ne pleurera pas les victimes, (trois quart du casting horripilant), dit aussi sexe, alcool et herbe qui se fume, bref les joies de la vie yeah … Et dit aussi Meurtres !
Bon là Marcus Nispel ne déçoit pas : les fidèles coups de machettes sont là et autres joyeusetés sanglantes du genre…

Bon, vous comprendrez que pour moi Vendredi 13 c’est sympa ou c’est nul… Celui-ci est sympa !


http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Lun 6 Juil - 16:25

MANHUNT - 2008



l'Histoire : Quatre amis partent pour une randonnée dans les montagnes. Sur la route, ils sont stoppés puis enlevés par un groupe d’hommes armés et cagoulés. Pris au piège dans une chasse à l’homme effroyable, ils deviennent la proies d’impitoyables tueurs…


Encore un film de genre venu du Nord, après le slasher Cold Prey, voici le survival Rovdyr retitré Manhunt pour sa sortie DVD chez nous…

Ce qui nous intéressera le plus dans cet essai norvégien sera sa mise en scène, son rythme et son efficacité. Car il reste évident que l’histoire n’apportera absolument rien de nouveau ! Patrik Syversen s’inspire grandement de Massacre à la tronçonneuse dans sa première partie où il situe l’action en 1974, une bande d’amis roulant dans un van, un arrêt à la station service, etc… La suite des hostilité au milieu des bois reste du déjà vu dans nos années 2000 avec Severance ou Détour Mortel.

Mais malgré son côté facilité dans sa création, Manhunt reste un très bon survival qui, dans sa courte durée (moins d’1h20), réussit à plusieurs niveaux : Comme pour "Cold Prey" le casting bon, l’exposition des personnages est assez rapide, le réalisateur parvient à faire en sorte que le spectateur s’y attache. Je trouve d’ailleurs que l’héroïne a quelques airs de Marilyn Burns (Sally dans Massacre…)
Une fois notre bande d’amis en difficulté, le rythme est bien mené, Manhunt va a l’essentiel et n’oublie pas de nous atteindre : les coups donnés soutenus par des effets gores réussis ne laissent pas de marbre !

Et enfin Patrik Syversen offre une réalisation à la hauteur, une mise en scène caméra à l’épaule maîtrisé et stable (c’est de plus en plus rare !!) et à noté un beau travail sur la photographie qui offre un très bon rendu sur l’époque 70’s, l’ensemble reste crédible à ce niveau…

Un survival qui ressemble aux autres… Mais un très bon survival !

http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Film d'horreur   Mer 30 Sep - 21:45

THE MACHINE GIRL - 2008



l'Histoire : La vie d'une jeune fille bascule le jour où un groupe de yakuzas massacre sa famille et la torture en lui coupant le bras gauche. Décidée à se venger, elle se fait alors construire une mitraillette en guise de prothèse...


Attention ! Gros délire Nippon en vue... Noboru Igushi s'éclate en réalisant un pur manga live bien sanglant !
De toute évidence The Machine Girl n'est pas à prendre au premier degré. Pour justifier ses actions le réalisateur et aussi scénariste va utiliser le thème "simplifié" de la vengeance, pour qu'une héroïne fasse autant couler de sang il n'y a rien de tel ! (Perte précoce des parents, frère assassiné, elle-même humiliée et torturée...), on pense ici à Kill Bill en plus des membres coupés et des giclés de sang...

Dès le départ Mr Igushi nous met à la page et promet du gore sévère, grand guignol, drôle et des FX parfois plastocs.
L'attrait du film reste son héroïne campée par la jolie Minase Yashiro, jeune midinette écolière qui promet une bien sévère vengeance, mitrailleuse en guise d'avant-bras, elle n'hésitera pas à dégommer à bout portant !

Le réalisateur s'amuse donc, s'inspire de Tarantino et Rodriguez (on pense bien sûr a l'unijambiste Rose McGowan de Planète Terreur !), balance au hachoir Yakuzas et ninjas, met arme à feu et tronçonneuse en guise de membre, invente le soutien gorge perçeur (ça c'est fort ) et déverse des litres et des litres d'hémoglobine à en faire rougir l'écran... Le film tient toute ses promesses en matière de gore !

The Machine Girl : du rire et du gore pour une bonne déconnade un peu lourde parfois, mais qui reste bienvenue.


http://holy-moviesblog.skyrock.com/

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Film d'horreur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Film d'horreur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 18 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» le pire film d'horreur
» Votre film d'horreur Culte
» fiches détaillés de tout les perso de film d'horreur sur allociné
» Battle Royale I & II ( ! Film d'horreur ! )
» [REC] : film d'horreur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Citadelle :: Tour Image et Son :: Cinéma-
Sauter vers: