un forum sur tout et rien, pour enfin croiser nos sujets et nos points de vue
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Jeu 9 Nov - 3:18

Je voulais ressuciter les ateliers. Ben voilà, j'ai choisi un thème un peu duel, vous écrivez ce que vous voulez dessus, si le thème ne vous va pas vous demandez on aménage. Si vous voulez faire partie du jury, vous demandez aussi c'est pas interdit.

Je propose la date limite du 3 janvier, si c'est trop tôr faut le dire, mais je pense pas.

Ensuite, le sujet. bah, j'avais une idée... si si !

Mon idée était : "Démons et Merveilles"

Ca veut dire qu'on peut faire un sujet Démons, un sujet Merveilles, et un sujet qui mêle les deux... et puis, une petite image pour stimuler l'inspiration...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sunny
Soleil du forum
avatar

Nombre de messages : 1305
Age : 2015
Localisation : in the sky
Humeur : en lambeaux ...
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Jeu 9 Nov - 13:57

Ben ça me semble passionnant , ça !!!

Et le délai est tout à fait raisonnable aussi ...
Reste plus qu'à faire .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuor
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 774
Age : 30
Localisation : Toujours dans la Lune...sinon officiellement c'est Lille
Humeur : Euh, ca va merci
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Jeu 9 Nov - 18:53

Hum, m'intéresse bien ce sujet...je crois que je vais ressortir de mon grenier des bribes de mon imaginaire d'enfant de dix ans, y a de quoi faire niveau "démon et merveilles".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Ven 10 Nov - 1:09

Excellent thème!
J'en profite pour rappeleze à votre souvenir les ateliers précédents lapinou

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Tuor
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 774
Age : 30
Localisation : Toujours dans la Lune...sinon officiellement c'est Lille
Humeur : Euh, ca va merci
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Ven 10 Nov - 21:31

Tiens, finalement je crois que je exit provisoirement mon imaginaire d'enfant de dix ans, l'histoire que j'ai en tête est si riche que je la vois plutôt en roman qu'en tiote nouvelle..je crois que je vais plutot profiter de l'occasion pour sauver de l'oubli un textes vieux de plusieurs mois et toujours pas edité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Mer 29 Nov - 2:06

Vous en êtes où de vos sujets? (je vais être originalement nombriliste et répondre moi même à ma question)

Pour ma part, j'ai tout, j'ai même commencé à écrire, mais il me manque un gros coup de motivation pour finir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Mer 29 Nov - 11:43

En ce qui me concerne, j'en suis au point zéro!
Non pas que ça ne m'intéresse pas, mais je dois avouer que je manque cruellement d'inspiration et c'est bien dommage.
Je me contenterai de vous lire le moment venu.
Revenir en haut Aller en bas
Tuor
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 774
Age : 30
Localisation : Toujours dans la Lune...sinon officiellement c'est Lille
Humeur : Euh, ca va merci
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Mer 29 Nov - 19:02

Pour ma part, j'ai une idée bien précise, reste plus que la motivation.
Finalement je vais pouvoir inventer un texte rien que pour l'occasion et mon imaginaire de gosse va quand meme servir meme si c'est plutot mes premiers ecris d'ados qui sont concernés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Vampiro-Jedi
Vampiro-Jedi
avatar

Nombre de messages : 3225
Age : 35
Localisation : Dans la pièce au sommet de la Tour Sombre
Humeur : Attend l'Illumination
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Jeu 30 Nov - 10:57

Pas encore d'idée précise *et pas super le temps non plus en ce moment gêne * mais j'aimerais bien participer... on verra bien, je vais me mettre en mode reflexion on ^^

_________________
*Quintuplette*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/profile/PandoraBlack
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Lun 11 Déc - 14:06

Loeayn a écrit:
Vous en êtes où de vos sujets? (je vais être originalement nombriliste et répondre moi même à ma question)

Pour ma part, j'ai tout, j'ai même commencé à écrire, mais il me manque un gros coup de motivation pour finir !

BLAM *gros coup de motivation* :p
Revenir en haut Aller en bas
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Mar 12 Déc - 14:30

Je pare la motivation avec mon bouclier de flemme, niark niark niark. Et puis je vous annonce que j'ai un peu avancé mais que c'est pas encore ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Vampiro-Jedi
Vampiro-Jedi
avatar

Nombre de messages : 3225
Age : 35
Localisation : Dans la pièce au sommet de la Tour Sombre
Humeur : Attend l'Illumination
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Mer 13 Déc - 11:54

Je crois que j'ai un commencement de semblant d'idée ^^

_________________
*Quintuplette*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/profile/PandoraBlack
sunny
Soleil du forum
avatar

Nombre de messages : 1305
Age : 2015
Localisation : in the sky
Humeur : en lambeaux ...
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Mer 13 Déc - 13:55

C'est un peu comme un feu follet dans ma tête ... ça flashe, ça disparaît, ça réapparait un peu plus loin ... mais crotte de bique, comment trouver le temps de courir après, alors que le temps lui même m'échappe ?

Je n'ai même plus le temps, de mettre quelque chose chez moi ...

JE VEUX HIBERNER !!! I don't want that I don't want that I don't want that
(et que tout se fasse tout seul pendant mon sommeil ... mais diantre, où est le génie de la lampe ??? scratch )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuor
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 774
Age : 30
Localisation : Toujours dans la Lune...sinon officiellement c'est Lille
Humeur : Euh, ca va merci
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Sam 23 Déc - 11:18

Allez, je commence avant de partir en vac', et finalement mon imaginaire d'enfance ne me serviras peut-être pas...dommage.

Ce matin-là -à supposer qu'on puisse parler de matin sur l'Olympe ou brille un jour eternel- Franck Herbert, Dieu de la Science-fiction, fut convoqué devant sa Majesté le Dieu du Merveilleux.
Celui-ci siegeait dans toute sa magnificence derrière son petit bureau marqué de trace de cigarette. Franck Hebert se sentit impressionné pat la majesté de son superieur comme a chaque fois qu'il baissait la tête pour entrer dans le petit cabinet.
- Vous m'avez fait mander, patron ?
-Oui. Assied-toi, je t'en prie. je Je serd quelquechose ?
-Non merci, venons-en au fait. Je crois deviner ce qui tu preoccupe
-Eh bien voilà, j'ai reçu il ya peu un ordre de notre superieur, le Dieu de la Culture ( celui qui avait été l'un des plus grand poète de tout les temps eut un bref reniflement de mepris comme chaque fois qu'il evoquait celui qui l'avait supplanté, un ecrivaillon contemporain qui aurait été incapable de traduire son livre en bon grec, un certain André Malraux), me demandant de depecher au plus vite un de mes ho...dieux sur Terre.
-C'est propos de la declaration de Patrick Le Lay ?"
Le regard de l'ex-plus-grand-poète-de-tout-les-temps se perdit dans le vague, et Franck Herbert compris qu'il allait encore se lancer dans un monologue. ce qu'il fit sans tarder.
-Oh, Patrick Le Lay, fils du business cynique, quels mots se sont donc echappés de l'enclos de tes dents, lorsque posément tu regardas le peuple francais et lui dit..."
Le Dieu de la Science-fiction se racla la gorge.
-Homère...que dois-je faire faire au juste."
Homère se resaisit.
-Hum...evidemment, nous ne pouvons laisser passer cette offensive de l'Anti-culture. Sire Malraux veut avertir l'empire de TF1 de sa faillite prochain et son rachat par Arte si elle ne cesse pas sa politique".
Son regard se perdit encore dans le vague.*
-Elle tombera, la grande TF1...
-Hum hum...et pourqoi Sire Malraux a pensé a vous et vous a moi ?"
L'aède se resaisit encore une fois.
-Eh bien, notre superieur pense que seul les auteurs du genre Merveilleux sont a même d'initier les mortels aux mystères de l'au-dela. Et moi-même pense que la science-fiction est le medium le plus credible en raisdon de son ancrage dans les connaissances scientifiques de son époque.
-Et quelle médium vais-je utiliser ? Je vais peut-être annoncer dans tout les journaux le retour de Franck Herbert de la mort ?"
Homère seocua la tête.
-Ah, ces jeunes, il faut tout leur apprendre. Bien sûr que non, vous aurez droit à un intermediaire, un prophète si vous préférez. En l'occurence, il s'agit d'un jeune apprenti ecrivaillon sevissant sur la toile un certazin tuorleradieux.
Vous pouvez aprendre congé. Vous recevrez votre ordre de mission très bientot. Je vous souhaite bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Dim 14 Jan - 3:11

Petit Teaser de ce que je n'ai pas fini de taper à l'ordi... en retard, mea culpa.

(Au fait, j'adore mon avatar, j'ai eu le goût de le changer avant les vacances, c'est réussi ^^)

[Edit. J'ai déplacé le contenu, qui était le début de Wellwisher parce que j'ai retouché le début, et puis tout d'une seule traite c'est mieux. Par contre, j'aime toujours autant mon avatar et pas celui des autres Twisted Evil ]


Dernière édition par le Lun 15 Jan - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Lun 15 Jan - 20:42

j'attend la suite :p
Revenir en haut Aller en bas
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Lun 15 Jan - 22:30

Wellwisher

Vendredi.

Ma vision s’éclaircit. Je suis affalé sur mon canapé. Je secoue la tête. Nausée. Ca ne m’arrive pas souvent pourtant. Je me sens comme après une bonne cuite. Mon regard dérive un peu partout dans le salon, contemplant ma collection de posters, bibelots, s’arrête un instant sur la vieille lampe arabe que j’ai achetée hier à l’antiquaire, suit les arabesques gravées dans le métal, puis se porte à l’horloge. 7.27 A.M. Et merde, je vais être en retard au boulot… Après un rapide débarbouillage, je récupère mon portefeuille sur ma table basse et je sors. Ca m’étonne de ne même pas avoir pris la peine de me mettre au lit hier. Bah, tant pis, j’ai fait bien pire.
Après un bout de temps à somnoler dans le métro, j’arrive à mon bureau, les yeux bouffis et la tête pleine de bourdonnements. Evidemment, il est huit heures douze. Mon patron me jette sur moi.

« Mais enfin, David, t’étais où ? Ca t’arrive souvent de te prendre une semaine de congés à l’improviste, comme ça ? Et en plus, quand tu reviens, t’es en retard… T’as pas l’impression d’abuser ?!

-Attends, une minute, on est le combien là ?
-Le douze mars. Tu fais chier, t’es vraiment à la ramasse ! Bon, t’as trois gros dossiers à traiter, et t’as intérêt de te magner, que ça soit fait pour ce soir. »

Il me faut un petit instant pour absorber le choc : j’ai pris une semaine de congé et je ne me souviens pas l’avoir demandée. Ni ce que j’ai fait pendant cette semaine.
Ca ne peut pas être une blague, non.
Toute la matinée, je travaille, j’écope le gros de l’eau au fond du bateau qui commence à sombrer, du mieux que je le peux. La sale impression de bâcler mon travail ne fait que renforcer le sentiment de malaise que j’éprouve et qui croît, qui s’impose à moi comme le battement d’un cœur déréglé. A midi, je vais acheter deux comics Wellwisher à la librairie du coin pour pouvoir sortir mon chéquier et demander innocemment la date, pour savoir si tous les ordinateurs du bureau n’ont pas été réglés pour me faire une farce.
Mais non, ce n’est pas un complot grotesque, nous sommes bien le douze mars. La théorie du mensonge s’écroule et laisse place à un trou de mémoire d’une semaine. Pire qu’une panne informatique. J’ai fait un magnifique faux-bond dans le temps, et pas moyen de m’en souvenir. Encore heureux que je n’aie pas été viré. Le deuxième point positif, c’est que j’ai enfin acheté des comics dont je suis fan.
Le temps passe lentement, durant l’après midi toute entière, je me pose des questions, essaie désespérément de me rappeler. Rien ne me revient. Le soir, ma tête est en feu. J’ai trop pensé ? Je me sens obligé d’ouvrir une bière qui vient du frigo. Affalé dans mon canapé, soulagé par l’agression fraîche du breuvage, j’ouvre mon courier. Mon relevé de comptes indique vingt mille de trop. Par chèque. Plus vingt mille dollars. Mais comment, qu’est ce que c’est que ça ? J’avoue, je ne comprends pas. Déjà, ce matin, la semaine en moins. Ce soir, vingt mille bucks en plus sur mon compte. D’où ils viennent ? Comment je les ai eus ? Mes scrupules fondent à mesure que je réfléchis. J’empile le courrier et soulève la vieille lampe arabe. Mais au lieu de la reposer sur la pile comme un presse papiers, je l’amène près de mon visage, l’observe, suis des yeux les tortueuses arabesques gravées à sa surface. Les parcours du doigt. Cela me rappelle un geste semblable et vieux d’une semaine.


Une forme, mi-brume mi-lumière était sortie de la lampe. Une forme svelte, drapée d’improbables étoffes diaphanes. Sa silhouette toute entière jetait la grâce autour d’elle, éblouissait à en faire peur ; subtilement inquiétante, elle était comme assise sur ma table basse. Dans chacun de ses flottements on voyait une danse. Son premier mot avait été un bonsoir dans une langue parfaite, tangible et grave, un peu comme la voix que l’on aurait attribuée à un tigre. Je me demandais s’il était sorti des sombres
forêts de l’imagination, mais mon incrédulité volait en éclats.

« Bonsoir, mortel. Que désires tu ?
-Ouais, euh… salut. Comment ça, ce que je désire ?
-Tss… fit le génie, amusé. On sait tous ce que vous voulez. Du pouvoir. Du rêve en jetons, prêt à être inséré dans la grande loterie de la vie.
-Euh, j’ai trois souhaits, comme dans les contes ?
-Non, c’est plus subtil. Formule un souhait, j’en t’en dirai le prix. »
Je déglutis. Je croyais rêver. Je me pinçai, mais non, c’était bien là, devant moi. Et ça me proposait d’exaucer des souhaits, très indécemment.
« Ca marche comment, votre magie, là ?
-Eh bien, pour parler vulgairement, je ne peux pas créer. Si tu veux avoir une des grandes pyramides dans ton jardin, y’a trois solutions : primo, on fait reconstruire le même tombeau que Khéops ici. Secundo, on le démonte pièce par pièce et on le remonte ici. Tertio, je t’achète un bibelot et un nain de jardin en prime.
-Ah, et si je veux vingt mille dollars, ça coûte quoi ?
-Une semaine de ta vie, et tu auras ça sur ton compte après demain.
-Une semaine de ma vie pour ça ?
-En même temps, tu gagnes deux mille cinq cents dollars par mois, avec heures sup. Ici, t’as rien à faire, juste à donner.
-C’est vrai. Hé, comment tu connais mon salaire ?
-Je sais, c’est tout.
-Bon, bah, marché conclu, alors, avais-je dit après quelques instants de réflexion.
-Marché conclu, m’avait-il répondu, un sourire carnassier aux lèvres. »


Et voilà que maintenant, le même génie réapparaît sous mon nez.
« Bonsoir, David. Je ne m’attendais pas à te revoir si tôt. J’espère que tu ne me déranges pas pour rien, au moins… »
Il me terrifie. Sa voix chaude, presque rauque, me transperce. Je croirais presque entendre le feulement d’un tigre. Une foule de questions émerge et toutes se bousculent dans mon esprit ; pêle-mêle cérébral, émeute intérieure, appelez ça comme vous voulez, mais je sens des poussées primaires et des contradictions naître en moi : fuis, tape, bois un whisky, grille une clope, non, ne recommence pas, c’est mauvais pour la santé. Je déglutis.
« Et… euh, il s’est passé quoi pendant une semaine ? »
Je me flagelle intérieurement ; j’ai conscience d’avoir obéi à la plus mauvaises des pulsions qui s’imposaient à moi. C’était vraiment la plus mauvaise option que j’avais, mais tant pis. Je serre les poings, en essayant de garder l’air dégagé, mais mes yeux soucieux doivent sûrement me trahir.
« Tu as gagné vingt mille dollars, et ce que j’ai fait de ton corps, David, ça ne te regarde pas. C’est privé.
-Parce que vous avez possédé mon corps ?
-Bah, écoute, j’ai une longévité de deux ou trois millénaires, et j’ai pas vraiment besoin de rallonger mon existence. Vous, les humains, il vous suffit de dix minutes pour vous ennuyer. Alors imagine nous… Mettre un peu de piment à notre vie, c’est … (Sa phrase mourut sur un soupir,
ronronnement rêveur.)
-Ah ouais ? Et mes responsabilités, alors ? dis-je sur un ton outré qui fit ricaner le mythe qui se tenait devant moi.
-Je préfère te prendre ta vie maintenant plutôt que juste avant ta mort, quand tu seras sénile, dans un fauteuil et quand n’importe quel geste sera un effort et une douleur… c’est normal qu’on tire tous notre épingle du jeu, non ?
-Ouais, ben en attendant, vous m’avez foutu dans une belle merde ! Et même si c’est indiscret, vous avez fait quoi avec mon corps ?
-Oh là là, pas la peine de s’énerver, David. Avec un tant soit peu de courtoisie tu aurais pu t’abstenir de reposer la même question ingrate et impolie. Je te demande ce que tu vas faire avec tes vingt mille dollars ? Quant à savoir… Peut-être ne vaudrait il mieux pas que tu l’apprennes. »
Je refoule ma colère. Pas possible. Je crache sur le génie. Tant pis. L’insulte projetée retombe derrière lui, sur la table basse. En plus, il n’est pas réel… ça l’a traversé.
« Ah, c’est ça qui est fâcheux dans notre condition, vois-tu, David ? Je suis limité à deux sens, et encore, je ne vois ni n’entends pas comme toi…
-C'est-à-dire ? dis-je d’un ton agressif.
-Je vois les âmes et j’entends leurs voix. En d’autres termes, tu n’es pas assis dans ton canapé, pour moi, tu es là, dans une position de confort relatif. Ton chat a faim. Il est en train de se faire les griffes dans ta chambre.
-Ah, oui, je vois… c’est vraiment minable, comme vie, ça te correspond tout à fait !
-Tu sais, David, ma bienveillance a des limites. Et, là, tu commences à sérieusement m’échauffer. J’avoue que ton corps est agréable à vivre. C’est tentant de le faire sans t’en demander la permission. Très tentant. »
Je sens des yeux de tigre se poser sur moi, réprime un frisson et bégaye un semblant de réponse qui est très vite balayé par les rugissements du djinn.
« La ferme ! Si tu l’ouvres une fois de plus, je reste ici jusqu’à ce que j’en aie assez, et crois-moi, ça peut être long ! Mais, comme je suis gentil, (il sourit narquoisement, et ça me met mal à l’aise) je vais encore t’accorder un souhait, peut-être qu’il te sera profitable. Je t’écoute, humain. »
Silence. Que puis-je demander sans qu’il me prenne trop de temps ? Fortune ? Pas la peine. Une intelligence supérieure ? Pff. Autant profiter un peu de sa vie. Amour, Gloire et Beauté ? Non. Le meilleur moyen, c’est encore de demander l’accession à un poste plus élevé. Patron à la place du patron, ça me coûterait combien de temps ? Je me le deman…
« Jusqu’à lundi soir.
-Hein ?
-Ne fais pas semblant de ne pas avoir compris. Rappelle toi de ce que j’entends. Les esprits. Pas les sons. Lundi soir, je sors de ton corps.
-Hmm. Adjugé vendu.
-Je vais te laisser quelques minutes pour appeler ton collègue, t’es pas au boulot lundi non plus.
-Oh, non, on va encore me gueuler dessus !
-Tu veux que ça soit exaucé ou pas ? Parce que de toute façon, je pars lundi.
-Ok, ok, j’appelle. »

Après un débat acharné, j’obtiens mon congé. La voix du génie me souffle « Frigo, post-it vert. » Je m’y rends. Ca indique : ne pas oublier de faire les courses pour le dîner avec Carla. Et rase toi. Stupide que je suis ! Pendant une semaine, j’ai pas bossé, et en plus, j’ai raté le seul rencard sérieux que j’avais depuis… Merde ! Je sens à peine mon poing donner un coup dans le frigo.

Obscurité.



Lundi.


Une lumière point à la surface. Je nage dans la brume pour la rejoindre, et lorsque j’émerge, toutes les gouttelettes d’illusion s’évaporent instantanément.
Allongé sur mon lit. Un post-it vert est collé à la table de nuit. On dirait presque mon écriture.
« Je me suis vendu ailleurs à des clients moins difficiles. » Je prends le téléphone, non loin du post-it, et j’appelle les renseignements pour savoir la date et l’heure exacte. Bon, il a tenu sa part du marché sur ce point là. Je me lève et vais à la salle de bains à pas lourd, pour prendre quelque chose pour ma tête qui semble subir des assauts de bélier à chaque battement de mon cœur. Au moins, ça, ça n’a pas changé. Le miroir me renvoie un reflet très chic de moi-même, dans le costume qui met le mieux en valeur l’ébène de ma peau et ma charpente solide, et je suis rasé de près, bien coiffé et parfumé. Eh bien, génie, qu’as-tu fait de ma vie ? Tu ne t’es pas ennuyé ? Mon portable sonne et j’y réponds en un éclair. Eric. Un collègue. Il m’annonce que le patron est mort cet après midi. Je regarde mes mains. Et je raccroche. J’imagine du sang sur mes mains. J’ai demandé à devenir patron, comment faire plus simple que ça ? J’ai envoyé un homme à la mort.
Et mes vingt mille dollars, je les tire d’où ? J’ai fait du trafic d’organes ? J’ai dealé ? Racketté ? Tué ? Qu’est ce que j’ai bien pu faire ? En plus, si j’ai commis n’importe quel délit que ce soit, c’est pas ce connard de génie qu’on va condamner à mort. C’est moi ! En plus, il me l’a dit très clairement, qu’il ne pouvait pas créer les billets comme ça. Si ça se trouve, je suis recherché pour je ne sais quelle affaire sordide que j’aurai commise, en plus. Aux yeux de tous… et presque aux miens. Parce que j’ai accepté de marchander avec ce démon. Et maintenant, mon patron est mort !
Assis sur le rebord de la cabine de douche, je mets des coups sur le tapis de bain. Les pensées tourbillonnent, culpabilité, honte, scrupules ; l’espoir et le désespoir entament une folle danse, liés l’un dans l’autre comme deux serpents qui se battent.

Ca sonne. Une fois que mes mains douloureuses passées sous l’eau fraîche, j’accours à ma porte. Carla se trouve sur mon seuil. Qu’est ce qu’elle fait là ? Son salut a une saveur ensoleillée, comme si le simple fait d’être chez moi l’enchantait, et, comme elle est sur son trente et un, je suppose que ça devait être prévu, et ça ne fait qu’augmenter le volume de mes perturbations mentales. Je la fais rentrer dans mon salon, étrangement bien
rangé, et lui demande ce qu’elle veut boire. Quand j’arrive dans la cuisine, il
y a un plateau avec des verres et des couverts, et le volume suivant de Wellwisher à côté, affublé d’un ridicule post-it vert. Mon téléphone vibre dans ma poche. Un message d’Eric, qui me dit qu’il sait, que c’est dur, mais que c’est comme ça, et qu’on ne peut pas faire grand-chose contre les maladies incurables, surtout si les gens les cachent (oui, le patron avait un diabète).
Et le carré vert fluo m’indique « Bon goût, David, et je ne parle pas que de Wellwisher. »

Je sens une bouffée de chaleur m’envahir le visage, je froisse le papier et je le mets à la poubelle. C’est merveilleux. Exit, bon génie.

--------------

Voilà, c'était ça. fini, exit, l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Lun 15 Jan - 23:21

pfffff, c'est tout nul...

lol, jdéconne, tu le sais :p

de tte manière, j'ai déjà fait mes commentaires, moi j'aime bien Smile

ça se lit tout seul, avec un beau vocabulaire, etc, etc... au final, on dirait bien du toi :p
Revenir en haut Aller en bas
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Lun 15 Jan - 23:32

Nan, je trouve que ça ne me ressemble pas parce que

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Mar 16 Jan - 0:24

torturé du cerveau :p
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Mar 16 Jan - 1:27

Je te l'ai déjà dit sur le tchat, mais je te le répète ici... une grande partie de ta nouvelle m'a immédiatement fait pensé à une des nouvelles de Dino Buzzati, que l'on peut retrouver dans le K.
Il s'agit de la nouvelle le Veston Ensorcelé *je vous mets la fiche wikipédia dessus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_veston_ensorcel%C3%A9*
Evidemment, la fin est différente, mais les interrogations qui parcourt le héros à un moment sont assez proches de celle vécut par le narrateur de Buzzati....
*bien que la fin soit différente.... *

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Mar 16 Jan - 2:39

Dire que depuis la troisième, je passe devant le K à chaque fois en me disant que je vais l'acheter, je crois que je ne vais pas tarder, hein. Mais quelle idée il avait, Buzzati, de me copier? (ok, j'abuse)

Mais en réfléchissant à mon djinn impotent (merci Pall pour la remarque), je me suis mis à penser à plein d'autres choses intéressantes sur le renversement des symboles, donc... on verra bien dans les prochaines. En attendant, je vais lire la nouvelle de Tuor.

Edit : Alors, Tuor, ta brève : Je pense que t'aurais pu plus clarifier ce que t'écrivais, je pense que là, pour le coup, t'as voulu mettre trop d'idées en un seul petit texte, et ça passe pas trop. Pourtant, c'est marrant, l'idée est bonne, c'est convivial et original. Mais j'accroche pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sunny
Soleil du forum
avatar

Nombre de messages : 1305
Age : 2015
Localisation : in the sky
Humeur : en lambeaux ...
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   Mar 16 Jan - 15:30

Je devrais peut être te le dire en privé mon Lo ... mais j'ai carrément envie de t'embrasser pour cette nouvelle là !!!
I love you I love you I love you
(oui ça change, hein ?)
Il y a le côté démon et le côté merveilles ... j'ai plongé à fond !


Tuor, par contre, j'avoue que j'ai eu du mal avec TF1 dans le rôle des merveilles ... je n'ai pas retrouvé tes délires habituels. Mais j'avoue que j'ai mauvaise grâce de critiquer, puisque j'ai été absolument incapable de pondre quelque chose moi-même Confused silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résurrection des ateliers: "Démons et Merveilles"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Figurines "Démons et Merveilles"
» Mickey pensif collector "Démons et merveilles" Rare
» Appel à texte "Le Paris des Merveilles"
» Le salon du Modélisme "Air - Terre et Mer" (MONS EXPO LOTTO)
» Le salon du Modélisme "Air - Terre et Mer" (MONS EXPO LOTTO) 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Citadelle :: Archives :: Textes-
Sauter vers: