un forum sur tout et rien, pour enfin croiser nos sujets et nos points de vue
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 James Ellroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: James Ellroy   Dim 5 Fév - 17:27

Dans mon renouveau culturel actuel (comprenez que j'ai retrouvé le chemin de la FNAC et de la bibli....) j'ai décidé de continuer mon exploration du roman noir américain.

Et forcément, comme j'ai beaucoup aimé LA Confidential en film, j'avais décidé de me lancer dans la version livre...

Il y a déjà quelque mois, j'avais emprunté Le Grand Nulle Part, deuxième opus du Quatuor de Los Angeles... j'avais aimé.
Mais procédons par ordre.

James Ellroy, de son vrai nom Lee Earl Ellroy, nait en 1948. Ses parents divorce, et il a dix ans lorsque sa mère Jean Ellroy est assassinée. Confié à son père (qui s'en occupe), il sombre toutefois dans la délinquance. Amateur des son jeune âge de roman noir, il décide d'en écrire dans les année 80, après une vie de délinquance, armée, SdF.... Une maladie au poumon l'avait fait se ranger vers la fin des années 70. Son premier roman Brown's Requiem, est publié en 1981.

Bibliographie
1981 : Brown's Requiem (Avon Editions, New York. Traduction de Freddy Michalski, Éditions Rivages, 1988, Paris )
1982 : Clandestin (Avon Editions, New York. Traduction de Freddy Michalski, Éditions Rivages, 1988, Paris )
1984 : Lune sanglante (Blood on the Moon) (Mysterious Agence Press et Avon Editions 1985, New York. Traduction de Freddy Michalski, Éditions Rivages, 1987, Paris )
1984 : À cause de la nuit (Because the Night)
1986 : La Colline aux suicidés (Suicide Hill)
1986 : Un tueur sur la route (Killer on the Road ou Silent Terror)
1987 : Le Dahlia noir (The Black Dahlia)
1988 : Le Grand Nulle part (The Big Nowhere)
1990 : L.A. Confidential
1992 : White Jazz
1994 : Dick Contino's Blues (Hollywood Nocturnes)
1995 : American Tabloïd
1996 : Ma part d'ombre (My Dark Places)
1999 : Crimes en série (Killer on the Road)
2000 : Tijuana mon amour
2001 : American Death Trip
American Madness
2001 : The Cold Six Thousand

Le style d'Ellroy s'affirme par une inventivité verbale crue et acide, dépeignant avec rudesse les recoins sombres de la société américaine. La littérature noire est un espace critique mis à profit par les auteurs pour développer des mondes ambivalents, des personnages complexes aux moralités floues, des récits politiques et des vues sociologiques. Ellroy ne déroge pas à la règle.

Jusquà présent, je n'ai lu que 2 Ellroy et demi... en fait, vraiment en entier, un seul... Et je suis en cours de lecture de deux autres. En plus le Quatuor de LA, je le lit dans le désordre. Cette série de 4 livres à pour cadre le Los Angeles après-guerre, et particulièrement le LAPD, entre 1948 et 1959...

Le Dahlia Noir s'inspire d'un fait réel, l'assassinat d'une jeune starlette, Betty Short.
Le Grand Nulle Part va s'instérresser aux relations entre pègre, police, studio hollywoodiens et commission des affaires anti-américaines
LA Confidential sur le monde de la nuit, et trois flics radicalement différents...
White Jazz le dernier tome, pas encore lu.

J'adore chez Ellroy son style incisif, froid comme un scalpel, réaliste comme un morgue, parfois au bord de la nausée. Et une analyse fine, politique, froide dans la lumière crue de l'histoire d'un monde de rêve, où même la lumière est en toc.

Bref, si vous connaissez pas Ellroy mais aimé le roman noir... lisez-le! Surtout si vous aviez aimé le film LA Confidential...

Après, me lencerais dans son cycle sur les années 60 Kennedy etc, le Cycle Underworld USA, avec American Tabloïd

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Sam 11 Fév - 17:23

Ayé, fini LA Confidential et le Dahlia Noir!

Je vais faire comme Lo-chan, mettre des nétoiles. Sauf que moi, ce sera:
lovedevil Bien
lovejap Super
lovejap lovejap Hors-concours
gêne Euh, c'est quoi, ça?
boxe C'est un livre, ce truc?

Donc, pour les deux livres sus-nommé, ce sera lovejap lovejap à chaque fois.

LA Confidential, ou l'histoire de 3 flics, 3 styles dans le LAPD, 3 visions du monde... le livre est beaucoup plus consistant que le film. Il se déroule sur plusiquers années et on y suit l'évolution de ses flics. De la méfiance, à l'affrontement, jusqu'à l'alliance finale. Et la rédemption... peut-être.
Un p'tit aparté sur le film, qui a réussi le tour de force de super bien rendre le livre en ne sélectionnant qu'un bout de l'iceberg, et en synthétisant le tout. Oscar du scénar mérité.
Les livres d'Ellroy fourmille de situations, de persos, de second rôle. Le truc, c'est qu'on en retrouve certains d'un livre à l'autre (comme le proc Ellis Loew...). Mais malgré la somme d'information, je trouve que ça reste facile à lire, comprendre. On s'imprègne super bien de l'atmosphère, encore plus glauque et poisseuse que dans un Dashiell Hammet.
On y croise aussi des personnages ayant existé... et des perso représentant des gens réel.... comme cet entrepeneur de dessins animés célèbre qui ouvre un parc d'attraction à LA...

Le Dahlia Noir. Le premier de la série. Celui qui part aussi d'un fait réel. Celui ou on ne suis qu'un seul flic, vraiment, un seul destiin, parce qu'il est à la première personne. Pourtant, on nous parle déjà d'un trio (décidement, Ellroy aime le chiffre 3). le Dahlia Noir, c'est le surnom d'une aspirante starlette de 22 ans, retrouvée horriblement assassinée en 47. (La façon de faire, ça rapelle un peu les délires de Bateman dans American Psycho). C'est l'hsitoire d'un flic, qui de oscillant entre ombre et lumière, va d'abord en avoir rien à foutre, pour en finir obsédé. C'est sompteux.
Prsonnellement, le style s'affute au fur et à mesure, chez Ellroy, et le style de LA Confidential est plus affûté, plus personnel, je trouve. Le Dahlia Noir, récit à la première personne est plus classique d'une narration du roman noir. Et pourtant, Ellroy a déjà un style à lui. C'est comme du roman des années 50, mais ça a une saveur plus sèche, plus brut, plus sale, comme ces quartiers délabré de LA, ou ces villes mexicaine de frontière. C'est hollywood, mais c'est loin d'hollywood.

Bref, je vous conseille Ellroy. Je vais continuer d'explorer son oeuvre, ceci dit cheerlader

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Pandora
Vampiro-Jedi
Vampiro-Jedi
avatar

Nombre de messages : 3225
Age : 36
Localisation : Dans la pièce au sommet de la Tour Sombre
Humeur : Attend l'Illumination
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Sam 11 Fév - 19:49

Si je ne me trompe pas, il me semble avoir lu quelque part que le fait qu'il ait écrit le Daliah Noir n'était pas sans rapport avec le fait que sa propre mère ait été assassinée (et que l'affaire n'ait pas été élucidée d'ailleurs)...
Et y a pas un autre livre sur le Daliah noir qui est sorti? D'un autre auteur...

_________________
*Quintuplette*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/profile/PandoraBlack
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Dim 12 Fév - 1:34

Exact, le Dahlia Noir est dédié à sa mère. Une façon pour lui d'exorciser ce souvenir....

Par contre, pour un autre livre dessus, je sais pas... il faut savoir que cette affdaire réel, la découverte du corps mutilé de Betty Short en 1947 a fasciné de nombreux auteurs, le crime étant particulièrement odieux, et n'ayant pas été résolu. Et à la lecture du livre d'Ellroy, je trouves que cette histoire correspond bien à Hollywood...

Après quelques recherche, pour Ellroy, j'ai trouvé ceci:

    A l'age de 10 ans, son père offre à James Ellroy le livre de Jack Webb : "The Badge".
    Il lira le chapitre concernant l'affaire du Black Dahlia une centaine de fois.
    C'est le point de départ d'une obsession qui durera 28 ans. Sa mère est morte assassinée quelques mois plus tôt, et le jeune garçon est très perturbé. Avec sa bicyclette, il rôde autour de Norton Avenue, essayant d'imaginer la scène du crime. Il en fait des cauchemars terribles.


    James Ellroy ne viendra à bout de cette obsession qu' en la couchant sur le papier. Il avouera plus tard avoir pleuré en écrivant la dernière page du Dahlia Noir, en 1987.


    Le livre est une fiction, une reconstitution de l'histoire selon Ellroy. Elle est centrée sur l'enquête du LAPD :
    Deux inspecteurs, Bucky Bleichert et Lee Blanchard, amis, anciens champions de boxe, rivaux sur le ring et pour l'amour de Kay, obsédés par le Dahlia Noir. Ils vont tous deux s'engouffrer dans le cauchemar, luttant pour exorciser leurs démons, à la poursuite du meurtrier

    Premier livre du Quatuor de Los Angeles, avec Le Grand Nulle Part, LA Confidential et White Jazz, c'est un livre violent, obsessionel, qui nous plonge dans le L.A. des 50's, à travers le regard halluciné d'un jeune flic ambitieux.


    Moins abouti que les autres livres du Quatuor, son style de narration est plus classique, et le scénario moins complexe.
    Il reste cependant un de mes préféré.
    A lire absolument!


ça rejoint ce que je disais pour le style...
Sinon, pour des livres sur le Dahlia Noir (qui va prochainement être adapté en film), voici un lien

http://www.pop-comm.com/blackdahlia/book2.htm

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Pandora
Vampiro-Jedi
Vampiro-Jedi
avatar

Nombre de messages : 3225
Age : 36
Localisation : Dans la pièce au sommet de la Tour Sombre
Humeur : Attend l'Illumination
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Dim 12 Fév - 18:21

Avec Scarlett Johansson notemment dedans ^^
Bon, ben décidément, je sens que je vais m'y mettre à Ellroy ! Merci Marina pour le lien (qui marche maintenant ^^ popo)

_________________
*Quintuplette*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/profile/PandoraBlack
Pandora
Vampiro-Jedi
Vampiro-Jedi
avatar

Nombre de messages : 3225
Age : 36
Localisation : Dans la pièce au sommet de la Tour Sombre
Humeur : Attend l'Illumination
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Dim 12 Fév - 18:38

Comme un double post ne me fait pas peur, je reviens avec un petit lien : http://briandepalma.online.fr/dahlianoir.htm avec un peu plus de détails sur cette adaptation (ce que me fait peur, c'est que c'est Brian de Palma à la réa, et que personnellement - honte sur moi peut être et désolée si y a des fans ici - j'ai toujours eu du mal avec les films de De Palma... enfin pas tous maintenant que j'y réfléchis, 3615 mylife : j'ai adoré Snake Eyes)

_________________
*Quintuplette*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/profile/PandoraBlack
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Mar 28 Fév - 1:59

Comme dit dans un autre topic, j'ai commencé American Tabloid

De quoi que ça cause?

Des l'Amérique des Kennedy. Accession au pouvoir, mafia, FBI, CIA, Baie des Cochons, Castro....

Comme toujours, on croise des réels et des imaginés. Des flics, ancient nouveaux, des truands, des types du FBI de la CIA, d'on ne sait pas où...

Ici, Ellroy nous pond plus un thriller politique noir. Bien noir. Glauque. On ne sait plus qui trhait qui, qui bosse pour qui. Y'a pas de gentil(s). Que des méchants... et encore. Bon, l'amérique en prends un sacré coup dans la gueule... un p'tit reproche, pour qui ne connait pas le fonctionnement et les noms des différentes agences gouvernmentales, c'est dur à suivre.

J'ai pas finis, d'ailleurs, encore. je lis par petit bouts, parce que de toute façon, si je lisais trop, je coirs que je vomirais, tellement c'est...

ça s'étend de la monté de Kennedy à sa mort. Enfin ça s'érrête juste 1 minute avant Dallas.
Et les types du roman, ce sont ceux qui veulent éliminés les Kennedy. Soit tout le monde. De toutes façon, kes Kennedy sont pas mieux... mais bon. Oliver Stone, à côté d'Ellroy, c'est Roméo et Juliette.

Mais putain, c'est bon quand même. Pythie lovejap

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Zaza
Grand-Maître de la Parole
Grand-Maître de la Parole
avatar

Nombre de messages : 1812
Age : 29
Localisation : Marseille
Humeur : 1° année de droit
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Mer 1 Mar - 18:04

Le genre limite torturé comme ça, j'aime beaucoup, ça rend les romans largement plus intéressants au niveau de la psychologie des personnages...Surtout vu le passé du bonhomme-qui-écrit-des-livres-comme-ça-qui-ont-l'-air-bien

'vais aller voir à ma bibliothèque, et commencer par le Dahlia Noir, je crois... euh?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marie-jean-luc.skyblog.com
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 435
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Ven 31 Mar - 13:35

(pom pom pom, je viens sur ce sujet un mois après le dernier messag posté, mais hé ! même pas honte...)

J'avoue, je n'ai jamais lu Ellroy, même s'il est dans ma Liste-à-Lire depuis des années...
Puis comme y'a l'adaptation de de Palma, je me suis dit, ah, ma fille, va falloir t'y mettre si tu veux voir le film ! (oui, je fais partie de ces maniaques qui lisent D'ABORD les livres et qui APRES seulement vont voir les adaptations ciné)

Alors j'ai acheté Le dahlia noir (non mais en plus, le titre est magnifique... lovejap )
Seulement, comme on s'en doute bien, je n'ai absolument pas la possibilité de le lire maintenant (c'est qu'il est gros, le bougre !), ce qui est totalement désespérant, je sais.

Mais BREF !

Si je viens vous raconter ma vie, c'est qu'en fait, je suis désormais amoureuse de Brian de Palma, ou du moins des distributeurs de son film, puisque Le dahlia noir sortira en salles le... 06 décembre 2006.
Carrément.
Et ça veut dire quoi, messieurs-dames ? Ca veut dire que bibi va avoir le temps de le lire d'ici. Ce qui me ferait presque croire que "c'est beau, la vie, quand même".

Et pour ne pas avoir écrit un message pour presque rien, j'ajoute une question pour Kusa : il donne la nausée, ce livre-là ? Je veux dire... comparé à American Psycho, y'a des scènes vraiment aussi beurk ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Ven 31 Mar - 14:41

Personnellement, American Psycho ne m'a pas filé la nausée comme American Tabloid d'Ellroy.

Le Dahlia Noir ne donne pas vraiment la nausée. Ce sentiment est graduel... il apparait plus on s'enfonce dans l'ouvre d'Ellroy.
Ce sentiment n'est pas lié à une description de scène gore (en fait, finalement, plus je vois, moins ça choque... un reste de médecine, sans doute).
Non, le sentiment est lié à cette impression de plongée en apnée dans les abîme de l'âme humaine. Dans les cercle du pouvoir, qui font penser aux neufs cercles de l'Enfer de Dante. C'est un sentiment qui nait de la petitesse de l'être humain déguisée en grandeur. Des arrangements. Du chaos.

Ellroy est un écrivain du chaos. Vous savez, cette théorie qui veut que l'ordre nait du désordre. Ce qui est horrible à le lire, c'est que l'ordre de ces 50 dernières années, aux USA, nait du chaos boueux de l'ambition des uns et des autres. Et que les plus purs y laissent leur peaux. Et que le chaos mental des gens qui prennent le pouvoir, surtout en-dessous, est immense....

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E


Dernière édition par le Ven 31 Mar - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 435
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Ven 31 Mar - 15:04

Waow.
(leeloo-impressionnée-par-ton-super-message arigato (oui, je ne dis pas "arigato", mais je m'incline, en fait) )

Merci pour ces renseignements, très clairs, qui me donnent méchamment envie de me jeter sur Ellroy ! Pythie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Ven 31 Mar - 15:29

Merci.

Mais là, j'ai arrêté Ellroy.

Pace que sinon...


Mais j'adore quand même, en fait. Parce que le pire... oui, le pire de son oeuvre, c'est qu'il y a quand même de l'espoir. Intraséquement dans l'oeuvre, il y a l'espoir.

C'est grave.

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E


Dernière édition par le Jeu 20 Avr - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Pandora
Vampiro-Jedi
Vampiro-Jedi
avatar

Nombre de messages : 3225
Age : 36
Localisation : Dans la pièce au sommet de la Tour Sombre
Humeur : Attend l'Illumination
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Jeu 20 Avr - 18:31

Juste pour dire - pas grand chose en fait ^^ - mais j'ai acheté le Dahlia Noir cet après midi. Bon, je sais pas quand je vais le lire vu la hauteur que commence à prendre ma pile de livres à lire, mais je l'ai ! lapinou

_________________
*Quintuplette*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/profile/PandoraBlack
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: James Ellroy   Lun 16 Nov - 1:10

Alors, j'inaugure la nouvelle formule de la Citadelle... et je suis allée exhumer Ellroy du fond des archivers, puisque ce soir, France 2 passait le Dahlia Noir, et que j'ai enfin pu le voir.

Le Dahlia Noir, adaptation par Brian De Palma du livre d''Ellroy, le premier de la tétralogie de Los Angeles.
Avec Josh Hartnett, Aaron Eckhart ( ), Scarlett Johansson...

C'est, disons-le, un honnête film noir. Qui fait énormément penser à le Grand sommeil l'adaptation de livre de Chandler. il est vrai aussi que le Dahlia Noir est le plus classique de la tétralogie, dans son style, sa narration, Ellroy n'ayant pas acquis encore son style de boxeur (un comble, vu que les deux héros sont boxeurs ). En plus, comme je ne retrouve pas mon livre, ça fait un certain temps que je n'ai pas relu le Dahlia, donc pour l'ambiance...

Mais il n'y a pas, dans le film de De Palma, ce que l'on retrouve dans les bouquins d'Ellroy. Et que Curtis Hanson avait parfaitement rendu dans L.A Confidential. La fascination pour Los Angeles, et l'impression de fruit pourri, de déliquescence du monde qu'il y a. Ici, oui, les flics ne sont pas toujours honnêtes, bon, c'est pas tout rose, mais ça reste poli. Et ellroy, c'est tout, sauf poli.

C'est un bel hommage aux films noirs des années 40, mais il y manque l'étincelle, la face obscure que l'on trouve chez Ellroy.

Donc, je vais rester sur L.A. Confidential

Par contre, mention spéciale à Aaron Eckart, comme toujours... ceci dit, je me demandais quand il se changerais en Double-Face... vais arrêter The Dark Knight, moi....

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Ellroy   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Ellroy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James ELLROY - A cause de la nuit
» James Ellroy
» [Ellroy, James] Underworld USA - Tome 3: Underworld USA
» [Ellroy, James] Lloyd Hopkins - Tome 1: Lune Sanglante
» James ELLROY (Etats-Unis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Citadelle :: La Bibliothèque :: Département des "Mauvais" Genres :: Section Policier, Noir et associés-
Sauter vers: