un forum sur tout et rien, pour enfin croiser nos sujets et nos points de vue
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anecdote...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Anecdote...   Mar 17 Jan - 23:22

Voilà une petite anecdote que j'ai écrite hier, j'ai pensé à vous la poster pour ma faire pardonner de ne pas souvent écrire dans les parages... Je tiens à préciser que cela m'est vraiment arrivé lundi et que c'est très léger comme récit, à prendre au treizième degré ! Bisou à tous et bonne lecture ^^



"Chronique d’une catastrophe annoncée
Ou
Guide d’utilisation du Mr Green à l’usage des débutants




C’est l’histoire d’un midi qui commençait ma foi pas trop mal. Je me cale sur une table, jaugeant le remplissage de mon plateau (avec pour complices des mains baladeuses… à destination de la bouf… nourriture du self…), quand vient des voisines de table… Mais pas d’apparence, fort heureusement.
Bin oui, les pauvres… La nature ne les a pas gâtées, ce sont des WESH® (all rights reserved) autrement dit des créatures aliénées d’un savant fou qui n’avait pas mieux à faire que de faire mumuze avec les touches « copier-coller » de son formidable pc… Ces créatures donc, tout en piaffant gaiement sur fond sonore de « Aboiements gras de jeunes hommes en mal de reconnaissance » commencèrent le récit de leurs aventures époustouflantes du week-end.
Je dis « époustouflantes » parce qu’il y avait bien de quoi épousseter plus d’un zygomatique endolori. Bref. Ponctuant le commencement de leurs récits par quantité de minauderies aussi inutiles que variées, je me vois vite embrumer l’esprit – que dis-je, cette submersion était un cap, un raz-de-marée, une péninsule ! Tandis que je plantais une fourchette rageuse dans mes patates (ou plus exactement « crottes de pommes de terre » nommées ainsi par l’une de ces délicates), jugeant qu’avec cette maigre consolation, je pourrais en entendre des pires.

Quand soudain, oh my God ! L’un de leur téléphones-dernier-cri sonne… Le silence se fait soudain, les yeux exorbités jaillissent, et le suspens s’installe… C’est le portable à qui qui sonne ?! Avec un sourire éclairé de dents que je vois apparaître jaunâtres, (c’est pas bien de fumer !!), l’une d’entre elles adresse un regard d’excuse à l’autre, mêlé d’une certaine fierté en cette suspension d’instant : elle a des amis !
S’entame alors une longue liturgie de « Naaaannnn tu rigoles ? C’est pas vréééé ! » puis raccrochant avec ce même air d’autosatisfaction qu’ont les bons petits soldats, elle fait son rapport à l’autre, toujours aussi… béate ! Mais, me direz-vous, c’est qu’elles sont infatigables ces p’tites bestioles ! …Eh bah oui !!

La course des langues recommence, inépuisable, comme l’est moins le ravitaillement –le pichet d’eau qu’elles se sont approprié et qui fond comme neige au soleil. Elles racontent tout, ne cachant rien à l’autre dans leur concours d’à qui sera la plus séductrice vis-à-vis des mâles. « Eh toi laisse tomber les meufs elles sont a(vec) nous ! »

* Et la lutte s’annonce sanglante…* Enfin, au bout de quelques minutes essoufflantes, (c’est dur de respirer, entre deux anecdotes si émouvantes-j’en-ai-la-larme-à-l’œil). Enfin la victoirieuse relève la tête : dans celle de sa copine, elle vient de gagner +11 en charisme (et +23 en orgueil dans la mienne). Ainsi s’annonçait la chronique d’une catastrophe… Mais c’est pas tout, c’est pas tout…

Avant de partir, elles m’ont fait à moi, pour me remercier d’être une auditrice attentive et fidèle, une révélation inestimable : « Tu sais, y a une copine à moi qui voulait que je me présente miss… miss… miss France ? Naaaannnn, huhu tu rigoles ? » Ce qui m’a irrésistiblement fait penser à la célèbre Miss Jambon du Morvan… Ah ça oui, face à une bonne morvandelle, bien en chair comme il faut, elle avait de quoi faire le poids… Et c’est peu de le dire ! * C’est même LE CAS de le dire, hum…* Les morvandais en deviendraient fous !
Elle mit fin à cette idée lumineuse, en lâchant d’un air faussement modeste : « Nan. Elle veut que je me présente à Miss Sarthe. » Et là je m’engage dans un combat contre mes abdos rebelles qui me forcent à piquer du nez sur mon assiette… Quand je vous disais que ça finirait mal, c’t’histoire !

Vous voulez la fin ? C’est d’un pas léger (hum !) que ces farouches héroïnes (HUM !) s’enfoncèrent dans la foule tourbillonnante des élèves pour repartir à l’aventure. Quant à moi, morte de rire, l’idée me vint de vous rapporter l’anecdote. Bienvenue dans mes délires au bahut ! Fin Razz "
Revenir en haut Aller en bas
Nanou
Nenupharo-jedi
Nenupharo-jedi
avatar

Nombre de messages : 5219
Age : 33
Localisation : Lyon, France, Terre, Système Solaire...
Humeur : Rude and not Ginger...
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Anecdote...   Mar 17 Jan - 23:33

PTDR Artie !!! tu sais ma période lycée n'est pas très loin non plus, et j'ai du tomber sur des cas dans ce genre ^^ ... weeeeeesh !!

_________________
Nanou's Touch
¤ Quintuplette ¤

Eat shit Jessica it's carrot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bluewaterlily.skyblog.com
Nanou
Nenupharo-jedi
Nenupharo-jedi
avatar

Nombre de messages : 5219
Age : 33
Localisation : Lyon, France, Terre, Système Solaire...
Humeur : Rude and not Ginger...
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Anecdote...   Mar 17 Jan - 23:51

pour participer moi aussi, je poste donc un évênement que l'on peut qualifié de nounien qui s'est produit en avril 2005... certains ont eu la chance de le lire sur mon blog aol, les autres le découvrent donc ici ^^


Once upon a time a plastic spoon...

alors pour faire plaisir à Marina, je vais conter la merveilleuse histoire de la petite cuillère en plastique qui se détourna du droit chemin pour devenir Darth Plasticus Spoonus...

il était une fois, 3 Nouniens qui avaient décidés de faire du mardi midi leur rendez-vous quotidien hebdomadaire... à 13h précis ils allaient faire la queue à la cafèt' de la fuck, prendre leur steak frite habituel (parce que les autres plats avaient tellement un aspect bizarre que seul le steak frite était digne de confiance), s'assoire presque toujours à la même table, et manger gaiement, animant le repas de diverses batailles ayant un lien avec la nourriture...

comme toujours à 11h15, 2 des 3 Nouniens se retrouvent à la cafèt' parce qu'ils finissent plutôt, ce sont Loeayn et Nanou... mais aujourd'hui ne fut pas comme d'habitude !! et oui normalement c'est Nanou qui arrive en première et qui doit poiroter dans le courant d'air froid à l'entrée de la cafèt' (depuis une sombre affaire où Nanou attendait dans la cafèt', Loeayn avait mis 5 min avant de la trouver, cachée derrière une fausse plante verte...). et ce mardi Loeayn était déjà là quand Nanou arriva !! it's a miraceulh !!... Loeayn et Nanou allèrent donc s'installer à leurs table et comme d'habitude il y eu la première bataille, "qui qui va avoir la place dans le coin ?"... et comme d'habitude le machiavélique Loeayn a la place dans le coin *ouiiiiin*... comme d'habitude (encore) la première chose que Nanou et Loeayn font est de mettre en commun leurs mots fléchés pour finir la grille du jour...

mais une chose inhabituelle se passa ! à midi pile Wiwi arriva !! uncrédibeuhl, il a une heure d'avance, on va pouvoir manger plutôt !! (oui parce que même si Nanou et Loeayn finissant les cours à 11h15, ont supra faim, ils attendent 13h que Wiwi les rejoigne, pour manger ! si c'est pas de la solidarité Nounienne ça !?!). reprennons, Wiwi est donc arrivé en avance, ils sont donc allés acheter leur repas...

tout se passa bien, Nanou et Wiwi firent réviser à Loeayn son texte de théâtre en anglais, il y avait une partie chantée et ce fut comique !... une autre chose étrange se passa, Nanou fini son steak frite avant les 2 Chevaliers (alors que quand même les 2 estomacs voraces ont toujours fini dans un temps records) et décida de faire comme eux quand ils ont fini : piquer des frites dans les assiettes des autres (c'est qu'elle avait faim Nanou et aussi que c'est elle qui se fait toujours chouraver ses frites... edit : certains ont vu Nanou quand elle a fin ^^ ça peut être terrible! ). la tentative chez Loeayn fut un échec : la diversion n'a pas marché et elle s'est vite faite repérée et a dû battre en retraite... parcontre l'attaque a marché chez Wiwi ! deux innocentes frites de son assiettes ont fini dans l'estomac de Nanou ! victoire !! à ce moment là Nanou ne savait pas que la contre-attaque allait être terrible...

ce fut au dessert que Nanou subit la terrorisante attaque de la petite cuillière en plastique de Wiwi... ce dernier avait fini son yaourt et mis la cuillère dans le pot, il faut savoir que Wiwi est portugais alors il parle beaucoup avec les bras et... à un moment Wiwi a voulu reposer son bras à côté du pot de yaourt, sauf que ses calculs aérodynamiques étaient faux ! il heurta le pot de yaourt en plein sur la petite cuillière en plastique... celle-ci, dans un mouvement de balancier style catapulte, s'ejecta en l'air avec une vitesse hallucinante et alla attérir sur... la joue de Nanou !!!... après avoir poussé un effroyable cri de frayeur soudaine, Nanou repoussa violemment la petite cuillière en plastique et jeta un regard noir de guerrière des ténèbres à Wiwi... une seconde passa... et un fou-rire s'empara des 3 Nouniens !! et quand Wiwi fut capable d'articuler quelque chose, il dit : "le pire c'est que même si ça avait été volontaire, ça aurait pas été aussi parfait !"... Nanou le frappa gentillement mais pensait en son fort intérieur, que des fois les massues à la Nicky Larson, ça serait pratique...

pour se faire pardonner de cette attaque, Wiwi alla acheté un pain au chocolat et des Skittles à Nanou... les 3 Nouniens reprirent leurs discutions nouniennes... et la vie continua son cours... quand à Darth Plasticus Spoonus, il fut reduit en bouillie dans le pot du Petit Encas de Jokey...

_________________
Nanou's Touch
¤ Quintuplette ¤

Eat shit Jessica it's carrot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bluewaterlily.skyblog.com
Pandora
Vampiro-Jedi
Vampiro-Jedi
avatar

Nombre de messages : 3225
Age : 35
Localisation : Dans la pièce au sommet de la Tour Sombre
Humeur : Attend l'Illumination
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Anecdote...   Mar 17 Jan - 23:56

Je crois que je m'en lasserai jamais de cette histoire ^^ popo

_________________
*Quintuplette*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/profile/PandoraBlack
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 39
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Anecdote...   Mer 18 Jan - 1:41

J'adore vos deux histoires... mes années lycée sont plus loin, mais de par mon boulot, j'en croise des comme ça... boxe

Quand à Darth Sponnus.... confetti

J'adore ce passage...
Citation :
Wiwi est portugais alors il parle beaucoup avec les bras

Je savais pas que les portugais, c'était avec les bras... les Italiens avec les maisn, voui....
*popo Wiwi...*

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anecdote...   Mer 18 Jan - 1:47

Héhé Popo Artie...Grand pas en avant dans la recherche anthropologique dépose ta thése au CNRS on ne sait jamais

Et hihihi Nanou même en la connaisant déjà je me marres toujours autant

*popo Wiwi la prochaine fois vise les yeux enervé*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anecdote...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anecdote...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'anecdote débile...
» Une anecdote légendaire
» anecdote sur la signifaction du nom de Vador
» petite anecdote de la vie...
» Anecdote amortisseurs alu fg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Citadelle :: Archives :: Textes-
Sauter vers: