un forum sur tout et rien, pour enfin croiser nos sujets et nos points de vue
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Michel Houellebecq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sunny
Soleil du forum
avatar

Nombre de messages : 1305
Age : 2015
Localisation : in the sky
Humeur : en lambeaux ...
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Michel Houellebecq   Ven 16 Déc - 16:58

Je suis en phase "dévorage de livres" et selon mon habitude, j'en avais plusieurs en lecture en même temps. Je viens de finir "Les particules élémentaires" de Michel Houellebecq.

Evidemment, j'avais entendu parler de cet auteur comme tout le monde, mais je ne l'avais jamais lu. Cet été, au plus fort de la polémique "raelienne" qui a accompagné la sortie de son nouveau roman "La possibilité d'une île" (qui a raté de peu de le Goncourt), j'ai décidé de me lancer. J'ai acheté un recueil de poèmes "La poursuite du bonheur" et le premier grand succès de Houellebecq en librairie "Les particules élémentaires".

J'ai commencé par le premier ouvrage. Je ne savais pas du tout que MH avait débuté par de la poésie.
Il me fut difficile d'entrer dans le livre. Ambiance glauque, souvent froide, qui par moment peut frôler le manque d'espoir. Pourtant au bout d'un moment cela se lit sans déplaisir. Certains poèmes sont mêmes jolis. Mais ... , car il y a un mais ... cela ne m'a pas suffi ... A aucun moment je ne me suis sentie touchée, bouleversée, prise au coeur, embarquée dans un rêve .. Ce n'est ni Baudelaire, ni Rilke, ni même Prévert !

Petit exemple :
" La texture fine et délicate des nuages
Disparaît derrière les arbres ;
Et soudain c'est le flou qui précède un orage :
Le ciel est beau, hermétique comme un marbre."


Les Particules élémentaires raconte l'histoire de deux demi frères. L'un Michel est un chercheur qui sorti du cadre de ses recherches semble aussi humain qu'un mannequin dans une vitrine et l'autre Bruno, fonctionnaire, ne survit que dans une recherche effrénée du plaisir. Les deux frères sont très différents mais tout au long de leur vie ne se perdent jamais de vue et mêlent leurs solitudes et leurs vides respectifs. L'auteur ne semble pas avoir une énorme sympathie pour ses personnages, ils sont plutôt pitoyables. Les caractères féminins s'en tirent un tout petit peu mieux (du moins certains d'entre eux semblent-ils humains ou connaissent-ils des sentiments tels que l'amour ou la compassion), mais finissent très mal. Là aussi, un total manque d'espoir.
Que dire de l'écriture de MH ? Qu'elle me semble précise et clinique ? Tiens, j'ai déjà dit ça à propos d'un auteur ... Mademoiselle Nothomb et c'est vrai que par certains côtés (peu, il est vrai), il peut y avoir un petit air de famille, même si le français d'AN est plus châtié.

Je suis sans doute trop loin de Michel Houellebecq pour entrer totalement dans son monde et même pour en avoir envie. Mais je ne peux m'empêcher de penser que les bons tirages de MH sont sûrement autant dûs au battage médiatique qui entoure la sortie de ses livres, qu'à leurs pures qualités littéraires ...

La poursuite du Bonheur de Michel Houellebecq sunny
(dommage le titre méritait mieux)
Les particules élémentaires de Michel Houellebecq sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Ven 16 Déc - 17:20

" La texture fine et délicate des nuages
Disparaît derrière les arbres ;
Et soudain c'est le flou qui précède un orage :
Le ciel est beau, hermétique comme un marbre."



Pas si mal ! j'avais lu pire !! Surtout ce beau ciel hermétique comme un nuage !
Je vais peut-être finalement me laisser tenter et oser MH .en commençant par les poèmes .
Mj
Revenir en haut Aller en bas
sunny
Soleil du forum
avatar

Nombre de messages : 1305
Age : 2015
Localisation : in the sky
Humeur : en lambeaux ...
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Ven 16 Déc - 19:48

J'avais bien dit que certains étaient même jolis, ma MJ ... je n'allais quand même pas choisir le quatrain le plus moche, pour vous le présenter Cool ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 434
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Sam 17 Déc - 13:44

sunny a écrit:
Ce n'est ni Baudelaire, ni Rilke, ni même Prévert !

Héhéhé... Dans un recueil-librio qui s'appelle Rester vivant, Houellebecq a écrit un texte qui s'appelle...
... Jacques Prévert est un con.
Du coup, Houellebecq serait ravi de savoir qu'il n'écrit pas comme l'autre poète !!

Ce qui est "drôle", c'est que tu critiques justement deux livres que je n'ai pas lus de lui. Hum, quand j'y pense, je n'ai lu que Plateforme et Extension du domaine de la lutte. Et Rester vivant, en partie.
Dans la famille, c'est mon frère qui en est fan. Mais vraiment. Il a énooormément apprécié son dernier bouquin, La possibilité d'une île, et je le lirai aussi, dès que je pourrai (c'est-à-dire, pas avant août 2006)

Personnellement, je suis incapable de cerner le bonhomme, et ça m'empêche de me faire un avis sur lui. Ses livres sont glauques, sexuellement moches, déprimants. Mais il écrit ce qui se vendra, il écrit ce que le marché réclame. Houellebecq aime ses livres, mais mon frère et moi pensons qu'il n'aime pas devoir écrire sur les sujets qu'il exploite - paradoxal, je sais, et même stupide, puisque personne ne l'oblige.

Mais c'est très marrant de le voir à la télé. Je l'ai vu chez Ardisson et chez Denisot, et c'était très drôle. Ce gars doit être immensément intelligent, ou en tout cas, il fait très bien semblant.

Pour conclure, avoir un chien qui s'appelle Clément, personnellement, j'adore.
(ouiii, je suis futile comme une fille, *je sais*).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 39
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Sam 17 Déc - 13:52

Tu sais quoi Leeloo, j'ai jamais lu Houellebecq, mais a en entendre parler, je crois que tu a cerné le truc....

Ceci dit, le michel ne fait pas partie des livres que j'ai envie de lire. Il pourrait même avoir le Nobel de Littérature, je le lirais pas. Les prix, ça ne signifie rien. Sauf peut-être le Goncourt des lycéens.

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
sunny
Soleil du forum
avatar

Nombre de messages : 1305
Age : 2015
Localisation : in the sky
Humeur : en lambeaux ...
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Dim 18 Déc - 3:09

Leeloo, je n'arrive pas non plus à cerner le bonhomme. Et je ne me permets pas de le juger. J'ai eu la curiosité intellectuelle d'essayer de le découvrir ... mais je ne pense pas avoir envie de lire un autre de ses livres, au moins dans l'immédiat. On m'avait prévenu qu'il me déprimerait et effectivement le fait de lire du Houellebecq n'a rien d'euphorisant (et c'est un euphémisme), en ce qui me concerne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Houellebecq
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA POSSIBILITE D'UNE ILE de Michel Houellebecq
» LES PARTICULES ELEMENTAIRES de Michel Houellebecq
» Michel Houellebecq et les hippies
» Michel Houellebecq - Les particules élémentaires
» Michel Houellebecq

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Citadelle :: Archives :: Ecrits et pensées-
Sauter vers: