un forum sur tout et rien, pour enfin croiser nos sujets et nos points de vue
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cinéma science fiction, fantastique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mar 8 Nov - 18:12

En parlant de Batman (que j'ai apprécié grandement... tiens, faudrait que je les revois!) la série animée adaptée était pas mal elle aussi lovedevil

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E


Dernière édition par le Mar 8 Nov - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Zaza
Grand-Maître de la Parole
Grand-Maître de la Parole
avatar

Nombre de messages : 1812
Age : 29
Localisation : Marseille
Humeur : 1° année de droit
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mar 8 Nov - 18:57

Ah uiiii j'adorais le dessin animé !!! Sauf que je ne me souviens que d'un seul épisode, Batman et le Vengeur Masqué ou je sais pas quoi, avec sa fiancée Andréa, pis un ange de pierre qui écrasait les gens dans leur tombe creusée au préalable...*mouais, vous vous en foutez hein...^^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marie-jean-luc.skyblog.com
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mar 8 Nov - 22:55

Zaza a écrit:
Ah uiiii j'adorais le dessin animé !!! Sauf que je ne me souviens que d'un seul épisode, Batman et le Vengeur Masqué ou je sais pas quoi, avec sa fiancée Andréa, pis un ange de pierre qui écrasait les gens dans leur tombe creusée au préalable...*mouais, vous vous en foutez hein...^^*

Nooooooooon... hum... mais moi, j'men souviens plus de celui-là euh?

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mer 9 Nov - 1:30

Pour la série animée "Batman", j'aimais bien aussi !
Pour les films, je préfère les 2 premiers et de loin... Pour les autres je pense comme Sangoku...

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Sangoku
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 36
Localisation : B-4 (à 1000 km de Satan City)
Humeur : Saiyajin Senshitachi
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mer 9 Nov - 14:52

D'ailleurs en parlant du DA de Batman, savez-vous qui doublait le Joker en VO ????....Mark Hamill ! Whaouuuh !
Il a doublé pas mal de héros dans des DA comme "Spiderman", "Batman", "Gen 13" et même des animations japonaises version anglaise comme "Le Chateau dans Le Ciel", "Nausicaa".

Pour en revenir à nos moutons la série animé Batman était vraiment excellente, je les ai tous vu ! Je ne sais plus combien d'épisodes il y avait, ni de saison mais y'en avait un paquet. Il y a des épisodes phares comme quand Batman devenait fou ou encore avec son double que l'on ne comprenait plus rien. J'avais vraiment aimé cette série qui faisait défiler tous les ennemis les uns après les autres.
Anthologie et nostalgie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaza
Grand-Maître de la Parole
Grand-Maître de la Parole
avatar

Nombre de messages : 1812
Age : 29
Localisation : Marseille
Humeur : 1° année de droit
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mer 9 Nov - 16:26

Je crois que c'est le genre de série animée qu'on continue à apprécier, même ado ou adulte ('fin même si je ne vois que des grands enfants ici ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marie-jean-luc.skyblog.com
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Sam 19 Nov - 1:14

3 EXTREMES – 2004

Après le succès de "3 Histoires de l’au delà", le cinéma fantastique asiatique revient de nouveau avec ce film à sketchs (3).
Trois segments, trois réalisateurs : le hongkongais Fruit Chan, le coréen Park Chan-Wook ("Old Boy") et le japonnais Takashi Miike ("Audition")

1- Nouvelle Cuisine

l’Histoire: Une femme de quarante ans veut garder sa jeunesse pour plaire encore à son mari qui la trompe, décide d’aller voir une chinoise du continent Tante Mei réputée pour ses plats qui seraient d’essence régénératrice. Problème, ses plats sont des raviolis mais des raviolis à base de fœtus humains...

Segment réalisé par Fruit Chan, celui-ci est faible en suspense et le fantastique n’est pas présent… Le tout se résume donc à cette femme avec sa fameuse recette de raviolis au fœtus et sa cliente, faute de suspense on à droit de petits bruits des os qui craquent dans la bouche, ce qui à crée un certain dégoût chez moi. Ca reste quand même "extrême" sur certaines séquences comme en témoigne une scène où l’on retire le fœtus d’une jeune collégienne, opération qui lui sera **** par la suite !
Fruit Chan veut aussi décrire avec son court la société hongkongaise et la distance économique et culturelle qui la sépare du reste de la société chinoise, mouais bon…
Résultat moyen pour ce premier segment.


2- Coupez !

l’Histoire: Ryu est un réalisateur à succès habitant dans une demeure somptueuse. Il rentre de son travail et est assommé. A son réveil, il découvre qu’il est attaché et il voit un homme qui lui explique un deal. Celui-ci a attaché la femme de Ryu sur son instrument, à savoir un piano, et propose de la relâcher si Ryu tue un enfant qu’il a enlevé. Si Ryu ne veut pas, toutes les cinq minutes l’homme coupera un doigt de la femme...

Ce second segment est réalisé par Park Chan-Wook connu de tout le monde depuis son "Old Boy", mais aussi "Sympathy for Mr vengeance" et actuellement au ciné "Lady Vengeance", une belle trilogie donc !
D’entrée on reconnaît le style, les décors (le décor dans le décor), la réalisation nerveuse… Mais pour moi le Mr Chan-Wook est un peu un N. Shyamalan, son genre on le connaît donc la surprise est moins prenante, il n’y a plus qu’a attendre se qu’il va se passer, il nous refait du "Old Boy". Ce n’est pas néanmoins dépourvu de sadisme, de scènes chocs (les découpages de doigts entre autres…) et de burlesques. Le twist final: sanguilonant…
Ce segment est malgré tout assez bon, même si c’est du déjà vu depuis "Old Boy", on prend plaisir à regarder, mais je pense que ça va très vite s’essouffler tout ça !


3- La Boîte

l’Histoire: Traumatisée par un passé douloureux, une romancière s’enferme continuellement chez elle et peine à communiquer avec l’extérieur. Malheureusement pour elle, son passé troublant la hante de plus en plus et le retour à la réalité va être un choc...

Dernier segment réalisé par Takashi Miike, autant j’ai adoré son "Audition" que là ça m’a endormis. Certes le style est excellent, abouti esthétiquement, la mise en scène est très bien, on atteint parfois le surréalisme et la photographie est la meilleure des trois courts…
Mais le problèmes est que: "Nouvelle Cuisine" c’est bof, ennuyeux et assez dégoutant (manger des raviolis au fœtus, voilà quoi…) ensuite vient avec "Coupez !" un peu plus de suspense, de violence, de rythme (on se réveille…) on est en droit de penser que "La boîte" de Takashi Miike (qui est aussi le réalisateur de la trilogie "Dead or Alive", de "Gozu") sera généreux en horreur, l’extrême en fait puisque c’est quand même le titre hein ! Eh bien non ! Nada.
C’est bien et beau visuellement, mais 0 % de peur, alors que c’était quand même le but de ce film à sketchs tout de même, là je parle du résultat des trois segments en général…

J’ai finalement été déçu par "3 Extrêmes ", manque de fantastique, d’angoisse, de frayeur… J’ai eu un petit sentiment d’arnaque, du fait que le film soit vendu comme ils le disent sous la norme: "un moment d’horreur pure"...
... Le seul point positif est que malgré tout, le talent est bien présent.

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Sangoku
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 36
Localisation : B-4 (à 1000 km de Satan City)
Humeur : Saiyajin Senshitachi
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mar 13 Déc - 19:18

Le film d'aujourd'hui sur ce post dont je vais vous parler est "Darkness". L'ayant raté plusieurs fois à la télé et au vu de nombreuses fois où l'on m'a dit qu'il était bien, j'ai décidé de prendre le temps de le voir. Verdict !


D'abord "Darkness" est un film réalisé par Jaume Balaguero en 2002, réalisateur qui a fait "La secte sans nom" ayant reçu de nombreux prix lors du festival de Gerardmer en 2000.
Coté acteur on trouve Anna paquin, Lena Olin et Iain Glenn entre autre.
Film fantastique qui aurait pu se targuer d'une meilleure prestation.

RESUME : Une famille vient d'emménager dans une maison et tout semble parfait jusqu'à ce que certains événements surviennent. Un père malade au bord de la crise de nerf, une mère qui ne voit rien, un petit garçon qui a peur du noir de cette maison et une adolescente qui essaie de comprendre ce qui se passe. Cependant, tous les événements sont liés à une histoire morbide qui revient hanté cette famille.


"Darkness" est un film que l'on peut qualifier de surprenant tant il est bien fait mais le défaut majeur, ou même les défauts, viennent supplanter le film.
Un film fantastique qui ne laissera pas indifférent sur la façon de jouer avec la peur de tous : le noir. Cette peur est vraiment bien mené, qui, avec des mises en scène, donne une vraie angoisse visuelle. Le début du film commence sur des voix qui raconte, et avec des images subliminales, qui ne laissent pas perplexes. On est dans le film. Et ceci va crescendo renforcant le sentiment que quelque chose ne tourne pas rond.
Le film continue dans une lancée moins angoissante, le temps d'intégrer les personnages dans leur contexte. Mais voila, je trouve que les acteurs ne sont pas crédibles, peut être la VF qui fait cela, en tout cas on les sent comme mou, vraiment mou alors que le film, à certains moments nous tient en haleine avec ses effets angoissants. Vraiment dommage !
Par contre, le film est ponctué de scènes curieuses qui va quand même nous tenir jusqu'à la fin. Celle-ci, parlons en ! Je trouve que le contexte fin n'est pas très crédible malgré une bonne approche, en plus je m'en étais douté depuis le début. Ceci m'a gâché le film avec ses défauts récurrents.
On ne peut s'empêcher, et le réalisateur a fait exprès, de rendre hommage au film "Shining", un père complétement déjanté lorsque sa maladie revient ou encore la mère qui s'enferme dans la salle de bain.

Ce qui est extrêmement bien fait, c'est le fait que le sang n'est pas montré, on ne joue que sur les pièces, les événements pour susciter l'effet d'angoisse. Des images qui vont très vite, s'accélérent, des scènes qui se suivent immédiatement avec une action différente, des images subliminales qui nous hypnotisent, des formes qui bougent, des objets bizarres… Le film regorge d’effets.

Le film m’a fait l’effet d’une ambiguité profonde, tout d’abord, par cette mise en scène vraiment incroyable et puis ensuite par la teneur des personnages, de leur façon de jouer et du contexte fin qui paraît un peu dénué de sens. Le problème c’est que je ne peux pas en dire plus sinon je dévoile. Et ça, non !
Cette lenteur, on peut la comparer aux films fantastiques japonais, qui est récurrente chez eux, présentation famille-événement-fin, mais ici cela s’applique mal car la situation scénique ne le permet pas.

En conclusion, ce film est très bien fait, prenant, angoissant, vivant de terreur mais pour moi, je le dénigre un peu sur ce côté lenteur et sur cette prévisibilité que j’ai ressenti. Mais qu’à cela ne tienne, le film est largement regardable sans véritablement dire qu’il est nul. D’autres, apprécieront le film d’un autre côté comme je l’ai entendu dire. A voir pour cette formidable prestation de réalisation d’angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mar 13 Déc - 19:37

Je l'ai vu il y a un moment celui-ci ! Il ne m'a pas beaucoup marqué, ce que je retiens c'est le clin d'oeil au "Shining" de Kubrick, il y a de bon moment de suspense et d'angoisse... Bref c'est comme ce que tu as dis Sangoku.
Aussi je me suis un peu ennuyé, je trouve qu'il y a pas mal de longueur, mais je trouve que la dernière partie du film offre d'assez bons moments de terreur, c'est ce qui a fait que je n'ai pas trop été déçu par "Darkness"...

Dans le genre de film sur la peur du noir il y a aussi "Nuits de terreur" qui est pas mal, mais par contre "Le peuple des ténèbres", je n'ai pas du tout aimé, je préfère donc ce "Darkness" à celui-ci.

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Jeu 15 Déc - 17:35

GINGER SNAPS - 2000

l’Histoire: Ginger et sa sœur Brigitte partagent d’étranges fantasmes morbides, elles mettent en scène leur mort et provoquent les élèves de leur lycée. Une nuit Ginger est attaquée par la créature monstrueuse qui terrorise la ville depuis un moment. C’est le début d’une métamorphose inexorable en une bête assoiffée de sang, de sexe et de violence…

Film canadien réalisé par John Fawcett, l’histoire est axée essentiellement sur les deux sœurs un peu spéciales, elles vivent toutes deux dans leur monde, elles s’amusent à imaginer leur mort, elles sont haïes par leurs camarades de classe. On note quand même dès le départ que Ginger, l'aînée, est plus ouverte et affirmée que sa petite sœur, qui semble avoir réellement peur du monde extérieur. Ginger est attaquée par le monstre qui terrorise la ville et Brigitte est témoin de l'agression et c'est elle qui réalisera que la bête était un loup-garou. Elle se lie avec Sam, le dealer de l'école, et ensemble, ils tenteront de trouver un moyen d'arriver à guérir Ginger. Sa transformation se fait petit à petit, commençant par quelques poils qui poussent ici et là, des mèches de cheveux éclaircies, une dentition imposante, un début de queue en bas de la colonne vertébrale... Mais le plus intéressant est de voir que Ginger a aussi gagné un corps splendide et qu'elle n'a aucunement peur de se servir de sa sensualité fraîchement dévoilée. Voilà qui creuse l'écart entre les deux sœurs encore davantage, puisque Brigitte ne ressent rien de ce que ce ressent sa sœur, comme elle l'avait fait jusque là. Ginger n'y peut rien contre ses nouvelles impulsions mais elle garde assez de son humanité pour en être désespérée.
Plus on avance dans l’histoire, et plus Brigitte tente de devenir comme sa sœur, entièrement transformée, mais elle en est incapable. Elle refuse alors de suivre sa sœur jusqu'au bout et se forge ainsi sa propre personnalité.
Les deux actrices sont parfaites en adolescentes confuses et cruelles. Mimi Rogers est également géniale dans son rôle de mère dépassée par la personnalité de ses enfants.
On a droit bien sure à quelques effets gore. L’histoire est assez convaincante pour attirer notre attention sans que celle-ci repose sur des FX.

Une sélection officielle au Festival Fantastique de Gerardmer 2001.

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Lun 2 Jan - 19:54

Bon, j'ai enfin vu le KING KONG 2005 de Peter Jackson. Mais avant de parler de celui-ci, j'ai envi de reparler du premier remake du classique... Bien que je ne suis pas un fan des remakes, je ne vais pas non plu vous en dire que du mal. Je suis fan du classique de 1933, je sais que ces 2 remakes ne m'ont pas fait pencher de leurs côtés, mais il y a du bon !

KING KONG – 1976

l’Histoire: Fred Wilson (Charles Grodin), un employé d’une compagnie de pétrole, compte naviguer en direction d’une île Polynésienne croyant que celle-ci est une véritable réserve de gisement d’or noir. A bord du bateau, il découvre qu’un clandestin s’est embarqué dans l’aventure, Jack Prescott (Jeff Bridges), jeune paléontologue qui affirme que l’île est habitée par un gigantesque animal sauvage. Durant le voyage Jack et l’équipage porte secours à une jeune et jolie femme naufragée du nom de Dwan (Jessica Lange). Débarquant sur l’île, ils y découvrent un peuple indigène en pleine cérémonie religieuse, ceux-ci sont contraints de reculer et de repartir au navire. Mais Dwan est enlevé la nuit même par les indigènes pour être livrée à un singe gigantesque: Kong !
Tandis que Jack et l’équipage partent à la recherche de Dwan, Fred Wilson est conscient que cette île contient que du " jeune" pétrole et qu’il faudra des milliers d’années avant qu’il devienne véritablement du pétrole ! Il ne compte pas repartir bredouille à New York, il décide donc de capturer le gorille et de le ramener à New York.
Mais une fois en ville, Kong s’échappe et sème la panique…

C’est donc au milieu des années 70 que ce premier remake du chef d’œuvre de 1933 est apparu: Un défi !
Alors que durant cette époque les grosses productions hollywoodiennes font leur apparition sous forme de films catastrophes ou fantastiques, avec des blockbusters comme: La tour infernale, Les dents de la mer, Tremblement de terre et L’aventure du Poséidon, le producteur italien Dino De Laurentis profite de cette vague pour produire le remake d’un des plus grands films de l'histoire du cinéma, c’est avant tout un film de producteur, un projet délirant qui n’aurait jamais vu le jour sans la détermination de Mr De Laurentis…

Réalisé par John Guillermin (co réalisateur de "La tour infernale") et écrit par Lorenzo Semple, ils remettent le classique au goût du jour en modifiant l’histoire tout en y gardant ses grandes lignes. Là il n’est donc plus question d’équipe de cinéma, mais d’employés d’une compagnie de pétrole. Carl Dehnam est donc remplacé par Fred Wilson, Ann Darrow par Dwan… Et l’action ne se passe pas dans les années 30 mais ce situe dans le présent de l’époque, en 70.
A propos de la partie sur l’île, on retrouve toujours la cérémonie des indigènes, le mur gigantesques, mais par contre les animaux préhistoriques, eux sont absents, il n’y aura qu’un serpent géant et le combat sera court, et pourtant ce remake aurait pu être l'occasion d'y mettre l'araignée géante à la place, scène coupée au montage du film de 1933, jugée trop terrifiante à l'époque, il n'en reste hélas, plus que des photos. Si il fallait mettre un seul animal, cette gigantesque araignée aurait été la bienvenue ! La scène du tronc d’arbre est là elle aussi: impressionnante et terrifiante. La première apparition de Kong est-elle aussi impressionnante.
La seconde partie du film, avec Kong à New York est assez proche de l’original à une exception: le gorille escalade et se réfugie au sommet d’une tour du World Trade Center (horriblement détruites en 2001) et se fait attaquer par des hélicoptères au lieu des avions… Sinon on y voit toujours la destruction du métro et aussi lorsqu'il enlève Dwan de nouveau dans une chambre d’hôtel.

Pour les effets spéciaux, ce sont Carlo Rambaldi, Glen Robinson et Rick Backer qui sont aux commandes. Ceux-ci choisissent cette fois un homme déguisé en gorille au lieu d’une animation image par image, ce gorille n’est pas trop mal, il marche comme un homme et chacun de ses pas sont suivis d’un gros "Boom" tremblant, ce qui montre encore plus la taille et le poids colossale du gorille… Pour les décors, ils ont utilisés pour quelques scènes des incrustations d’images et c’est très visible, mais elles sont heureusement peu nombreuses mais utilisées pour des scènes importantes du film.

A en lire le magazine "L'écran Fantastique": ce premier remake est devenu un succès commercial, les fans du chef-d’œuvre original de 33 ont eux criés au scandale, mais les critiques des magazines à l'époque ont été favorables et le film a même remporté l’Oscar des meilleurs effets spéciaux !

Pour ma part, ce premier remake, n’est pas trop mauvais, il est certes infidèle à l’original mais a tout de même de bons points forts: l’île de Skull Island est très bien à l’écran, la première apparition de Kong est assez impressionnate et la musique qui enveloppe le tout est prenante. On note aussi que la relation entre "la belle et la bête" est plus développée par rapport à l’original et que Kong est plus tendre et moins effrayant, ici il ne mange personne ! Hum... Tiens dommage !!
Le casting est aussi bon, Jessica Lange est très jolie, Charles Grodin est bon dans le rôle de Fred Wilson et Jeff Bridges est le bon personnage type de l'aventurier...
Les quelques défauts que l’on puisse relever est que l’histoire est beaucoup moins passionnante, les dialogues sont parfois bof ! Et la fameuse scène finale où Kong est au sommet de la tour n’est pas à la hauteur… Beaucoup moins charmant et moins terrifiant.

Ce premier remake était forcément annonciateur d’une autre version pour plus tard, elle aurait pu apparaître vingt ans après, mais problème de prod… C’est donc trente plus tard que Peter Jackson réalise le second remake hommage et respectueux (il faut le dire) du classique de 1933 de Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack.

Une suite à ce King Kong de 76 a vu le jour, toujours réalisé par John Guillermin ! Deux mots à dire: Gros navet !!

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Ven 6 Jan - 18:16

KING KONG - 2005

l’Histoire: New York dans les années 30. Ann Darrow est une artiste de music-hall dont la carrière a été brisée net par la Dépression. Se retrouvant sans emploi ni ressources, la jeune femme rencontre l'audacieux explorateur-réalisateur Carl Denham et se laisse entraîner par lui dans la plus périlleuse des aventures...
Ce dernier a dérobé à ses producteurs le négatif de son film inachevé. Il n'a que quelques heures pour trouver une nouvelle star et l'embarquer pour Singapour avec son scénariste, Jack Driscoll, et une équipe réduite. Objectif avoué : achever sous ces cieux lointains son génial film d'action.
Mais Denham nourrit en secret une autre ambition, bien plus folle : être le premier homme à explorer la mystérieuse Skull Island et à en ramener des images. Sur cette île de légende, Denham sait que "quelque chose" l'attend, qui changera à jamais le cours de sa vie...

Un petit rappel sur Peter Jackson concernant King Kong: c’est grâce au film de Merian Cooper et Ernest Schoedsack que Peter Jackson a eu envie de faire du cinéma, à l’age de 9 ans ! C’était donc pour lui primordial de faire ce remake, et aussi pour rendre hommage au chef-d’œuvre de 1933.
Après sa trilogie Tolkien, son nom est désormais connu de tous (bah oui, sinon moi je le connaissais en Mr Gore avec Bad Taste et Braindead !), il en profite pour réaliser son vieux rêve, sa version de King Kong.

Cette fois, pour cette seconde version, nous repartons pour l’histoire de l’original délaissé par le remake de 1976.
En plus de la fidélité du scénario, Peter Jackson y incruste quelques clins d’œil de l’original comme avec la scène que Carl Dehnam tourne sur le navire avec Ann Darrow et l’autre acteur: ils sont en train jouer une scène de l’original, ou encore lorsque Kong est présenté au peuple de New York avec à ses pieds cette représentation de danse d’indigènes identique à celle de l’original tout comme la musique qui va avec.
Sinon, toute les grandes lignes y sont reprises, sauf pour la fin, Kong fait moins de dégâts, il ne casse pas de métro et ne va pas chercher les femmes dans les immeubles ! Faut dire qu’il est de plus en plus gentil, il s’attendrit avec le temps… Dernière partie assez courte même !
Passons au plus important, les effets spéciaux, visuellement c’est très beau à regarder (comme "Sin City"), trop beau peut-être. Pour la reconstitution numérique du New York des années 30 là rien à redire, c’est excellent (comme Paris chez "Amélie Poulain").
Mais pour le décor de l’île de Skull Island, là je me suis cru dans un film d’animation avec toute cette végétation numérisée, oui c’est beau mais c’est trop "fantaisiste".

Ensuite Peter Jackson a également repris les dinosaures, bon là je vais pas faire de détail c’est comme je le pensais, c’est du Jurassik Park, J’ai très vite trouvé qu’il en a fait de trop à tel point que j’en oubliais le gorille, heureusement qu’il est réapparu lors d’un un combat (trop long) de 10 minutes avec trois T-Rex et la belle Ann dans sa main et dans ses pieds. Les animaux préhistoriques, qu’est-ce qu’il y en a dit donc: des gros insectes qui font la misère à l’équipage après s’être fait coursé par un troupeau de brontosaures, etc… Et là en parlant de bêtes géantes, il a tout mis, sauf l’araignée géante, comme le premier remake ça a été zappé, dommage, nous ne verrons donc cette fameuse araignée qu’en photo, celle de 1933… La scène où Kong fait basculer le tronc d’arbre est aussi présente… Cette partie sur l’île est interminable et de plus il faut caser les scènes de tête à tête entre Kong et Ann, et celles-ci c’est pareil, je les ai pas trouvés top, les acrobaties de la belle faisant rire Kong !? Enfin bref…
Du changement aussi avec leur arrivé sur l’île, les indigènes sont nerveux, ils tuent, ils sont violent et la façon dont ils récupèrent Ann sur le bateau est spécial.(alors que dans l’original les indigènes ne sont pas trop méchants, ils sont juste un peu furieux d’avoir été dérangés pendant une cérémonie).

L’apparition de Kong n’est pas trop prenante. Mais Kong lui même est très réussi et heureusement, mais avec l’équipe technique du "Seigneur des anneaux" il n’y avait pas de quoi avoir peur. Le gorille transmet parfaitement toutes ses différentes émotions.
J’en arrive donc au final, final que j’ai bien aimé, sur l’Empire State Building avec vu aérienne sur New York, c’est magnifique il faut le dire !
Côté casting, c’est du bon, Jack Black est très bon dans le rôle du réalisateur Carl Denham, Naomi Watts est sublîme et Adrian Brody est également à la hauteur. Tout le reste du casting c’est correct.

Voilà, j’ai assez résumé le tout, ce que j’en pense: et bien 2h50 de film, c’est long, trop de longueur !
A mes yeux c’est dépourvu de charme, pourtant il y a de l’émotion, l’histoire est bien et les clins d’œil sont très sympa, Naomi Watts est jolie, Kong aussi ! Mais toute cette vision numérisée transmet peu de chose, ce second remake ne me fait pas pencher vers lui, je reste encore sur celui de 1933.
Par contre pour ceux qui n’ont jamais vu "King Kong", je pense que et d’après les échos des spectateurs qu’ils en seront pour la plupart ravis et impressionnés.
Et dernière chose que j’avais oublié de dire, on ressent tout de même l’hommage, le respect et la passion de Peter Jackson envers le chef-d’œuvre de Merian C.Cooper et Ernest B.Schoedsack.

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Sangoku
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 36
Localisation : B-4 (à 1000 km de Satan City)
Humeur : Saiyajin Senshitachi
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Dim 15 Jan - 15:27

Il y a peu, j'avais fait une critique sur la saga Batman et j'ai vu le dernier : "Batman Begins".

Film réalisé en 2004 par Christopher Nolan, réalisateur du remake "Insomnia". On retrouve au casting Christian bale, Michael Caine, Liam Neeson, Morgan Freeman, Ken Watanabe, Gary Oldman et Katie Holmes.
Je retiendrai le compositeur James Newton Howard pour sa musique exceptionnelle dans le film.


RESUME : Bruce Wayne cherche à combattre l'injustice à travers le monde dû au meurtre de ses parents quand il était enfant. Un homme va lui permettre d'affronter ses peurs, ses doutes et combattre l'injustice : Ducard, qui fait partie de la Ligue des Ombres.
Mais Bruce va réussir à affronter sa peur en retournant à Gotham et se faire passer pour un justicier : Batman. Il va combattre le crime et l'injustice avec force, courage et une multitudes d'armes high tech.


Encore un Batman ? Mais celui-ci raconte la genèse du héros. Je n'avais pas été le voir au cinéma de peur d'être vraiment déçu, car après le Batman 3 et 4, je redoutais le pire.
Le DVD sorti, je l'achète et je visionne. Et là, haut louange à ce réalisateur qui a complétement transcrit ce qu'est Batman, ou du moins sa vie.
Le film débute difficilement pour nos esprit, Bruce Wayne en prison qui se bat et on ne sait pas trop pourquoi. Un flashback par-ci, par-là, pour savoir ce qui s'est vraiment passé sur la mort de ses parents et de sa peur.
D'ailleurs, une erreur s'est glissé sur la mort des parents de Wayne, si le film fait genèse et introduction au Batman de Tim Burton, les parents de Wayne sont tué par le Joker et non par un simple voleur. Il est difficile de savoir si Christopher Nolan a eu en tête de faire suivre les films mais au vu de la fin, je pense que oui.
Malgré ce petit écart, la réalisation est correcte faisant intervenir 2 grands méchants de Batman, Ras'Al Ghul et Scarecrow (l'Epouvantail). Les ennemis sont très bien traités, des personnages fidèles.
Le Batman que donne Nolan au travers du film, est un Batman humain parfois non, qui a toujours ses doutes, qui traverse une épreuve de sa future vie. Nolan a su captiver l'essence de Batman dans un scénario captivant et qui a réussi à me faire suivre le film jusqu'au bout. On ne voit pas le temps passer et sur ce film voir Wayne se transformer en Batman, ça m'en a donné des frissons !

La mise en scène est pas mal faîtes avec de beau plan de Batman surplombant Gotham avec sa cape, des visions de paysage extraordinaires ou encore la scène où l'on voit Wayne enfant, tenir la main de son père avec l'effet de caméra reculant au loin.
Mais ce que je reproche au réalisateur, c'est sa nervosité à la caméra, c'est beaucoup trop succinct et rapide notamment pour les scènes de combats qui font un mal de crane pas possible. Sur 10 secondes de scènes, on a 7 à 8 plans, chaque coup donné est un changement de plan, c'est beaucoup trop !
On voit dès le début du film avec le flashback, la nervosité car même sur le jeu des enfants, la caméra pour chaque geste change de plan, ça en devient fouillis et incompréhensible.
Pourquoi ne pas avoir fait des plans éloignés par moment pour en donner une fluidité et moins confiné sur les plans rapprochés ? C'est sûr, ça donne du punch mais ça gâche tout car on ne suit rien.
Mis à part cela, le reste est absolument admirable, voir Bruce faire ses armes, se préparer etc..donne un petit coup au coeur. et certaines scènes où Batman surgit sans bruit et sans le voir, on voit qu'une ombre passée donne une sensation de mystère.

Les acteurs sont bien dans leur personnage moins pour Katie Holmes que je trouve trop fébrile, c'est juste une question de physique ! Je n'avais pas reconnu au début Liam Neeson, j'ai un peu honte.

Maintenant, la musique ! Chapeau bas à James Newton Howard qui sur un thème nouveau nous livre une très belle musique, je dirais qu'elle se répête un peu par le thème récurrent de la musique sur diverses sonorité mais reste très appréciable avec les scènes.

Ha, un autre point négatif est la voix de Batman que je trouve trop exagérée en français, on dirais qu'il mue par rapport à sa véritable identité. J'ai trouvé cela trop excessif cette voix très grave à la limite de la résonnace d'orcs.

Nouveau Batman réussi par son approche du personnage trouvant la voie de sa peur. Captivant, beau, sinistre, "Batman Begins" est un film que je n'oublierais pas, malgré certains points qui auraient pu donner à celui-ci un très grand film. A voir absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mar 17 Jan - 20:35

Qui dit Fantastique dit le Festival de Gerardmer qui aura lieu à la fin du mois, Festival auquel j’aimerai bien allez y faire un tour ! Twisted Evil
C’est la 13è édition cette année, et qui dit 13 dit superstition… Tenez aussi voyez l’affiche avec ses deux mains et ses 13 doigts.



Dans le cadre du thème du festival, seront projetés :
LE CHAT NOIR de Edgar G. Ulmer (Etats-Unis) (1934)
VAUDOU de Jacques Tourneur (Etats-Unis) (1943)
RENDEZ-VOUS AVEC LA PEUR de Jacques Tourneur (Grande-Bretagne) (1957)
SIMETIERRE de Mary Lambert (Etats-Unis) (1989)
LA MOMIE de Stephen Sommers (Etats-Unis) (1999)
BELPHEGOR, LE FANTOME DU LOUVRE de Jean-Paul Salomé (2001)

La compétition des longs-métrage :
ALLEGRO (Danemark) de Christoffer Boe avec Ulrich Thomsen
Zetterstrøm, un pianiste célèbre, revient à Copenhague, sa ville natale, à l’occasion d’un concert de gala. Il a oublié sa vie passée à Copenhague, ses souvenirs étant enfermés dans une mystérieuse "Zone", une partie de la ville fermée aux habitants qui a connu il y a quelques années une perturbation surnaturelle…

FRAGILE (Espagne) de Jaume Balaguero avec Calista Flockhart
Une jeune infirmière est engagée dans un hôpital pour enfants sur le point de fermer. D'étranges événements surviennent au sein du vieux bâtiment et les enfants sont peu à peu victimes d'accidents inexplicables...

THE HEIRLOOM (Thaïlande) de Leste Chen
Un jeune homme hérite de la maison de ses parents où il emménage avec sa fiancée. Il invite quelques amis pour y pendre la crémaillère, mais le lendemain, l’un d’entre eux est mystérieusement retrouvé pendu dans un hotel…

HOSTEL (Etats-Unis) de Eli Roth, produit par Quentin Tarantino
Trois américains, adeptes du tourisme sexuel et des vacances de débauche, se rendent dans une auberge de jeunesse en Slovaquie pour y faire un maximum de rencontres. Les filles sont effectivement faciles, mais bientôt, le cauchemar commence... Love

ISOLATION (Grande-Bretagne/Irlande) de Billy O’Brien
Au milieu d’une nuit d’hiver dans la campagne irlandaise, un fermier attend que l’une de ses vaches mette bas. Le calvaire de l’animal lui pèse d’autant plus qu’il a passé un accord avec un laboratoire biologique pour sortir son exploitation des dettes et a autorisé des chercheurs à faire des expériences sur son bétail…

NOUVELLE CUISINE (Dumplings) (Hong-Kong) de Fruit Chan
Une ancienne star de Hong Kong approchant la quarantaine a choisi de rajeunir afin de reconquérir son mari infidèle. Bien décidée à retrouver sa beauté d’antan, elle fait appel aux recettes culinaires d’un docteur un peu spécial…

REEKER (Etats-Unis) de Dave Payne avec Tina Illman
Cinq étudiants partent en voiture pour participer à une fête en plein désert, mais le voyage tourne court. Ils sont contraints de s’arrêter dans un vieil hôtel à l’abandon, et sont vite dérangés par une puanteur tenace. Peu à peu, ils sont témoins d’étranges apparitions de voyageurs atrocement mutilés…

THE RED SHOES (Corée du Sud) de KIM Yong-gyun
Une jeune mère de famille trouve une paire de chaussures rouges abandonnées dans le métro et la rapporte chez elle. Elle devient rapidement obsédée par les chaussures qui semblent avoir un pouvoir étrange sur son comportement et sur celui de sa fille…

WOLF CREEK (Australie) de Greg McLean avec Cassandra Magrath
Trois jeunes randonneurs partent faire du trekking dans le désert australien. Ils en profitent pour aller admirer un cratère causé par un météorite. Cette nuit-là, leur voiture tombe en panne, et lorsque un autochtone leur propose de l'aide, ils se croient sauvés. Pourtant, le vrai cauchemar commence... I love you

Film d'ouverture:
- UNDERWORLD : EVOLUTION (Etats-Unis) de Len Wiseman avec Kate Beckinsale
- HAPPY TREE FRIENDS (Etats-Unis) de Kenn Navarro et Rhode Montijo, Film d’animation
- BOOGEYMAN (Etats-Unis) de Stephane T. Kay I love you
- FINAL FANTASY VII (Japon) de Nomura Tetsuya, Film d’animation
- FOG (The Fog) (Etats-Unis) de Rupert Wainwright (remake)
- MIDNIGHT MOVIES : FROM THE MARGIN TO THE MAINSTREAM (Canada/Etats-Unis) de Stuart Samuels
- NANNY MCPHEE (Grande-Bretagne) de Kirk Jones avec Emma Thompson et Colin Firth, SEANCE ENFANTS
- SHEITAN (France) I love you de Kim Chapiron avec Vincent Cassel, Roxane Mesquida, Leila Bekhti, Olivier Barthélemy, Nico le Phat Than et Ladj Ly
- THE SADDEST MUSIC IN THE WORLD (Canada) de Guy Maddin avec Isabella Rosselini

Compétition vidéo
- DEAD AND BREAKFAST de Matthew Leutwyler avec David Carradine (Etats-Unis)
- DRACULA 3 : L’HERITAGE de Patrick Lussier (Etats-Unis) Pfff ! Oh la la, Ils font un 3è ! Pauvre Dracula, depuis l'an 2000 qu'est-ce qu'ils t'on fait !
- MOSQUITOMAN de Tibor Takacs (Etats-Unis)
- SATAN’S LITTLE HELPER de Jeff Lieberman (Etats-Unis)
- SHUTTER de Banjong Pisanthanakun et Parkpoom Wongpoom (Thaïlande)
- VOUS AIMEZ HITCHCOCK ? de Dario Argento (Italie)

Nuit Masters of horror
- CIGARETTE BURNS de John Carpenter (mon pote Big John !) avec Norman Reedus et Udo Kier
- DANCE OF THE DEAD de Tope Hooper avec Robert Englund
- HOMECOMING de Joe Dante avec Jon Tenney et Robert Picardo
Aaah ! Love "Masters of Horror", la série que j'attends avec impatience, vivement le coffret DVD !!

Et durant le festival, il y aura une nuit "Vendredi 13"
- VENDREDI 13 de Sean S. Cunningham (1980)
- VENDREDI 13 – 2ème PARTIE : LE TUEUR DU VENDREDI de Steve Miner (1981)
- JASON X de James Isaac (2001)

Un hommage à Hideo Nakata (Ring 1 et 2, Darkwater, Le Cercle 2)

Et voilà pour le Festival "Fantasticarts" de Gerardmer 2006 !

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Sangoku
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 36
Localisation : B-4 (à 1000 km de Satan City)
Humeur : Saiyajin Senshitachi
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mer 18 Jan - 15:04

"Masters of horror", la série américaine où tout les grands noms du cinéma d'horreur font leur entrée.
Ca va dépoter !
J'ai vu la BA et déjà j'en bave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mer 18 Jan - 16:58

Sangoku a écrit:
"Masters of horror", la série américaine où tout les grands noms du cinéma d'horreur font leur entrée.
Ca va dépoter !
J'ai vu la BA et déjà j'en bave.
Je n'ai pas encore vu de BA, par contre j'ai vu beaucoup de photos... Et j'en bave aussi ! Tout comme avec les films: Hostel, Wolf Creek, Reeker, Boogeyman, Sheitan...

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Sangoku
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 36
Localisation : B-4 (à 1000 km de Satan City)
Humeur : Saiyajin Senshitachi
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mer 18 Jan - 17:46

JohnCmyers a écrit:
Sangoku a écrit:
"Masters of horror", la série américaine où tout les grands noms du cinéma d'horreur font leur entrée.
Ca va dépoter !
J'ai vu la BA et déjà j'en bave.
Je n'ai pas encore vu de BA, par contre j'ai vu beaucoup de photos... Et j'en bave aussi ! Tout comme avec les films: Hostel, Wolf Creek, Reeker, Boogeyman, Sheitan...

Juste pour faire rager, j'ai vu le générique de la série c'est......
E-POUS-TOU-FLANT !
Le générique annonce dès le départ, le malaise profond de la série.
J'attends celui des poupées comme épisode.
PSSST ! Je vais peut être avoir 4 ou 5 épisodes incognito (en vo) mais chut !
Je te dirais ce que j'en pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mer 18 Jan - 19:30

Sangoku a écrit:
Juste pour faire rager, j'ai vu le générique de la série c'est......
E-POUS-TOU-FLANT !
bouhouhou! C'est rageant... C'est po juste calimero


Sangoku a écrit:
PSSST ! Je vais peut être avoir 4 ou 5 épisodes incognito (en vo) mais chut !
Je te dirais ce que j'en pense.
cheers OK ! Cool Wink

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Zaza
Grand-Maître de la Parole
Grand-Maître de la Parole
avatar

Nombre de messages : 1812
Age : 29
Localisation : Marseille
Humeur : 1° année de droit
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Mer 18 Jan - 22:11

Mici pour la liste du Festival John !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marie-jean-luc.skyblog.com
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Lun 23 Jan - 17:30

Voici un très bon film de science-fiction, fantastique, d’action… Un film que je me suis procuré (enfin) en DVD… Honte à moi Embarassed , je ne vous en ai même pas encore parlé depuis le temps…
Je devais normalement faire une petite critique sur La guerre des mondes 2005 que j'ai vu ce week-end, mais non, j’ai tellement été déçu que… J’en ai assez dit sur le topic "Avant/Après"…
Là, je préfère largement parler d’un des films les plus génial que j’ai vu :


STARSHIP TROOPERS – 1997

l’Histoire: Dans le nouveau millénaire, au 24è siècle, l’homme est confronté à son plus mortel ennemi… Une race intelligente de créatures extra-terrestres: les arachnides, les parasites. Certaines atteignent neuf mètres de haut, d’autres peuvent voler mais toutes sont identiquement déterminés à détruire toute vie sur la terre. C’est alors qu’entre en scène, quatre volontaires à peine sortis du lycée, le jeune Johnny Rico (Casper Van Dien), un intrépide défenseur de la liberté qui rejoint les rangs d’une élite de l’infanterie. Carmen (Denise Richards), sa ravissante petite amie, a obtenu les ailes de pilote de chasse de première classe et est déjà la cible des assauts enjoleurs de son instructeur de vol ! Carl qui entre en simulation et théorie et Dizzy qui rejoint Johnny, par amour !
Les Troopers se rendent sur la planète abritant les insectes extra-terrestres et sur laquelle une guerre intergalactique de grande envergure est sur le point d’éclater. Leur seule mission: sauver le genre humain…

Réalisé par Paul Verhoeven (Robocop, Total Recall, Hollow man), ce film est l’adaptation du roman de Robert A. Heinlein. Dans le genre science-fiction Paul Verhoeven part assez loin dans la violence, suffit de voir Robocop… Pour ce "Starship Troopers" il va dans la même direction et nous livre une bombe mélant action, sc-fiction, fantastique, gore, guerre, sentimentale. Un spectacle d’anticipation hallucinant !

Passons à l’histoire, le film démarre avec les infos du Net du genre CNN et d’entré de jeu on sait à quoi s’attendre, va falloir s’accrocher à cette histoire: il y a des bases spatiales, des attaques de météores lancés par les E.T. et une séquence live de 20 secondes d’une guerre entre soldats et Arachnids bien sanglantes, et ça coupe… Puis apparaît: 1 an auparavant... Et c’est partit l’histoire démarre, celle de jeunes étudiants Johnny, Carmen, Carl et Dizzy qui veulent tous les quatres s’engager dans l’armée soit pour devenir Citoyen ou pour y faire carrière. Nous suivrons leur parcours à partir de leur camp militaire où chacun d’eux devient prometteur, ils ont de nouveaux objectifs, de nouveaux amis… Jusqu’à l’attaque, La Guerre qui commence suite à une nouvelle attaque Arachnid venu de l’espace, un météore écrasé sur Buenos Aires, ville natale de nos héros… L’armée va détruire ces vermines de planète en planète…

Maintenant nous avons au casting Casper Van Dien (Shark Attack, Python: des nanars) dans son meilleur film pour moi, Denise Richards (Sexcrimes), Jake Busey (Identity, Tomcats), Michael Ironside en professeur puis en lieutenant exemplaire, Dina Meyer… Ce casting est bon, ils sont beaux, ils ont la tête de niais ravis d’aller se faire démembrer, ils ont la tête de l’emploi !
Quand on lit cette histoire, il faut que derrière les décors et FX suivent ! Et bien le tout est superbe et réaliste. Les décors sont plus que réussi, les FX et les scènes d’actions sont impressionnantes, les scènes spatiales sont magnifiques, les bestioles telles que les Arachnids et les Parasites sont parfaites.
Derrière ce film de guerre bourrin, on a une caricature des USA, le scénariste Ed Neumeier titille la justice, les armes, l’Armée et les infos TV avec la caricature de CNN et ses infos sur les progrès technique militaire, la propagande pour inciter les gens à s’engager et à devenir citoyen…

"Starship Troopers" est un MUST du genre, une bombe atomique ! Si, comme moi "La guerre des mondes" du vendu Spielberg vous a déçu, voyez donc ce film CULTE de l’hollandais Paul Verhoeven !

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Zaza
Grand-Maître de la Parole
Grand-Maître de la Parole
avatar

Nombre de messages : 1812
Age : 29
Localisation : Marseille
Humeur : 1° année de droit
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Lun 23 Jan - 21:38

Wow, Starship Troopers ! Je l'ai vu il y a super longtemps, je devais avoir une dizaine d'années, mais j'avais été terrifiée par les bêbêtes ! A mi-chemin entre le nanar de vermines, et un bon film de série B-Z tout ce que vous voulez...Par contre, chapeau aux effets spéciaux, même si ça ne date pas d'hier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marie-jean-luc.skyblog.com
Sangoku
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 36
Localisation : B-4 (à 1000 km de Satan City)
Humeur : Saiyajin Senshitachi
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Lun 23 Jan - 21:44

Tu m'as pris de cours John. Je voulais faire un post dessus.
Ce film est outrement génial dans la lignée de Robocop. Même façon de traiter l'image dans les infos et la musique qui y ressemble.
Après un Robocop exceptionnel, un Total Recall, il resigne avec Starship Troopers. J'avais été le voir au ciné à l'époque et ça m'en avait jeté un max. C'est un film futuriste de SF pas compliqué et bien agencé. J'avais aimé par sa ressemblance avec Robocop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangoku
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 36
Localisation : B-4 (à 1000 km de Satan City)
Humeur : Saiyajin Senshitachi
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Dim 29 Jan - 14:31

J'avais fait un post sur "Pitch Black" film de SF futuriste qui m'avait bien plu. Aujourd'hui, je poste sur sa suite "Les Chroniques de Riddick"


Ce fillm réalisé par David Twohy en 2004 reprend l'aventure de notre fameux fugitif : Riddick.
On retrouve Vin Diesel dans son personnage, Thandie Newton, Karl Urban, Keith David et bien d'autres.


RESUME : L'histoire se passe bien des années plus tard que le premier. Riddick est toujours en cavale chassé par des mercenaires qui veulent la récompense pour sa capture. Mais notre cher fugitif va se retrouver au milieu d'une guerre et face aux Necromonger ravageant des planètes entières.
Seulement Riddick ne se préoccupe que d'une seule chose : sauver sa peau.


Dès que l'on me sert un film de SF, je réponds présent. Bien sûr, il faut que celui-ci soit au rendez-vous de ce que l'on y attend, et ce film y répond.
Le film a largement travaillé son esthétisme futuriste dans l'aspect effets spéciaux, ils ont mis les moyens. On voyage, on bouge en même temps que Riddick visitant d'autres planètes, pas forcément amicale.
Un film de SF d'action qui ne va pas révolutionner le genre mais qui reste accrocheur par son monde et sa diversité des individus. On peut accroché et faire un mélange avec "Stargate". Ce qui n'est pas pour déplaire.

Le film bouge pas mal et reprend une scène de "Alone In The Dark" celle de la fusillade dans une pièce noire. On ne voit la scène que par les éclat de coup de fusil. Sauf qu'ici, elle est bien mené par rapport à ce dernier. Cependant, elle reste assez confuse car les combats se passent très vite, difficile à voir avec les flashs.
Outre cela, le film reste largement appréciable par sa qualité visuelle. Des planètes de glace, de feu, des endroits forts appréciables, des prisons, des vaisseaux, les armes : un petit monde très mouvementé.
Le scénario ne reste pas une référence et dans ce genre de scénario "avec élu", les fins sont malheureusement facilement prévisible et ici on ne déroge pas à la règle.

Je trouve dommage que la vision subjective ne soit plus exploité pour le regard de Riddick car dans "Pitch Black", le réalisateur s'était amusé avec. Ici, c'est minime.
Le personnage de Riddick, je ne le présente plus. J'ai bien rigolé sur ce personnage assez rustre dans ses combats et sa façon de parler, envoyant des vannes à tout va. Des répliques qui sont marrantes dans le contexte.
Les autres personnages sont tout aussi intéressant, l'Elementalienne, le Chef des Necromonger etc... Il y a beaucoup de choses qui reste en suspens : ce que sont les Furyens ? Le destin de cette prophétie ? Le pouvoir du chef Necromonger ?
Cela peut présager une suite ou tout simplement nous inciter à regarder les animations dessus ou à lire les BD.

C'est un film de SF qui m'a bien plu tout comme le premier. Et le personnage Riddick reste un personnage mystérieux sur certains aspects et très lunatiques, ce qui donne un sorte de "Anti-héros".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Dim 29 Jan - 18:08

Moi aussi j'ai bien aimé celui-ci, tout comme Pitch Black... Et l'on retrouve avec plaisir dans la prison de Crematorium Jack, la petite de "Pitch Black" qui a bien grandie Wink ...
C'est un bon film !

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Sangoku
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 36
Localisation : B-4 (à 1000 km de Satan City)
Humeur : Saiyajin Senshitachi
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   Ven 3 Fév - 21:32

Je sais, encore une adaptation de Stephen King !
Ce n'est pas de ma faute, je visionne au hasard.
Et comme d'habitude, je n'ai pas lu le livre.


"La Part des Ténébres" est un film réalisé par George A. Romero en collaboration avec Stephen King lui même. Un film réalisé en 1993 avec au casting Timothy Hutton, Julie harris et Mickael Rooker.


RESUME : Un écrivain, Thad Baumont, écrit des romans d'horreur sous le pseudonyme de George Stark. Il voudrait se séparer de ce genre pour un autre. Un individu réussit à le démasquer sous son pseudonyme et veut le faire chanter. Une seule solution pour Baumont : révêler au monde qui est George Stark et par la même occasion, procédé l'enterrement de son pseudonyme.
Mais la vie de Baumont va basculer lorsque ses amis proches sont assassinés mystérieusement et que ses empreintes sont sur les lieux des crimes.


L'emsemble du film est correct. J'aime bien ce que fait Romero, comme quoi les grands réalisateurs peuvent se tromper, mais sur ce film, il ne donne pas assez de souffle pour en garder une captivation croissante.
Le film commence étrangement avec la tumeur, ce qu'on appelle un jumeau, embryon grandissant dans le cerveau. On est complétement horrifié par cet étrange évênement et le film est plus que bizarre. Cependant, la suite du film perd de son efficacité jusqu'à la fin. Autant, "Simetierre" (c'est sûr c'est pas les mêmes réalisateurs !) m'avait captivé autant celui-ci je décroche par moments.
Le film se présente à la manière d'un thriller fantastique, meurtres sur meurtres jusqu'au dénouement final. Ca ressemble à un film à la Dario Argento mais moins poussée dans l'énigme.
L'intrigue du scénario est pas mal mais elle ne se situe qu'au début et perd de l'intérêt au fur et à mesure. Les meurtres sont plus soft, le tueur est de moins en moins masqué, la mise en scène moins marquante et terrifiante.
Il y a de bons effets sur les meurtres ou à la fin, pour rattraper le tout. Mais ça ne comble pas le déclin.

La fin m'a semblé un peu ennuyeuse aussi, voir l'écrivain se lançait un défi. Pas de surprise, on s'y attend et en plus c'est moins percutant que le début. C'est plus allégé, moins énigmatique, moins effrayant.

Je ne vais pas dire que le film est nul, loin de là, il m'a seulement moins marqué que les autres adaptations (que j'ai vu) de Stephen King. Je n'ai pas lu le livre, donc je ne peux pas dire si l'intérêt de celui-ci est plus efficace. Je pense que son adaptation a été bien faîtes puisque Stephen King y a participé.

Un bon film sans plus mais pas celui que je retiendrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cinéma science fiction, fantastique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinéma science fiction, fantastique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» vente S . KING, revues ciné , écran fantastique , star wars
» [Westerfeld, Scott] V-Virus
» BOB34MAL66
» Percy Jackson
» [FESTIVAL] La Samain du cinéma fantastique 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Citadelle :: Tour Image et Son :: Cinéma-
Sauter vers: