un forum sur tout et rien, pour enfin croiser nos sujets et nos points de vue
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alfred de Musset (extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 435
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Alfred de Musset (extrait)   Dim 24 Avr - 20:51

(et après, j'arrête)

J'étais assis un soir au coin du feu avec Desgenais. La fenêtre était ouverte ; c'était un de ces premiers jours de mars, qui sont les messagers du printemps ; il avait plu, une douce odeur venait du jardin.
"Que ferons-nous, mon ami, lui dis-je, lorsque le printemps sera revenu ? Je me sens l'envie de voyager.
- Je ferai, me dit Desgenais, ce que j'ai fait l'an passé ; j'irai à la campagne quand ce sera le temps d'y aller.
- Quoi ! répondis-je, faites-vous tous les ans la même chose ? Vous allez donc recommencer votre vie de cette année ?
- Que voulez-vous que je fasse ? répliqua-t-il.
- C'est juste ! m'écriai-je en me levant en sursaut ; oui, que voulez-vous que je fasse ? vous avez bien dit. Ah ! Desgenais, que tout cela me fatigue ! Est-ce que vous n'êtes jamais las de la vie que vous menez ?
- Non", me dit-il.
J'étais debout devant une gravure qui représentait la Madeleine au désert ; je joignis les mains involontairement.
"Que faites-vous donc ? demanda Desgenais.
- Si j'étais peintre, lui dis-je, et si je voulais peindre la mélancolie, je ne peindrais pas une jeune fille rêveuse, un livre entre les mains.
- A qui en avez-vous ce soir ? dit-il en riant.
- Non, en vérité, continuai-je ; cette Madeleine dans les larmes a le sein gonflé d'espérance ; cette main pâle et maladive, sur laquelle elle soutient sa tête, est encore embaumée des parfums qu'elle a versés sur les pieds du Christ. Ne voyez-vous pas que dans ce désert il y a un peuple de pensées qui prient ? Ce n'est pas là la mélancolie.
- C'est une femme qui lit, répondit-il d'une voix sèche.
- Et une heureuse femme, lui dis-je, et un heureux livre."
Desgenais comprit ce que je voulais dire ; il vit qu'une profonde tristesse s'emparaît de moi. Il me demanda si j'avais quelque cause de chagrin. J'hésitais à lui répondre, et je sentais mon coeur se briser.
"Enfin, me dit-il, mon cher Octave, si vous avez un sujet de peine, n'hésitez pas à me le confier ; parlez ouvertement, et vous trouverez en moi un ami.
- Je le sais, répondis-je, j'ai un ami, mais ma peine n'a pas d'ami."

Confession d'un enfant du siècle, 1836
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: Alfred de Musset (extrait)   Lun 25 Avr - 23:37

I love musset, uniquement connu de moi-même par la pièce Lorenzaccio...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 435
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: Alfred de Musset (extrait)   Lun 25 Avr - 23:47

C'est déjà pas mal, t'as même de l'avance sur moi, puisque je ne l'ai jamais lu...
Il est joli, ton "I love musset", et je suis même pas ironique.


Ouais, ouais, je sais... *éviter de poster le lundi soir, je suis aussi drôle qu'une carte-abonnement de la SNCF.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Alfred de Musset (extrait)   Lun 25 Avr - 23:50

Loeayn a écrit:
I love musset, uniquement connu de moi-même par la pièce Lorenzaccio...

Genre....
hum!

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Nanou
Nenupharo-jedi
Nenupharo-jedi
avatar

Nombre de messages : 5219
Age : 33
Localisation : Lyon, France, Terre, Système Solaire...
Humeur : Rude and not Ginger...
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Alfred de Musset (extrait)   Lun 25 Avr - 23:54

j'ai lu Lorenzaccion au premier semestre *enfin théoriquement c'est le 3ème semestre mais je vais pas chipoter...* et euh... j'ai bien aimé... *vachement constructif je sais* ... mais au dernier cours le prof nous a passé un extrait d'une representation et il aurait pas du, c'était franchement nul...

_________________
Nanou's Touch
¤ Quintuplette ¤

Eat shit Jessica it's carrot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bluewaterlily.skyblog.com
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 40
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Alfred de Musset (extrait)   Mar 26 Avr - 0:44

Allez, l'histoire...

    L'action se passe à Florence en 1537. Charles Quint, empereur d'Allemagne, avec la complicité du pape, a remis le pouvoir entre les mains du duc Alexandre de Médicis, issu d'une des vieilles familles de la cité. Le duc est jeune et ses appétits sexuels sont aussi impérieux que ses désirs de domination politique. Il règne sans partage, ne tenant compte ni du peuple, ni des autres grandes familles de Florence. On le déteste, mais pas autant que la petite crapule qui s'occupe des plaisirs du duc : Lorenzo de Médicis, méchamment surnommé Lorenzaccio. Face au duc et à ses alliés, dont le machiavélique cardinal Cibo, se dressent le vieux Philippe Strozzi, son fils Pierre et toute sa grande et puissante famille ; les Strozzi sont l'espoir de Florence, menant l'opposition républicaine et rassemblant les bannis. Or, Lorenzo a un secret que seul connaît Philippe Strozzi : s'il s'est insinué près du duc, c'est dans le seul but de l'assassiner. Lorenzo vole la cotte de maille du duc, prépare son meurtre, alors que le duc fait emprisonner les fils Strozzi. Mais Lorenzo a des doutes sur l'utilité politique réelle de l'assassinat du duc, doutes qu'il confie au vieux Strozzi avant d'accomplir son geste : et si l'assassinat du duc ne changeait rien? Si, au lieu de la justice, la tyrannie succédait à la tyrannie? Ainsi, lorsque Lorenzo prévient les grandes familles qu'il va ce soir-là assassiner le duc, personne ne le croit. Or, après son assassinat, il se réfugie à Venise où il apprend qu'un autre Médicis, avec l'appui du pape et de l'Allemagne, va prendre le pouvoir. Sa tête mise à prix, Lorenzo va lui-même s'offrir aux assassins pendant qu'à Florence, le cardinal Cibo organise la prise du pouvoir du nouveau duc, Côme de Médicis.


Ah, Lorenzaccio... l'histoire de l'Italie et le drame romantique, la politique et la Renaissance... mais est-ce réellment l'histoire de Florence que nous avons là?

Le fameux Côme, à la fin, est le fils d'un des plus éminents médicis en Italie, peu connu comme tel, mais le dernier des Capitaien d'avanture, Giovanni delle Bande Neri! Le fameux Alexandre, l'assassiné, là... était le fils d'un pape, Clément VII. Quand au "Petit Laurent" du titre, outre porté le même surnom que son aïeul (avant qu'on lui file le titr ede magnifique...) c'était surtout un enquiquineur. Cela faisait longtemps qu'à Florence, le "république" (Mais plutôt le Commune) n'existait plus... si elle avait jamais existée!

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Azertipi
Modo-mélomane
avatar

Nombre de messages : 720
Age : 29
Localisation : Paris
Humeur : Moscovite...
Date d'inscription : 29/09/2004

MessageSujet: Re: Alfred de Musset (extrait)   Mer 27 Avr - 12:50

J'ai vu Lorenzaccio au théâtre il y a plusieurs années, avec le charmant Jérôme Kircher dans le rôle titre... J'avais été très émue par l'histoire, par le jeu de ce comédien que j'aime beaucoup, par la mise en scène, bref, wow.
Et cet extrait me conforte dans l'idée que Musset avait un sacré talent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alfred de Musset (extrait)   Mer 27 Avr - 20:16

Je ne peux pas en parler puisque je n'ai jamais lu l'oeuvre en question --> Boulet
Mais en tout cas le résumé de l'histoire m'a beaucoup plus, dès que je l'ai lu je reviens vous en parler...
Revenir en haut Aller en bas
sunny
Soleil du forum
avatar

Nombre de messages : 1305
Age : 2015
Localisation : in the sky
Humeur : en lambeaux ...
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Alfred de Musset (extrait)   Jeu 28 Avr - 18:12

Merci pour cet extrait Leeloo et merci à Loeayn d'avoir mentionné Lorenzaccio et à Marina d'avoir mis l'histoire ici ... Je me souviens qu'adolescente, cette pièce m'avait fascinée.

D'ailleurs à tous ceux qui trouvent que Musset avait du talent, je ne peux que recommander de relire les fameuses "Nuit de Mai" et "Nuit de décembre" et je me permets de mettre ici (même si nous ne sommes pas dans le thread "Poème du jour", sa charmante "Ballade à la lune" :

C'était dans la nuit brune,
Sur le clocher jauni,
La lune,
Comme un point sur un i.

Lune, quel esprit sombre
Promène au bout d'un fil,
Dans l'ombre,
Ta face et ton profil ?

Es-tu l'oeil du ciel borgne ?
Quel chérubin cafard
Nous lorgne
Sous ton masque blafard ?

N'es-tu rien qu'une boule ?
Qu'un gros faucheux bien gras
Qui roule
Sans pattes et sans bras ?

Es-tu, je t'en soupçonne,
Le vieux cadran de fer
Qui sonne
L'heure aux damnés d'enfer ?

Sur ton front qui voyage,
Ce soir ont-il compté
Quel âge
A leur éternité ?


sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alfred de Musset (extrait)   Jeu 28 Avr - 18:22

J'aimais bien Musset !! J'ai même eu une période où les Confessions d'un enfant du Siècle était mon livre de chevet !
Je l'ai un peu perdu de vue comme tous les romantiques , mais j'y reviendrai surement un jour !! (surtout si on me rappelle de belles pages ou de beaux poèmes !!)
Mj
Revenir en haut Aller en bas
Gothmog
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alfred de Musset (extrait)   Mar 14 Juin - 18:06

Humm... j'en connais un peu tiens, du AdM :

"Les désespérés sont els chants les plus beaux,
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots"

Distique qui sort je sais plus trop d'où.

"Le petit endroit

Vous qui venez ici
dans une humble posture

De vos flancs alourdis
décharger le fardeau

Veuillez quand vous aurez
Soulagé la nature

Et déposé dans l'urne
un modeste cadeau

Epancher dans l'amphore
un courant d'onde pure

Et sur l'autel fumant
placer pour chapiteau

Le couvercle arrondi
dont l'auguste jointure

Aux parfums indiscrets
doit servir de tombeau"


N.
Revenir en haut Aller en bas
Zaza
Grand-Maître de la Parole
Grand-Maître de la Parole
avatar

Nombre de messages : 1812
Age : 29
Localisation : Marseille
Humeur : 1° année de droit
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Re: Alfred de Musset (extrait)   Mar 14 Juin - 18:36

Je n'ai jamais lu Musset,mais juste pour l'anecdote,il y avait un monologue de Lorenzaccio dans le corpus de mon sujet de bac,justement...Et le commentaire portait dessus
C'était juste un petit tour comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marie-jean-luc.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alfred de Musset (extrait)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alfred de Musset (extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alfred de Musset.
» Alfred De Musset (1810-1857 ) PROMENADE
» Alfred De Musset (1810-1857) Chant deuxième IV
» Se voir le plus possible (Condensation sur Alfred de Musset)
» Premières poésies, Alfred de Musset

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Citadelle :: Archives :: Ecrits et pensées-
Sauter vers: