un forum sur tout et rien, pour enfin croiser nos sujets et nos points de vue
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Antigone de Bauchau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 434
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: L'Antigone de Bauchau   Sam 26 Mar - 14:23

ai écrit ça cette semaine puisque je suis actuellement obsédée par ce livre, je vous le poste avant d'oublier

"On peut vivre dans la déchirure, on le peut très bien." Blanche Reverchon-Jouve, à Henry Bauchau -

- Je n'y arrive pas, j'essaie parce que j'en avais vraiment envie, mais je n'y arrive pas.
A vous parler d'Antigone, d'Henry Bauchau.
Le personnage a été vu et revu depuis l'Antiquité, théâtre, opéra, il manquait la forme romanesque, et Bauchau s'y est attelé. Dix ans, paraît-il, il lui aura fallu dix ans de cohabitation avec cette étrange petite femme, pour finalement livrer des pages d'un lyrisme incroyable.
Henry Bauchau est belge, il est né en 1913, il a eu une vie mouvementée, enfance difficile, pour s'est essayé au droit (avocat), à l'édition, à la médecine de l'esprit (psychanalyste), jusqu'à ce qu'un de ses amis (1) découvre ses écrits, et lui dise que c'est un pur gâchis de ne pas partager, de ne pas aller plus loin. Nous pouvons remercier cette personne pour cette réaction pleine de bon sens.
Henry Bauchau a fait son chemin, tranquillement, toujours sur la route, à travers sa propre vie et celle de ses personnages, il cherche, toujours, il prend son temps. Puis il se lance dans une "trilogie" (mais savait-il au départ qu'il allait écrire trois livres ? (2)) : Oedipe sur la route (1990), Diotime et les lions (1991), et Antigone (1997). Trois romans qui reprennent une mythologie qui lui tient à coeur. Tout ça, il l'écrit tranquillement, à l'abri d'un succès fulgurant. Petit à petit, avec les années, le public s'élargit, la presse s'intéresse un peu plus à cet homme tranquille, qui ne demande qu'à écrire. Succès tardif, donc, mais c'est presque un détail pour Henry Bauchau - je l'ai dit, lui veut seulement apprendre à connaître ses personnages, il veut juste apporter un peu de beauté.

Ce sont mes merveilleuses études qui m'ont amenée à le découvrir. Je ne le connaissais pas, avant. Mais Antigone, ça oui, je la connaissais, et je l'aimais. Une image, celle d'une jeune fille maigre, en robe blanche, déchirée, une fille sauvage qui préfère mourir que renoncer, je l'imagine bien marcher sur une terre sèche, poussiéreuse.
Antigone était déjà belle dans mes rêves, mais Bauchau va plus loin, il en fait une reine.
L'histoire, tout le monde la connaît, mais le regard de l'écrivain belge sonde véritablement l'identité profonde d'Antigone, nous la révélant comme on ne l'avait jamais vue, notamment grâce à un récit (pratiquement entièrement) à la première personne.
Deux-trois chapitres sont pris en charge par d'autres voix toutes aussi belles et importantes, celles d'Ismène, d'Hémon, et les échos d'Etéocle et Polynice...

Que dire ? Je ne sais pas ce que c'est que la poésie, ceux qui se prétendent poètes ne le sont pas toujours, mais Henry Bauchau a une écriture pleine de lyrisme, de couleurs, de lumière, et tout ça en douceur, comme si Antigone nous prenait par la main pour nous raconter sa vie, et nous, impuissants, incapables de la soutenir quand elle en aurait tant besoin...
Le roman prend en charge sa vie depuis la mort d'Oedipe et son retour à Thèbes, jusqu'à l'issue fatale de la cité, et de sa propre existence.

Je crois qu'il y a peu de livres, aujourd'hui, qui ont le souci d'une écriture travaillée, appliquée, ici les mots coulent comme une rivière, c'est doux, pur, magique, c'est l'histoire d'une force qui était justement trop forte pour vivre comme les autres...
Antigone marche, crie, pleure et dort, elle espère, elle espère toujours, mais jamais trop, même si c'est cette espérance qui la fait vivre, elle a une lumière qui brille dans ses yeux et dans son corps en entier, elle aime sa soeur comme on aime rarement, Antigone est la lumière de Galadriel à elle toute seule, comprenne qui pourra.

C'est bête, je suis émue d'écrire ça, parce que ce n'est pas un simple livre, en ce qui me concerne, c'est une vraie rencontre, j'en suis à ma deuxième lecture (études obligent...) et je découvre plein de choses, même sur moi, ce livre est un chemin, celui d'Antigone, et celui de ceux qui veulent bien la suivre, même si on sait tous que son destin, elle doit le vivre seule.

Antigone est jaune et bleue, Ismène a le port royal de sa défunte mère, je voulais m'attarder sur cette deuxième figure féminine du roman, parce que je crois qu'on a trop sous-estimé Ismène, alors que... alors qu'elle est la Vie, elle aussi. Juste, différemment.
Ismène aime sa famille d'un amour vrai et profond, mais elle a compris qu'elle ne pouvait pas se sacrifier, elle a le regard haut, Ismène, parce qu'elle a grandi comme ça, seule, abandonnée, elle a dû se construire une carapace pour tenir debout.
Ismène et Antigone, je crois parfois que c'est la même personne, même s'il faut choisir à un moment, on peut être les deux... tant elles se ressemblent, se cherchent.

Les frères ne sont pas de stupides guerriers assoiffés de pouvoir, leur guerre, c'est celle de leur famille, de l'amour qu'ils se portent mutuellement, comment peut-on vivre quand a perdu ses repères, et quand on admire son frère au point de vouloir être lui, au point de n'avoir pas d'autre issue que de s'exprimer par la destruction ?

Tout est beau et vrai dans ce roman, Henry Bauchau a publié par la suite son Journal d'Antigone, qui reprend une partie de son propre cheminement pour apprivoiser cette drôle de demoiselle grecque, j'en parle maladroitement, mais c'est que son roman se suffit à lui-même.

Henry Bauchau est un guide, j'aimerais que vous le découvriez, c'est un puits de richesse, je le sais, je le sens.
Il va avoir 95 ans cette année, son dernier livre, L'enfant bleu, a été édité l'année dernière, et moi j'ai peur du jour où il partira, parce qu'on a besoin de gens comme lui qui nous montrent ce qui est beau, et qui mérite d'être sauvé. C'est bête, mais j'ai peur, oui.




(1) il s'agit en fait d'Ernst Jünger, qui aurait précisément dit : "Quand on écrit des poèmes comme ça, il n'est pas bon, ni pour ses lecteurs futurs, ni pour l'auteur, de les garder pour soi."

(2) Non, évidemment non, Henry Bauchau ne pensait pas écrire trois livres. Il voulait s'arrêter, prendre un autre chemin, mais Antigone a insisté, dans son esprit, elle le hantait, il y avait une force qui demandait à ce que cette histoire soit écrite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azertipi
Modo-mélomane
avatar

Nombre de messages : 720
Age : 29
Localisation : Paris
Humeur : Moscovite...
Date d'inscription : 29/09/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Dim 27 Mar - 2:09

Wow, Leeloo. Bon, première chose mardi en sortant du lycée : je file chez Dialogues. Merci du tuyau.

Antigone, je pourrait en parler pendant des heures. Son histoire est liée à tant de choses de ma vie, que je ne peux pas être objective, non, c'est impossible. J'ai découvert Antigone de Anouilh en 3ème, quand ma prof de français et de théâtre (une Antigone à sa façon) m'a proposé de jouer son rôle. Mais je n'avais pas le physique. J'étais la nourrice, c'était évident. Je suis la nourrice. Pour moi, Antigone a forcément les traits de Caroline, une toute petite bonne femme de 3ème 1, frêle comme une libellule, avec de longs cheveux noirs légers et une démarche d'ange, un sourire d'enfant, un regard de folle. Ismène ne peut plus être autrement que comme ma meilleure amie, une vraie princesse avec ses boucles rousses.

C'est très étrange, le rapport qu'on peut avoir avec les pièces que l'on joue. Prenez par exemple Exercices de style, de Queneau. Pour beaucoup de mes camarades, c'est une grosse plaisanterie écrite avec une maîtrise extraordinaire de la langue française. Pour moi, ce sont des heures et des heures de jeu dans ma tête, ça en devient très corporel... Bref.

Pendant que je me préparais à jouer la nourrice, j'ai été voir une "soirée Antigone" au théâtre - d'abord le texte de Sophocle, puis celui d'Anouilh. J'y suis allée avec ma classe de grec, j'étais assise dans les premiers rangs, sur la droite, et j'ai été époustouflée par ces personnages, leurs forces, leurs faiblesses.
Il y a un mois environ, j'ai eu une envie dévorante de relire le texte d'Anouilh, et je l'ai littéralement bu des yeux (désolée pour l'image). Fffiou... Indescriptible.

Allez, on en reparle mardi soir, hein ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 39
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Dim 27 Mar - 11:24

J'ai lu que l'Antigone de Annouilh, parce que mon frère devait le lire en 3ème.... ça a juste eu un effet: me réconcilier avec la tragédie "grecque". Et encore hum!

Mais j'aime bien Antigone. Le problème, c'est que j'dois pas lire ce genre de texte au bon moment... genre Phèdre à l'adolescence (alors que les divagations d'une femme en train de vieillir, ben à c't'âge là...) et Antigone quand j'commence à plus trop me poser de question.... la vie est mal faite boulet du jour

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Dim 27 Mar - 11:27

Lol, non, au contraire marina, la vie te fait te remettre en cause Wink. Je lirais bien celle la. J'ai vu antigone d'anouilh, et celle de sophocle je l'ai lue. Et j'aime ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Dim 27 Mar - 11:28

J'ai du oublier de dire que j'avais envie de lire le roman... boulet du jour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 434
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Dim 27 Mar - 11:50

Azertipi a écrit:
Pour moi, Antigone a forcément les traits de Caroline, une toute petite bonne femme de 3ème 1, frêle comme une libellule, avec de longs cheveux noirs légers et une démarche d'ange,

Oh le sacrilège... comment Antigone peut-elle être brune ?
Je n'ai pas été assez attentive en relisant le roman, parce que c'est *le* détail que je cherche toujours à capter, quand je lis l'histoire d'une héroïne... sa couleur de cheveux.
Antigone n'est pas brune, c'est impossible.
Sans vouloir me la jouer "eh, tu sais que je t'aime bien, toi ?", j'ai souvent pensé à Antigone, en te lisant, Az'. Mais que cela ne te fasse pas prendre la grosse tête...

Je pourrais en parler des heures, de ce personnage (et pourtant, mercredi, tenir dessus vingt minutes va être une horreur... Rolling Eyes), tant son portrait chez Bauchau est complet, délicat, impressionnant, magnifique. Et Ismène, aussi, ah, Ismène...

A Loeayn et à Kusa, j'ai envie de dire, allez-y, foncez, je vous le recommande, c'est un livre que j'ai envie de conseiller, même pire... si je pouvais, je l'achèterais, plusieurs exemplaires, et le donnerais à des personnes qui me sont chères, et qui pourraient comprendre ce qu'il y a dans les mots de Bauchau...
Mais ce n'est pas un livre ordinaire, pour moi c'est un vrai chemin, et puis comme j'ai une facilité énorme à me mettre dans la psychologie des personnages de romans et de films, ça ne m'aide pas, tant je pourrais réfléchir sur leurs actes pendant un temps infini... ;o)
Ca parle de famille, beaucoup, et de son propre destin, en confrontation, aussi, avec ce que la famille représente dans notre vie... est-elle un obstacle pour vivre ce qu'on ressent ? etc...

De toute façon, ceux qui en ont envie, qu'ils ouvrent le livre, qu'ils lisent quelques lignes, par endroits, et vous verrez si ça mérite de l'acheter... Surprised)

Il existe en trois formats, j'ai vu, bon, le format roman, je l'ai remarqué en poche aussi, et puis dans la collection Babel, qui est un format poche aussi, mais *légèrement* plus cher... c'est celui-là que j'ai, c'est fou comme mes études me coûtent, bref, mais la couverture est belle, le papier, la police, tout me paraît plus agréable, chez Babel, mais même sur un vieux papier recyclé, l'histoire est toujours aussi belle...

Je suis bavarde, dès que j'écris sur les fora, c'est impressionnant. Je ne suis comme ça nulle part ailleurs... la chance que vous avez !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azertipi
Modo-mélomane
avatar

Nombre de messages : 720
Age : 29
Localisation : Paris
Humeur : Moscovite...
Date d'inscription : 29/09/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Dim 27 Mar - 17:37

leeloo a écrit:
Oh le sacrilège... comment Antigone peut-elle être brune ?
Je n'ai pas été assez attentive en relisant le roman, parce que c'est *le* détail que je cherche toujours à capter, quand je lis l'histoire d'une héroïne... sa couleur de cheveux.
Antigone n'est pas brune, c'est impossible.
Sans vouloir me la jouer "eh, tu sais que je t'aime bien, toi ?", j'ai souvent pensé à Antigone, en te lisant, Az'. Mais que cela ne te fasse pas prendre la grosse tête...

Ooooh !!! Ah non, Leeloo, pas possible. Non non non. Moi je suis trop grande, trop costaud, et en plus je suis blonde. Je sais pas quelle couleur de cheveux doit avoir Antigone, mais certainement pas la mienne, non non non. Et puis Antigone est courageuse, et un peu illuminée aussi, et douce, bref, ce n'est pas moi. Mais bon, je te rassure, j'ai quand même pris la grosse tête... ;-)

leeloo a écrit:
Je suis bavarde, dès que j'écris sur les fora, c'est impressionnant. Je ne suis comme ça nulle part ailleurs... la chance que vous avez !!! Very Happy

Eh ouais, on est des veinards ! On a un petit fantôme rien que pour nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Dim 27 Mar - 18:16

lol une latiniste qui dit fora et media? Enfin, pour media, ca serait plutot "qui utilise aussi 'medium'"... Ca fait plaisir.
Antigone, je la voyais cheveux noirs et bouclés, longs, longs et longs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 434
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 10:41

[quote="Azertipi"]Ooooh !!! Ah non, Leeloo, pas possible. Non non non. Moi je suis trop grande, trop costaud, et en plus je suis blonde. Je sais pas quelle couleur de cheveux doit avoir Antigone, mais certainement pas la mienne, non non non. Et puis Antigone est courageuse, et un peu illuminée aussi, et douce, bref, ce n'est pas moi. Mais bon, je te rassure, j'ai quand même pris la grosse tête... ;-)

Mais, évidemment que si, Antigone est blonde !! Cette fille est une *lumière*, comment peut-elle être brune ?! Ne discute pas, parce que j'ai raison ! :wink:
Puis ensuite, quand je dis que tu lui ressembles, c'est dans tes mots, parce que je ne sais pas comment tu es, physiquement... (à part sur la photo, là, mais ça ne me renseigne pas beaucoup...!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 434
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 10:50

Loeayn a écrit:
lol une latiniste qui dit fora et media? Enfin, pour media, ca serait plutot "qui utilise aussi 'medium'"... Ca fait plaisir.

C'est très amusant, ça... je suis le contraire d'une latiniste, en fait... sans aucun scrupule, j'ai oublié d'aller à 90% de mes cours de latin, ces deux dernières années... et encore, j'suis gentille de dire que j'y suis allée pour 10%...
"Fora", c'est parce que Mlle Arwen nous avait appris ça un jour, et "media", euh... j'ai écrit "media", moi ?...

Loeayn a écrit:
Antigone, je la voyais cheveux noirs et bouclés, longs, longs et longs !

Tsss, vas-y, trahis-moi en étant d'accord avec Az' !!
Antigone a les cheveux - clairs - , j'en parie les Pâques de mon frère !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 11:08

Eh ben leeloo quelle mauvaise latiniste tu fais ! Par contre, tu sais te servir de la langue française (et je dois dire que ça se voit).

En ce qui concerne Antigone, pourquoi blonde? Pourquoi le lecteur n'aurait il pas le droit de s'imaginer une image d'antigone conforme a ses attentes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 434
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 11:26

Loeayn a écrit:
Eh ben leeloo quelle mauvaise latiniste tu fais ! Par contre, tu sais te servir de la langue française (et je dois dire que ça se voit).

Oh la vache... merci ! Embarassed (c'est presque ma tronche en cet instant, sauf qu'il faut lui rajouter un sourire!)

Loeayn a écrit:
En ce qui concerne Antigone, pourquoi blonde? Pourquoi le lecteur n'aurait il pas le droit de s'imaginer une image d'antigone conforme a ses attentes?

Mais parce que je suis intolérante...! Mr. Green
Non, évidemment, tu as totalement raison, seulement ça peut parfois être un détail important. On m'a appris, disons, à y faire attention...
Emma Bovary est brune, et ce n'est pas pour rien. Le blond pourrait signifier une certaine "pureté", un côté "angélique", un exemple, euh... Cécile Volanges, dans Les liaisons dangereuses, est blonde. Parce qu'elle incarne l'image de la candeur, face au manipulateur, euh... Valmont.
Autre exemple : la princesse de Clèves est blonde, c'est une femme pieuse, terriblement amoureuse d'un homme qui n'est pas son mari, et pourtant elle reste fidèle à la bienséance. Sa droiture, son sacrifice, son absence de culpabilité (car elle le serait, coupable, si elle fléchissait) font qu'elle ne pouvait être que blonde.
Mais Emma Bovary, au contraire, succombe, elle n'a aucune pitié ni reconnaissance pour son mari et sa fille, en plus elle se suicide, mon dieu, quelle image pécheresse à l'époque, elle ne pouvait être que brune.

C'est pour ça qu'à mes yeux, Antigone est blonde, Bauchau ne cesse de répéter que c'est une lumière, brune elle serait encore plus cadavérique, mais là, elle se bat pour la paix, ne connait pas la haine, ne rêve que d'amour, ce qui fait que dans mon esprit, elle est blonde.
Mais en réalité, dans la version de Bauchau, je suis quasi-certaine que ce détail n'est pas précisé, de même pour la chevelure d'Ismène. Par contre, il est dit que les deux frères ont de longs cheveux blonds... ce qui est plutôt intéressant.

Enfin, c'est un détail, et bien sûr on imagine Antigone comme on a envie, mais que veux-tu, je suis le genre de fille à rester bloquer sur ces minuscules petites choses... c'est dire comme je m'ennuie... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 11:43

Ton raisonnement est simple et clair, et me paraît tout à fait cohérent. Sur les Liaisons DAngereuses, c'est plus qu'un détail, c'est un trait de caractère, ou presque.

Tu parles d'une hypothétique Antigone brune comme d'unefemme à l'aspect cadavérique, maismon Antigone est joyeuse ! Presque joufflue, mais obsédée certes, les yeux cernés quand elle ne sourit plus, le visage défait. c'est un détail certes mais il importe tout de m^me. Cependant je n'ai pas lu Bauchau, et je serai plus à même de te répondre une fois cette lecture terminée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 434
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 12:01

*Presque joufflue*
Tu as de la chance que je sois trop crevée pour pas pleurer...
Antigone, *joufflue*... aaargh...!! :wink:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 12:06

(rigole tout seul devant son ordi, en pensant que pour pleurer en général faut être a bout et donc fatigué) Meu nan voyons faut pas pleurer pour antigone !

Antigone, c'est juste fait pour réfléchir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azertipi
Modo-mélomane
avatar

Nombre de messages : 720
Age : 29
Localisation : Paris
Humeur : Moscovite...
Date d'inscription : 29/09/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 12:25

Yopopop. Me revoilà.

Primo, Leeloo, j'adore ton avatar, même si "Let's Keep Handguns Out Of The Wrong Hands" ;-)

Ensuite, Antigone, je la vois brune parce que à chaque fois, au théâtre, elle était brune. Et puis ma copine Caroline, qui jouait Antigone quand j'étais la nourrice, elle était brune, enfin plutôt châtain. Elle devait mesurer un petit mètre 50, était maigre comme un coucou, et ses cheveux étaient d'une longueur incroyable, ils flottaient presque. Caroline était parfaite, dans ce rôle. Elle parvenait à sourire à Ismène tout en ayant le regard triste, déterminé et brave à la fois.

Bon, je laisse tomber, je suis nulle ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azertipi
Modo-mélomane
avatar

Nombre de messages : 720
Age : 29
Localisation : Paris
Humeur : Moscovite...
Date d'inscription : 29/09/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 12:27

Loeayn a écrit:
Antigone, c'est juste fait pour réfléchir !

Attends, Mathieu, là, dis-moi que tu rigoles !?
"Juste" fait pour réfléchir ???
*s'évanouit*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 12:43

Oui, c'était ironique : nan mais franchement Emmanuelle, t'as vu le pouvoir dramatique d'antigone? ca te tue son humain çac'est de la pure tragédie ! Sérieusement ! Va pas me dire que tu as un instant pensé que j'ai trouvé ça 'juste' fait pour réfléchir ! Ma volonté, c'était de consoler la pauvre leeloo qui se sentait toute triste de mon Antigone a moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azertipi
Modo-mélomane
avatar

Nombre de messages : 720
Age : 29
Localisation : Paris
Humeur : Moscovite...
Date d'inscription : 29/09/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 12:46

lol Oui, je m'en doutais, mon chevalier ne peut pas avoir un coeur de pierre... I love you ;-)
Mais si c'était pour consoler Leeloo, alors tu es doublement pardonné !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 12:50

Au contraire je suis un chevalier assez guimauve... tu vois, l'effet papillon m'a détruit le cerveau, c'est trop triste il abandonne son amour pour le bien des autres......... bouhouhou! bouhouhou! bouhouhou!

Bien plus sérieusement, je suis une guimauve totale, mon coeur fondant a chaque impact qu'il recoit ...

Par contre, mes envies là maintenant se résument vite a ça : woo drink woo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 434
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 13:32

Loeayn a écrit:
(rigole tout seul devant son ordi, en pensant que pour pleurer en général faut être a bout et donc fatigué) Meu nan voyons faut pas pleurer pour antigone !

Antigone, c'est juste fait pour réfléchir !

Monsieur,
Si tu crois pouvoir déceler une quelconque logique dans l'absurdité des mots que je peux écrire ici, sache que tu es alors d'un grand optimisme, et d'une grande naïveté.
Même moi, en général, je ne me comprends pas... ;o)

Je vais essayer de ne pas pleurer pour Antigone, même si je suis d'une nature émotive. Seulement, il faut arrêter de dire qu'elle est joufflue... :cyclops:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azertipi
Modo-mélomane
avatar

Nombre de messages : 720
Age : 29
Localisation : Paris
Humeur : Moscovite...
Date d'inscription : 29/09/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 13:38

leeloo a écrit:
"I know I may be young, but I've got feelings too." Britney Spears

Wa, Leeloo ! Mortelle, ta signature !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loeayn
Oracle assistant-chef de la Pythie
Oracle assistant-chef de la Pythie
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 31
Localisation : Ailleurs.
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 24/11/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 13:38

d'accord d'accord antigone joufflue ne sera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 434
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 13:38

Loeayn a écrit:
Bien plus sérieusement, je suis une guimauve totale, mon coeur fondant a chaque impact qu'il recoit ...

Ah bon, tu es une fille ?



...




Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 434
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   Lun 28 Mar - 13:41

Azertipi a écrit:
leeloo a écrit:
"I know I may be young, but I've got feelings too." Britney Spears

Wa, Leeloo ! Mortelle, ta signature !

Ouais, ouais, je sais...
Je ne sais pas ce qui m'arrive, aujourd'hui, j'atteins un de ces niveaux d'excellences...

Je crois que Britney Spears a beaucoup de choses à nous dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Antigone de Bauchau   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Antigone de Bauchau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Henry Bauchau] Antigone
» [Bauchau, Henry] L'enfant bleu
» Le premier ouvrage d'Antigone
» Antigone
» Antigone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Citadelle :: Archives :: Ecrits et pensées-
Sauter vers: