un forum sur tout et rien, pour enfin croiser nos sujets et nos points de vue
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fiche acteur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 39
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Fiche acteur.   Lun 20 Déc - 22:37

Alors, par la grace d'IMDB et d'Allociné réunie, voici une nouvelle rubrique... que je vous encourage vivement à enrichir de vos soins. Et moi-même, pour commencer (et signer mon retour dans les rubriques) je vous fournit celle d'un acteur sujet à polémique ... et vi, le (pas si grand... 1m78) Jean-Claude VanDamme! :rock:
Bon, j'ai pas faire d'effort, parce que vacances, donc ce sera en partie en anglais... gêne

IMDB
His fight scenes are so intense that he won't film them in the U.S. for fear of being sued.

In 1989, he was sued for "wilfully" gouging the eye of an extra in a swordfight while filming Cyborg (1989).

Won a court case filed against him by martial arts legend Frank Dux, who claimed he collaborated with Van Damme on his 1996 directorial debut The Quest (1996/I), only for Van Damme to deny him any share of the profits. His evidence was lost in an earthquake. Coincidentally, Van Damme played Dux in his debut Bloodsport (1988).

Former European Professional Karate Association middleweight champion.

On July 10, 2000, Van Damme was sentenced to a 90 day anti-drunk-driving class, $1,2000 fine, 3 years probation and a 90 day revocation of his license after pleading no contest in Beverly Hills for a September 23, 1999 DUI arrest.

Once said he learned to speak English by watching the cartoon "The Flintstones" (1960).

In Jesse Ventura's book, he mentions Van Damme as having played Predator (1987) monster until he was fired and replaced by Kevin Peter Hall.

Studied classical ballet for five years

Speaks English, French, Spanish and German.

In his late teens he opened a Gym called California Fitness Center.

Was student of Dominique Valera.

Was a European Middle Weight Champion in Karate in his late teens.

Speaks Flemish.

Likes classical music and his favorite composer is Beethoven.

He became a European Karate Champion in 1979 and went to USA to win the World Championship. He didn't win. Few months later he had a rematch with the opponent he lost against in World Championship and he won in less than 2 minutes.

Can lift 166 kg on a bench.

Have own production company Long Road Productions (also known as 777 Films Corp).

Was the original choice to play the title character in Predator (1987).

Related to Screenwriter Adam Burnett through marriage.

Former sparring partner of Chuck Norris in the early 80s.

Children: Kristopher (b. 1987) and Bianca (b. 1990) with Gladys Portugues; son Nicholas (b. 1995) with 'Darcy La Pier' .

He was the inspiration for the character "Johnny Cage" from Mortal Kombat. One of "Johnny Cage's" special moves was where he did the splits and punched his oppenent in the groin, as seen when Van Damme's character, Frank Dux, punches his large sumo opponent in Bloodsport (1988).

As the original choice to play the role of the alien hunter itself in the movie 'Predator', he hit a few personal snags. For starters, he was not happy with the fact that his face would not be shown on camera, and that he would be having an uncredited special fx role. He was also not fond of the original monster suit...he frequently passed out due to heat exhaustion. Because he complained so much and was very uncooperative, he was fired from the film. When Stan Winston's Predator design came in, Kevin Peter Hall was chosen to play the title role and filled it perfectly. Supposedly, he has no regrets on backing out of the Predator project.

Under mounds of make-up, he was going to play the title alien villain in "Predator," having even been on set for the shoot, but was replaced by Kevin Peter Hall (who, incidentally, was a foot and a half taller than Van Damme) when director John McTiernan and producer Joel Silver decided to go in a different direction.

Phrases célèbres

"I am the Fred Astaire of karate".

"In an action film you act in the action. If it's a dramatic film you act in the drama."
Salaire
Sudden Death (1995) $5,000,000
Street Fighter (1994) $6,200,000
Timecop (1994) $3,000,000
Hard Target (1993) $3,000,000
Universal Soldier (1992) $1,000,000
Death Warrant (1990) $70,000
Lionheart (1990) $70,000
Kickboxer (1989/I) $70,000
Cyborg (1989) $70,000
Black Eagle (1988) $70,000
Bloodsport (1988) $70,000
Situation actuelle

(October 2004) Started filming Kumite on September 27th.
Biography from Leonard Maltin's Movie Encyclopedia:

Former karate champion who, like predecessors Bruce Lee and Chuck Norris, stars in action pictures highlighting his martial-arts skills. He has bounced around the various subcategories of the chop-socky genre, working in a sci-fi vehicle (1989's Cyborg a spy thriller (1988's Black Eagle and a gladiator-for-hire drama (1991's Lionheart. His thick-as-Heinz accent, wooden line readings, and noticeable lack of humor and irony mark him as one of the World's Worst Actors-he played twins in Double Impact (1991) and was twice as unconvincing as usual-but this handsome performer tries hard and, unlike fellow horrible actor/martial-arts star Steven Seagal, projects a certain modesty that could almost be mistaken for Gallic charm. (But, of course, it can't be Gallic charm-the guy's Belgian!) Recent credits include Universal Soldier (1992), Nowhere to Run a cameo in Last Action Hero John Woo's American debut picture Hard Target (all 1993), and Timecop (1994).

Copyright © 1994 Leonard Maltin, used by arrangement with Signet, a division of Penguin Putnam, Inc.

Allociné:
Réalisateur, Acteur, Producteur, Scénariste belge
Né le 18 Octobre 1960 à Berchem-Sainte-Agathe (Belgique)
Jean-Claude Van Damme a étudié es arts martiaux et devient très vite champion dans diverses compétitions (vice-champion du mode de karaté , il commence par de petits rôles notamment dans Rue barbare (1984). Durant son passage à Los Angeles, il impressionne le producteur Menahem Golan en lui montrant son jeu de jambes. Après un entretien, il est engagé pour jouer le méchant russe de Karaté tiger (1985) puis, en 1988, il connaît le succès avec Bloodsport. Sa carrière commence et il enchaîne des films d'arts martiaux comme Kickboxer (1989), Cyborg (1989) ou Full contact (1990).

Il réalise son american dream et devient une star mondiale. En 1992 il tourne dans son premier film d'action pur, Universal soldier, et rencontre à nouveau le succès. Désireux de varier son jeu, il tient le rôle principal de Cavale sans issue (1993), une histoire d'amour avec Rosanna Arquette. En 1993, il permet à John Woo de réaliser son premier film américain avec Chasse à l'homme. Van Damme tourne deux films avec Peter Hyams : Timecop (1994), qui est son plus grand succès aux Etats-Unis, et Mort subite (1995) qui annonce une série d'échecs.

En 1996, il réalise son premier long métrage : Le grand tournoi et là encore c'est un échec. En quête d'un succès qu'il n'a pas eu depuis longtemps, Van Damme travaille à nouveau avec des réalisateurs hong-kongais comme Ringo Lam pour Risque maximum (1996) et Tsui Hark pour Double team et Piège à Hong Kong (1998). Il s'égare ensuite dans un film destiné à la vidéo, Desert Heat (1999), puis revient enfin au devant de la scène avec l'un de ses meilleurs rôles dans Replicant (2001) à nouveau signé Ringo Lam.


Voilà! lovedevil

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E


Dernière édition par le Dim 15 Jan - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Mar 21 Déc - 18:55

Alors si j'ai bien compris, on est censé faire des fiches sur des acteurs qu'on aime? connu? Pas connu? boulet du jour
C'est une bonne idée si j'ai compris correctement lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Mar 21 Déc - 19:19

Bon étant donné qu'on doit posté des biographie, voici celle d'une actrice que j'aime beaucoup depuis que je suis toute petite, après l'avoir vue dans un film qui m'a particulièrement marquée, La caverne de la rose d'or de Lamberto Bava.
Je sais pas si l'un de vous connais, mais bonne lecture tout de m^me!

Alessandra Martinez: 19.09.63

Dès 5 ans, Alessandra Martines suit des cours de danse, discipline qui l'occupe durant toute sa jeunesse. Après avoir été ballerine à Rome, elle se tourne vers le cinéma en 1987 avec la comédie musicale Miss Arizona, où elle interprète un rôle secondaire aux côtés de Marcello Mastroianni. Mais c'est sur petit écran, avec la série fantastique italienne Fantaghiro, qu'elle se fait connaître du grand public.

En 1993, Alessandra Martines est découverte par Claude Lelouch, qui lui offre l'un des principaux rôles de Tout ça... pour ça !. Le cinéaste, qui devient son mari, la dirige ensuite dans tous ses films, des Misérables (1995) à Hasards ou coincidences (1998), en passant par Une pour toutes (1999) et Les Parisiens (2004), premier volet d'une trilogie consacrée au genre humain.

Mais Alessandra Martines joue également sous la direction d'autres réalisateurs. Elle est une femme active débordée dans Mercredi folle journée de Pascal Thomas et attire toutes les jalousies dans J'ai faim !!! de Florence Quentin.
Revenir en haut Aller en bas
Zaza
Grand-Maître de la Parole
Grand-Maître de la Parole
avatar

Nombre de messages : 1812
Age : 29
Localisation : Marseille
Humeur : 1° année de droit
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Mar 21 Déc - 19:24

Bon euh vous m'en voudrez pas si c un simple copier-coller Razz

SEAN PENN Réalisateur, Acteur, Producteur, Producteur exécutif, Scénariste américain
Né le 17 Août 1960 à Santa Monica, Californie (Etats-Unis)

Fils du réalisateur et comédien Leo Penn et de l'actrice Eileen Ryan, Sean Penn, frère aîné de Chris Penn, est formé au Group Repertory Theatre de Los Angeles. Il y aborde la comédie et la mise en scène, et se consacre au théâtre. Après quelques apparitions à la télévision, le comédien décroche, en 1981, un rôle dans Taps de Harold Becker, un film qui révèle également Tom Cruise. N'abandonnant pas pour autant le théâtre, Sean Penn accumule les premiers rôles, jouant sous la direction de John Schlesinger (Le Jeu du faucon) ou Louis Malle (Crackers, resté inédit en France).

En 1986, il épouse Madonna qui lui donne la réplique dans la comédie policière Shanghai surprise (1986). L'échec commercial et critique du film n'empêche pas Sean Penn de s'imposer à Hollywood. Il campe le fils de Christopher Walken dans Comme un chien enragé (1985) et s'illustre en nouvelle recrue policière dans Colors de Dennis Hopper. Un tempérament fort, rebelle, lui permet de composer les "violents" (il est un soldat américain violeur dans Outrages et le condamné à mort de La Dernière marche) ou les loosers magnifiques (She's so lovely avec sa deuxième épouse Robin Wright Penn). Cyniques et manipulateurs, les personnages qu'il campe appartiennent aussi bien au film noir (L'Impasse, U-Turn, ici commence l'enfer), au thriller (The Game), qu'au film de guerre (La Ligne rouge).

Comédien reconnu et consacré (Prix d'interprétation au Festival de Cannes 1997pour She's so lovely), Sean Penn mène aussi une carrière de cinéaste. Il réalise en 1991 son premier long métrage, The Indian runner,avec Viggo Mortensen,dont il signe également le scénario. Pour son deuxième film, Crossing guard, il dirige Jack Nicholson en père de famille vengeur et désespéré. Il retrouve ce dernier pour les besoins de The Pledge, un drame policier adapté d'un roman de Friedrich Dürrenmatt et présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2001.

Se faisant plus rare à l'écran, Sean Penn accepte toutefois de tourner sous la direction de Clint Eastwood dans Mystic river (2003). Face à Kevin Bacon et Tim Robbins, il incarne un père endeuillé sur le point de commettre l'irréparable,rôle qui lui vaut l'Oscar du Meilleur Acteur 2004 (après 3 statuettes loupées pour La Dernière Marche,Accords et Désaccords,Sam je suis Sam).Délibérément à l'écart du cinéma hollywoodien et des grands studios, l'acteur s'épanouit dans des productions indépendantes comme 21 grammes (2004) d'Alejandro González Inárritu et The Assassination of Richard Nixon (2004), où il donne sa chance au réalisateur Niels Mueller. Pour 2005,on l'attend dans The Interpreter,un thriller de Sydney Pollack où il donnera la réplique à Nicole Kidman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marie-jean-luc.skyblog.com
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 39
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Mer 22 Déc - 14:29

Nuratarien la rohirrim a écrit:
Alors si j'ai bien compris, on est censé faire des fiches sur des acteurs qu'on aime? connu? Pas connu? boulet du jour
C'est une bonne idée si j'ai compris correctement lol

Sur des acteurs, connus ou pas... que tu aimes bien, (ou pas, mais j'en vois pas l'intérêt.... :dragoon: )

On continu, pour ma part... avec Ewan McGregor (Oh, comme c'est étrange!!! lovejap )


Fiche IMDB(en anglais)
Taille: 5' 10" (1.78 m)
Mini biographie
Ewan Gordon McGregor was born 31 March 1971 in Crieff, Scotland. At 16, he left Crieff and Morrison Academy to join the Perth Repertory Theatre. His parents encouraged him to leave school and pursue his acting goals rather than be unhappy. McGregor studied drama for a year at Kirkcaldly in Fife, then enrolled at London's Guildhall School of Music and Drama for a three-year course. He left right before graduating after snagging the role of Private Mick Hopper in Dennis Potter's 1993 six-part Channel 4 series Lipstick on Your Collar (1993) (TV). His first notable role was that of Alex Law in Shallow Grave (1994), directed by Danny Boyle, written by John Hodge and produced by Andrew MacDonald. This was followed by The Pillow Book (1996) and Trainspotting (1996), the latter of which brought him to the public's attention. He is now one of the most critically acclaimed actors of his generation, and portrays Obi-wan Kenobi in the first three Star Wars episodes. McGregor is married to French production designer Eve Mavrakis, whom he met while working on the TV show "Kavanagh QC" (1994). They married in France in the summer of 1995 and have two daughters, Clara Mathilde and Esther Rose. McGregor has formed a production company with friends Jonny Lee Miller, Sean Pertwee, Jude Law and Sadie Frost. Called Natural Nylon, they hope it will make innovative films that do not conform to Hollywood standards.
mini biographie signée
Marié(e) à
Eve Mavrakis (22 July 1995 - present) 2 children
Anecdotes
Former roommate of Jude Law.
Ranked #36 in Empire (UK) magazine's "The Top 100 Movie Stars of All Time" list. [October 1997]
Nephew of Denis Lawson.
Daughters, Clara Mathilde and Esther Rose.
Born at 3:45pm-CET
He met his wife while filming for "Kavanagh QC" (1994).
Was originally up for the lead role in The Beach (2000), which would have reunited him with director Danny Boyle and screenwriter John Hodge who collaborated with McGregor on Shallow Grave (1994), Trainspotting (1996) and A Life Less Ordinary (1997). The role went to Leonardo DiCaprio. While McGregor blames studio influence for the casting descision he has not spoken to either Boyle nor Hodge since.
Originally auditioned for the role of Mercutio in the 1996 film Romeo + Juliet (1996). He later got his chance to work with "Romeo" director Baz Luhrmann when he was cast as Christian in Moulin Rouge! (2001).
In the film Moulin Rouge! (2001) McGregor sang alongside Nicole Kidman.
Was presented with an honorary doctorate from the University of Ulster at a graduation ceremony in Belfast, Northern Ireland. [5 July 2001]
His first name is pronounced "you-in".
Ewan says that he was inspired to get into show business by his uncle, actor Denis Lawson. Lawson played Wedge Antilles in Episodes 4-6 of Star Wars.
Daughter Esther Rose born 7 November 2001 in London, England, UK.
Ewan was slated to start filming 'Nautic' in Jamaica with Heath Ledger in a couple of months. However Ted Demme, who was picked to direct the film died suddenly at the age of 38 from a heart attack while playing basketball.
Early career dedicated almost exclusively to indie, low-budget, and non-feature films. When cast as Obi-wan Kenobi in Star Wars, Episode I: The Phantom Menace, an interviewer reminded him of his "aversion" to major films, and he replied "I know what I said, but, hey! This is Star Wars!"
Ewan MacGregor ranked eighth in the 2001 Orange Film Survey of greatest British actors.
Ewan McGregor was born on the same exact day as Isobel Thomas, the "assistant to producer" on Star Wars Episode I: The Phantom Menace, in which Ewan starred.
His brother Colin is a Royal Air Force pilot
Parents are James & Carol McGregor - both are teachers
Studied Alec Guinness's films in preparation for his role as Obi-Wan Kenobi in _Star Wars: Episode I: The Phantom Menace (1999)_ and to insure accuracy in everything from his accent to the pacing of his words.
Has a nephew (born 1999)
He studied at the Guildhall School of Music and Drama in London for a year
Received the Film Actor Award for Moulin Rouge at The Variety Club Showbusiness Awards 2002.
Was a student in the year-long theatre arts program at Kirkcaldy College of Technology in the fall of 1988.
In 1987, after leaving school at age 16, he worked as a stagehand at Perth Repertory Theatre and had small roles in their productions.
Ranked #9 on '100 Greatest Movie Stars' Channel 4 (UK)
He is a personal friend of Texas lead singer Sharleen Spiteri.
His brother Colin is part of the RAF's Tornado display team who are based at RAF Lossiemouth in Scotland.
He and his uncle, Denis Lawson, have worked with two of the same directors. Both have been in Star Wars films, directed by George Lucas. His first film, Being Human, was directed by Bill Forsyth, who also directed Lawson in Local Hero.
Both he and Harrison Ford have worked for director Ridley Scott between Star Wars films. Ford made Blade Runner after The Empire Strikes Back, but before Return of the Jedi. McGregor made Black Hawk Down shortly after finishing Star Wars Episode II: Attack of the Clones.
Currently on a motorcycle trip around the World along with his friend Charley Boorman. [2004]
Was voted #9 in the Greatest Movie Stars Of All Time (Channel 4)
Recently completed a trip from London to New York 'The Wrong Way' by riding a motorbike east, via Europe, Aria, Alaska and Canada.
Was the original choice for the role of Jim in "28 Days Later."
Ewan and his wife Eve have the same initials, even with her maiden name.

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E


Dernière édition par le Dim 15 Jan - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Nanou
Nenupharo-jedi
Nenupharo-jedi
avatar

Nombre de messages : 5219
Age : 33
Localisation : Lyon, France, Terre, Système Solaire...
Humeur : Rude and not Ginger...
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Mer 22 Déc - 15:13

c'est un super sujet Marina, mais là tout de suite j'ai pas le temps de m'y mettre, ce sera donc quand je rentrerais chez moi !

*message inutile du jour*

_________________
Nanou's Touch
¤ Quintuplette ¤

Eat shit Jessica it's carrot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bluewaterlily.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Mer 22 Déc - 23:03

Maggie Cheung

A l'âge de 8 ans, Maggie Cheung déménage avec sa famille en Angleterre. A dix-sept ans, on lui propose de tourner dans des publicités à Hong Kong. Parallèlement, elle se lance dans le mannequinat. En 1983, elle obtient le titre de première dauphine à l'élection de Hong Kong. Elle débute également au cinéma dans Prince charming, une comédie de la Shaw brothers sous la direction du grand découvreur de talents made in Hong Kong: Jing Wong. Le film sorti en 1984 marche bien au box-office et on lui propose vite d'autres rôles. En 1985, elle travaille dans des kung-fu movies au côté de Jackie Chan dans Police Story (elle reprendra son rôle de gentille idiote dans le deuxième en 1988 et le troisième en 1992). En 1988, elle tient le premier rôle féminin dans le premier film de Wong Kar-Wai, As Tears go by. Elle tourne alors parfois jusqu'à plus de dix films par ans.

Tout en devenant l'égérie des auteurs hongkongais, elle ne renonce pas aux films d'action. Elle est dirigée par Tsui Hark (Green Snake en 1993), Johnny To (The Heroic trio en 1993) ou encore Ringo Lam (Double Dragon en 1992 toujours face à Jackie Chan). Au début des années 90, elle tourne dans des drames plus intimistes, notamment avec Ann Hui (Songs of the exile) en 1990. Mais elle rencontre surtout Stanley Kwan avec lequel elle tourne deux films: Full moon in New York qui lui vaut son premier Golden Film Festival Award récompensant des actrices dans des films en langue chinoise, et Center Stage en 1992. Ce dernier film lui apporte une certaine reconnaissance internationale dont témoigne l'Ours d'argent de la meilleure actrice obtenu lors du Festival de Berlin 1992. Dans les années 90, elle travaille encore deux fois encore pour son metteur en scène fétiche, Wong Kar-Wai, dans Nos annees sauvages en 1990, Les Cendres du temps en 1994. Elle commence alors à ralentir sa cadence de travail et à choisir.

En 1995, elle quitte Hong Kong pour tourner Irma Vep d'Olivier Assayas dont elle va partager la vie de 1998 à 2001. En 1997, elle tourne dans un production américaine, Chinese box, avant de participer pour la deuxième fois à un film français dans Augustin roi du kung-fu. En 2000, après un tournage fleuve qui s'est étalé durant à peu près un an, sort In the Mood for Love. Ce film de Wong Kar-Wai remporte un succès éclatant en France avec plus d'un million d'entrées. En 2003, entourée de Jet Li, Tony Leung Chiu Wai, Ziyi Zhang entre autres, elle revient dans une superproduction chinoise menée par Zhang Yimou. La même année, elle tourne 2046, le drame futuriste cuvé par Wong Kar-Wai depuis de nombreuses années.

(merci allociné! hum! )
Revenir en haut Aller en bas
O-ren Ishii
Général de la beuverie
Général de la beuverie
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 45
Localisation : In the sky with diamonds...
Date d'inscription : 05/10/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Jeu 23 Déc - 9:24

Petites précisions concernant ton article sur Maggie Cheung : Center Stage est le bio-pic de l'actrice Ruan Ling-yu, actrice chinoise et grande star de Shaighai dans les années 30. A voir absolument par tous ceux qui aiment le cinéma d'extrême-orient, et qui pensent que ce cinéma ne se limite ni à la castagne, ni aux explorations un peu arty de Wong Kar-wai.

Et à propos de castagne, justement, tu as cité le très beau Green Snake de Tsui Hark, dans lequel Maggie Cheung partage l'affiche avec la superbe et androgyne Lin Ching-hsia (vue aussi dans Chungking Express de Wong Kar-wai) et bien sûr dans ce machin de cinglé qu'est le Heroic Trio de Johnnie To (monument de bis hardcore avec Michelle Yeoh et la très, très regrettée Anita Mui); mais n'oublie pas non plus l'Auberge du Dragon, remake du film éponyme de King Hu supérieur en tout point au film original, dans lequel Maggie y tient un de ses meilleurs rôles : celui d'une tenancière d'auberge sexy et un peu vénale sur les bords, qui sert à ses clients des pains fourrés à la viande humaine (eh oui). Jusqu'au jour où elle accueille dans son auberge un couple de chevaliers (Tony Leung, vu dans l'Amant, et Lin Ching-hsia) qu'elle va aider bon gré mal gré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 39
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Jeu 23 Déc - 13:09

Eh be... me reste plus qu'à gagner à Euromillion, et prendre une année sabbatique pour visionner tout ça!!

Tiens, petite question: Sur Arte, il y a déjà longtemps, lors d'une soirée consacré aux arts martiaux, ils ont passé un film chinois (super bien, faut dire, drôle, enlevé, etc...) sur l'histoire de 2 temples shaoilin, avec 2 chevaliers et une jeunes filles... enfin, bon, me souviens plus exactement l'histoire... mais j'avais adoré ce film!! ça dit quelquechose à quelqu'un???
(Je crois que le film était chinois populaire, pas hong-kongais)

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Meryt
Dieu-Serpent
avatar

Nombre de messages : 1356
Localisation : Dans le naos du temple sur son coussin
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Jeu 23 Déc - 16:39

Un que j'aime beaucoup (Dourif viendra après Razz Razz Razz)

Dennis Hopper
Acteur, Scénariste américain
Né le 17 Mai 1936 à Dodge City (Kansas)

Biographie
Pas loin de 150 rôles différents pour cet acteur charismatique et intrigant. Il faut dire que Dennis Hopper s'est tourné tôt vers le cinéma. En 1954, il n'a que 18 ans quand il joue un rôle minuscule (et non crédité) dans Johnny Guitar de Nicholas Ray. Par la suite, sous contrat avec la Warner, il va rencontrer James Dean avec qui il se liera d'amitié. Grâce à lui, il participera à ces deux films de légende que seront La Fureur de vivre (1955) et Géant (1956). Après une apparition dans Règlement de comptes à O.K. Corral (1957), et quelques rôles secondaires dans des petites productions et séries télévisées, il intégre le giron du pape de la série B et Z : Roger Corman. C'est ainsi qu'il apparaît dans Queen of blood (1966) et le déjanté The Trip (1967).

Mais en dehors des plateaux, Dennis Hopper participe activement à l'agitation culturelle du pays, et notamment à l'explosion du Pop-art. Considéré comme un collectionneur éclairé, il devient même un photographe de plateau des plus doués. C'est cette activité qui le conduira, tout naturellement, à réaliser Easy Rider (1969), produit emblématique de la contre-culture américaine. Ce "road-movie" ouvrit les années 70 sur des airs de guitare électrique et dans un parfum prophétique de substance illicites en tout genre. Enorme succès critique et public à la clé. Les autres réalisations de Hopper ne connaitront plus jamais le même succès : The Last Movie (1971), Garçonne (1980), Catchfire (1989), Chasers (1994) resteront confidentiels. Finalement, seuls les films policiers Colors (1988) et surtout The Hot Spot (1990), avec Don Johnson, trouveront leur public.

D'une manière générale, la carrière de Dennis Hopper suivra un parcours des plus atypiques. Il va bizarrement multiplier les apparitions dans de petites productions, devenant la guest-star de luxe des séries B et Z : Tracks (1976), Les Apprentis Sorciers (1977), Human highway (1982), Le Grand défi(1986), Massacre à la tronconneuse 2 (1986), Un Fusil pour l'honneur (1988), Etat de force (1996), Chattahoochee (1990), Super Mario Bros (1992), Search and Destroy (1995), Explosion imminente (2001)... Autant de films qui s'attachèrent les services de l'acteur devenu culte.

Car avec le temps, Dennis Hopper s'est construit un personnage à part entière de bad guy imprévisible. Déjantés, vicieux, obsédés, dangereux, certains des méchants qu'il interpréta entrèrent même au panthéon et il mettra son talent au service d'une poignée de films devenus cultes. Tout le monde se souvient du photographe fou d'Apocalypse Now (1979). Et qui a oublié son rôle de tueur sous acide dans Blue velvet(1986)? Comment ne pas non plus se souvenir de son interprétation hallucinée dans True romance (1993) ?

Ses dernières apparitions notables remontent à Speed (1994) et Waterworld (1995), où il jouait aussi le méchant de service. Depuis on l'a retrouvé au générique d'une vingtaine de films, pour certains sortis directement en vidéo. Il reste toujours en attente de ce grand premier rôle qui parachèverait une carrière déjà bien remplie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 39
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Ven 27 Mai - 21:48

Alors, j'ai remis ce sujet.... et je le fait remonter. Au fait, je dis ça pour prévenir les modos et admins, je pense que désormais, les sujets de ce type ne devraient pas partir aux Archivers, parce que ce sont des sujets de types "permanent" :rock:

Pis allez, j'vous complète la fiche d'Ewan McGregor, en français
*Mais non, suis pas accro, pis d'abord, il est marié, alors... comme me le rapelle gentiment mon frère....* gniark

Ewan (prononcer yu-in) McGregor
Né le 31 Mars 1971 à Crieff, Perthshire (Ecosse)

A seize ans, encouragé par ses parents, Ewan McGregor quitte un cursus scolaire traditionnel et sa ville natale de Crieff pour suivre des cours de théâtre à Perth puis à Fife. Il intègre ensuite l'école de musique et de comédie de London Guildhall pour une formation de trois ans. Il n'obtiendra jamais son diplôme de fin d'études, puisqu'en 1993, Dennis Potter l'engage pour jouer le rôle de Mick Hopper dans la série Du rouge à lèvres sur ton col.

Devenu l'acteur fétiche de Danny Boyle (Petits meurtres entre amis (1995), Trainspotting (1996), Une vie moins ordinaire (1997)), il se montre à l'aise aussi bien dans le thriller (Le Veilleur de nuit (1998)), le film musical (Velvet goldmine (id.)) que dans la comédie dramatique (Little voice (id.)). Honneur suprême : George Lucas lui confie le rôle d'Obi-Wan Kenobi dans les trois premiers volets de la saga Star wars : La Menace fantôme (1999), L'Attaque des clones (2002) et La Revanche des Sith (2005).

Aimant relever des défis, il n'hésite pas à pousser la chansonnette aux côtés de Nicole Kidman dans Moulin Rouge (2001) et Renée Zellweger dans la comédie romantique Bye bye love (2003) de Peyton Reed. Son physique de jeune premier et sa polyvalence lui permettent de rejoindre le casting prestigieux de La Chute du faucon noir (2002) et d'incarner un G.I. sous la direction de Ridley Scott. Tim Burton le plonge quant à lui dans les récits imaginaires d'Edward Bloom pour les besoins de Big fish (2004), l'adaptation du roman de Daniel Wallace.
Récemment, on l'a vu (ou entendu) dans Robots, Vaillant et The Island

Merci Allociné

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E


Dernière édition par le Dim 15 Jan - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Zaza
Grand-Maître de la Parole
Grand-Maître de la Parole
avatar

Nombre de messages : 1812
Age : 29
Localisation : Marseille
Humeur : 1° année de droit
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Ven 27 Mai - 22:27

Et merci Kusa pour Ewan McGregor,un de mes acteurs favoris :wink:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marie-jean-luc.skyblog.com
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Sam 28 Mai - 14:15

Kusanagi a écrit:
Alors, par la grace d'IMDB et d'Allociné réunie, voici une nouvelle rubrique... que je vous encourage vivement à enrichir de vos soins. Et moi-même, pour commencer (et signer mon retour dans les rubriques) je vous fournit celle d'un acteur sujet à polémique ... et vi, le (pas si grand... 1m78) Jean-Claude VanDamme! :rock:
Bon, j'ai pas faire d'effort, parce que vacances, donc ce sera en partie en anglais... gêne

IMDB
His fight scenes are so intense that he won't film them in the U.S. for fear of being sued.

In 1989, he was sued for "wilfully" gouging the eye of an extra in a swordfight while filming Cyborg (1989).

Won a court case filed against him by martial arts legend Frank Dux, who claimed he collaborated with Van Damme on his 1996 directorial debut The Quest (1996/I), only for Van Damme to deny him any share of the profits. His evidence was lost in an earthquake. Coincidentally, Van Damme played Dux in his debut Bloodsport (1988).

Former European Professional Karate Association middleweight champion.

On July 10, 2000, Van Damme was sentenced to a 90 day anti-drunk-driving class, $1,2000 fine, 3 years probation and a 90 day revocation of his license after pleading no contest in Beverly Hills for a September 23, 1999 DUI arrest.

Once said he learned to speak English by watching the cartoon "The Flintstones" (1960).

In Jesse Ventura's book, he mentions Van Damme as having played Predator (1987) monster until he was fired and replaced by Kevin Peter Hall.

Studied classical ballet for five years

Speaks English, French, Spanish and German.

In his late teens he opened a Gym called California Fitness Center.

Was student of Dominique Valera.

Was a European Middle Weight Champion in Karate in his late teens.

Speaks Flemish.

Likes classical music and his favorite composer is Beethoven.

He became a European Karate Champion in 1979 and went to USA to win the World Championship. He didn't win. Few months later he had a rematch with the opponent he lost against in World Championship and he won in less than 2 minutes.

Can lift 166 kg on a bench.

Have own production company Long Road Productions (also known as 777 Films Corp).

Was the original choice to play the title character in Predator (1987).

Related to Screenwriter Adam Burnett through marriage.

Former sparring partner of Chuck Norris in the early 80s.

Children: Kristopher (b. 1987) and Bianca (b. 1990) with Gladys Portugues; son Nicholas (b. 1995) with 'Darcy La Pier' .

He was the inspiration for the character "Johnny Cage" from Mortal Kombat. One of "Johnny Cage's" special moves was where he did the splits and punched his oppenent in the groin, as seen when Van Damme's character, Frank Dux, punches his large sumo opponent in Bloodsport (1988).

As the original choice to play the role of the alien hunter itself in the movie 'Predator', he hit a few personal snags. For starters, he was not happy with the fact that his face would not be shown on camera, and that he would be having an uncredited special fx role. He was also not fond of the original monster suit...he frequently passed out due to heat exhaustion. Because he complained so much and was very uncooperative, he was fired from the film. When Stan Winston's Predator design came in, Kevin Peter Hall was chosen to play the title role and filled it perfectly. Supposedly, he has no regrets on backing out of the Predator project.

Under mounds of make-up, he was going to play the title alien villain in "Predator," having even been on set for the shoot, but was replaced by Kevin Peter Hall (who, incidentally, was a foot and a half taller than Van Damme) when director John McTiernan and producer Joel Silver decided to go in a different direction.

Phrases célèbres

"I am the Fred Astaire of karate".

"In an action film you act in the action. If it's a dramatic film you act in the drama."
Salaire
Sudden Death (1995) $5,000,000
Street Fighter (1994) $6,200,000
Timecop (1994) $3,000,000
Hard Target (1993) $3,000,000
Universal Soldier (1992) $1,000,000
Death Warrant (1990) $70,000
Lionheart (1990) $70,000
Kickboxer (1989/I) $70,000
Cyborg (1989) $70,000
Black Eagle (1988) $70,000
Bloodsport (1988) $70,000
Situation actuelle

(October 2004) Started filming Kumite on September 27th.
Biography from Leonard Maltin's Movie Encyclopedia:

Former karate champion who, like predecessors Bruce Lee and Chuck Norris, stars in action pictures highlighting his martial-arts skills. He has bounced around the various subcategories of the chop-socky genre, working in a sci-fi vehicle (1989's Cyborg a spy thriller (1988's Black Eagle and a gladiator-for-hire drama (1991's Lionheart. His thick-as-Heinz accent, wooden line readings, and noticeable lack of humor and irony mark him as one of the World's Worst Actors-he played twins in Double Impact (1991) and was twice as unconvincing as usual-but this handsome performer tries hard and, unlike fellow horrible actor/martial-arts star Steven Seagal, projects a certain modesty that could almost be mistaken for Gallic charm. (But, of course, it can't be Gallic charm-the guy's Belgian!) Recent credits include Universal Soldier (1992), Nowhere to Run a cameo in Last Action Hero John Woo's American debut picture Hard Target (all 1993), and Timecop (1994).

Copyright © 1994 Leonard Maltin, used by arrangement with Signet, a division of Penguin Putnam, Inc.

Allociné:
Réalisateur, Acteur, Producteur, Scénariste belge
Né le 18 Octobre 1960 à Berchem-Sainte-Agathe (Belgique)
Jean-Claude Van Damme a étudié es arts martiaux et devient très vite champion dans diverses compétitions (vice-champion du mode de karaté , il commence par de petits rôles notamment dans Rue barbare (1984). Durant son passage à Los Angeles, il impressionne le producteur Menahem Golan en lui montrant son jeu de jambes. Après un entretien, il est engagé pour jouer le méchant russe de Karaté tiger (1985) puis, en 1988, il connaît le succès avec Bloodsport. Sa carrière commence et il enchaîne des films d'arts martiaux comme Kickboxer (1989), Cyborg (1989) ou Full contact (1990).

Il réalise son american dream et devient une star mondiale. En 1992 il tourne dans son premier film d'action pur, Universal soldier, et rencontre à nouveau le succès. Désireux de varier son jeu, il tient le rôle principal de Cavale sans issue (1993), une histoire d'amour avec Rosanna Arquette. En 1993, il permet à John Woo de réaliser son premier film américain avec Chasse à l'homme. Van Damme tourne deux films avec Peter Hyams : Timecop (1994), qui est son plus grand succès aux Etats-Unis, et Mort subite (1995) qui annonce une série d'échecs.

En 1996, il réalise son premier long métrage : Le grand tournoi et là encore c'est un échec. En quête d'un succès qu'il n'a pas eu depuis longtemps, Van Damme travaille à nouveau avec des réalisateurs hong-kongais comme Ringo Lam pour Risque maximum (1996) et Tsui Hark pour Double team et Piège à Hong Kong (1998). Il s'égare ensuite dans un film destiné à la vidéo, Desert Heat (1999), puis revient enfin au devant de la scène avec l'un de ses meilleurs rôles dans Replicant (2001) à nouveau signé Ringo Lam.


Voilà! lovedevil

Aaahh!! C'est très bien kusa :wink: d'avoir pensé à JCVD. Very Happy

On peut aussi rajouter dans sa filmo le très bon "In Hell" (2003) de Ringo Lam. Le décevant "Derailed" (2002) de Bob Misiorowski. Et le dernier qui sort en dvd au mois d'Août l'excellent, "L'empreinte de la mort" (2004) de Philippe Martinez.
salut

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 39
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Sam 28 Mai - 15:59

Pititange592 a écrit:
Et merci Kusa pour Ewan McGregor,un de mes acteurs favoris :wink:

Décidement Pitiange, entre Queen et Ewan, on n'est pas quintuplette pour rien! :rock:

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 39
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Sam 28 Mai - 18:16

Allez un autre acteur... qu'en fait je connais pas bien, mais bon comme il va jouer Batman. Oui, Christian Bale. Pas trop vu ses films (je sais qu'il a ses fans).
Par contre, à voir les différents rôles et surtout les différentes têtes qu'il a dedans, me dit que voilà encore un bel exemple de ce que donne l'école britannique, dites-moi! Sont-tous comme ça au Pays de Galles? (en ai de très bon souvenirs, moi d'ailleurs du Pays de Galles.) PArce que excusez du peu... l'écosse, ok, y'a Sean Connery et Ewan McGregor... mais le Pays de Galles...
Richard Burton, Sir Anthony Hopkins... et maintenant, Christian Bale qui se fait remarquer...

Allez, on y va pour les fiches IMDB (Anglais) Et Allociné (Français)

Birth name: Christian Charles Philip Bale
The 10th Anniversary issue of Entertainment Weekly crowned Christian Bale as one of the "Top 8 Most Powerful Cult Figures" of the past decade, citing his incredible and legendary cult status on the Internet. EW also calls Bale one of the "Most Creative People in Entertainment" after his brilliant turn as the psychopathic yuppie serial killer in American Psycho (2000). And Premiere lauded him as one of the "Hottest Leading Men Under 30." Christian Bale has garnered a huge international audience ever since he wowed critics with his devastating performance in Steven Spielberg's WWII epic Empire of the Sun (1987).

Bale made his professional debut opposite British comedian Rowan Atkinson on the London West End stage. He auditioned with 4000 other kids for the coveted role of James Graham in Spielberg's Empire of the Sun. Bale received a special citation for Best Performance by a Juvenile Actor from the National Board of Review -- an award specially created for his performance in Empire. In the following decade, Welsh-born Bale has appeared in Shakespeare, dramas and comedies demonstrating a versatility, depth and range that has made him one of the best reviewed actors today and one of the most popular actors on the Internet. Bale is the youngest in a family of 3 older sisters (Erin, Sharon, and Louise).
Hand-picked by director/writer Mary Harron and author Bret Easton Ellis to star in American Psycho (2000). Consequently, was noted by the media as the first star of American Psycho (2000), only to lose the part to Leonardo DiCaprio and then win it back again.
Is an excellent horseman and an avid reader.
He trained for 10 weeks in dancing and martial arts for the dance sequences in Newsies (1992) and Swing Kids (1993).
He has an uncanny ear for accents - he has used a different accent for each of his films to date.
Bale was handpicked by Winona Ryder for the coveted role of Laurie (Theodore Laurence) in Little Women (1994).
His father, David Bale, married feminist icon Gloria Steinem on September 3, 2000.
A devoted animal lover, Christian has two dogs [Mojo and Ramone] and three cats [Miriam, Molly, and Lilly], which are all strays that he found.
Christian is active in many organizations, including Ark Trust, Greenpeace, the World Wildlife Foundation, the Dian Fossey Gorilla Fund, the Redwings Sanctuary, and the Happy Child Mission, and a school for streetkids in Rio De Janeiro.
His grandfather doubled for John Wayne in two movies, in Africa.
His first on-screen role was in 1983 at age 9 in a British commercial for Pac-man cereal.
Born in Haverfordwest, Pembrokeshire.
He replaced Leonardo DiCaprio for the film American Psycho (2000).
Stepson of author-feminist Gloria Steinem
His father, David Bale, died on 30 December 2003, from brain lymphoma at the age of 62.
He was raised in England, Portugal and California.
His great-uncle, Rex Bale, was an actor.
His father was a former commercial pilot.
Mother was a former circus dancer.
He has three sisters: Erin Bale, a musician; Sharon Bale, a computer professional; and Louise Bale, a director/actress - she appeared in Newsies (1992).
His grandfather was a stand-up comic and children's entertainer.
Met his wife through Winona Ryder; she was Ryder's personal assistant.
With Batman Begins (2005), he will become the seventh actor to play Batman and the only one since Adam West to stand the same height as Batman, who is 6-feet-2-inches tall according to the comic books.
Dropped an amazing 63 pounds for his role as the emaciated insomniac Trevor Reznik in the film Maquinista, El (2004) with only a single vitamin consultation with a nutritionist to guide him. For the most part, he only ate salads and apples, chewed gum, smoked cigarettes, and drank nonfat lattes.
Considered attending the London Academy of Dramatic Art (LAMDA) when he was twenty but continued to focus on his career instead.
Has been in 2 versions of the John Smith/Pocahontas story. He provides the voice of Thomas in Pocahontas (1995) and plays John Rolfe in The New World (2005).
Turned down the opportunity to reprise the role of Patrick Bateman in Roger Avary's Rules of attraction.
His wife gave birth to the couple's first child, a girl. The baby was born 27 March, 2005 in Santa Monica, California.


Né le 30 Avril 1974 à Pembrokshire, Pays de Galles (Royaume-Uni), Christian Bale débute sa carrière d'acteur à l'âge de 8 ans dans des publicités puis, à 10 ans, au théâtre dans la pièce The Nerd avec Rowan Atkinson.

Il tourne son premier film, le conte fantastique Mio Min Mio, trois ans plus tard, en russe. Choisi parmi 4000 candidats, il obtient la même année le rôle principal du drame de Steven Spielberg, L'Empire du soleil, qui lance sa carrière, son interprétation d'un jeune orphelin prisonnier d'un camp de concentration japonais lui valant des critiques unanimes. Il enchaîne alors les rôles d'adolescents dans des productions ambitieuses telles que Henry V de Kenneth Branagh, Swing kids, ou la comédie musicale culte Newsies.

Habitué des adaptations littéraires au milieu des années 90, avec notamment Les Quatre Filles du docteur March, Portrait de femme d'après Henry James ou L'Agent secret d'après Joseph Conrad, il se glisse par la suite dans la peau d'un journaliste musical pour Velvet Goldmine et dans celle d'un jeune homme traumatisé pour All the little animals. Mais c'est son rôle très convoité de golden-boy meurtrier dans American psycho qui marque à nouveau le grand public, treize ans après L'Empire du soleil.

Variant les registres, il exerce depuis ses talents dans des films très divers, qu'il s'agisse de science-fiction (Le Règne du feu et Equilibrium), de polar sauce blaxploitation (Shaft), ou de drame intimiste (Laurel Canyon, dans lequel il partage l'affiche avec Frances McDormand et Kate Beckinsale). L'année 2005 illustre cet éclectisme : après avoir perdu 28 kilos pour les besoins de l'ambitieux The Machinist, il les reprend afin de faire bonne figure sous la combinaison de l'homme chauve-souris (Batman begins), et rejoint Colin Farrell au générique de l'épopée historique The New world, quatrième film du très rare Terrence Malick.

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E


Dernière édition par Kusanagi le Dim 10 Aoû - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Mar 31 Mai - 23:35

Voici une petite biographie d'une actrice donc la filmographie est mince, mais d'une grande qualité à mes yeux, puisqu'il s'agit d'une des premières et plus grandes "scream queen" du cinéma d'horreur.

MARILYN BURNS.

Marilyn Burns est née en Pennsylvanie le 5 juillet 1956.
Son entré dans le monde du cinéma en 1974 sera un coup de maître. "Massacre à la tronçonneuse" sera sa toute première apparition. Et quelle apparition! Elle deviendra l'une des premières et plus célèbres, sinon la plus célèbre des "Scream Queen". Il faut bien l'avouer que jusqu'a aujourd'hui, peu de femme peuvent s'enorgueillir de posséder une puissance vocale aussi puissante que la sienne. (Jessica Biel a échoué pour sa succession au remake de 2003).
Témoin la scène de poursuite avec Leatherface où elle est capable d'hurler pendant de nombreuses minutes sans discontinuer.
Elle y incarne Sally, la future proie de Leatherface et de sa famille de dégénérés, dans ce film inspiré de la vie meurtrière d'Ed Gein. Mais réduire Marilyn Burns au simple fait qu'elle sache crier serait injuste et irrespectueux. Il suffit d'observer son jeu d'actrice pour se rendre à l'évidence: la demoiselle possède un don, celui d'incarner la victime de la terreur absolue.
Il faudra attendre 3 ans avant qu'elle retrouve le réalisateur de son premier film Mr Tobe Hooper, c'est en 1977 qu'elle est à l'affiche de "Le crocodile de la mort", ce film sert leur deuxième collaboration, où elle croisera la route du mythique Robert Englund (Freddy) alors quasi débutant.
Entre temps, en 1976 elle joue dans un téléfilm retraçant la vie de Charles Manson (un autre sérial killer): "Helter Skelter", ou elle incarne la petite amie de Manson. Une fois de plus, sa composition est remarquable, interprétation très justement saluée par la critique de l'époque. Visiblement Marilyn se sent très à l'aise dans les rôles de victimes.

Sa courte carrière cinématographique sera effectuée intégralement dans le cinéma de genre. A ce jour, on peut dire sans beaucoup de risques que "Massacre à la tronçonneuse" lui a offert son rôle le plus abouti.
Les années 80 seront sans grand intérêt, on la retrouve dans "Kiss Daddy Goodbye" ainsi que dans "Future Kill" un film plus orienté science-fiction.
1994 sera l'année de "Texas Chainsaw" le 4è volet de la saga "Massacre... " elle y fait une courte apparition, ce 4è volet est un nanar monumentale, un pseudo remake plus proche de la comédie que de l'horreur pure.

A l'annoncé de son nom, tout le monde ne voit pas forcément qui est Marilyn Burns (mis à part les fans de "Massacre à la tronçonneuse" et des films d'horreurs). Mais il suffit de dire: la jeune femme qui joue dans "Massacre à la tronçonneuse", et le monde entier sait alors de qui il s'agit. Peu de Scream Queen peuvent mesurer ainsi leur indice de popularité autant qu'elle. Elle répètera d'ailleurs souvent au cours de sa carrière: "Tout le monde ne se souvient pas forcément de qui je suis, mais tout le monde se souvient de Sally". Même les gens qui n'ont jamais le film savent de quel film il s'agit, tant sa réputation est sulfureuse. "J'ai énormément de chance, j'ai très certainement joué dans le plus grand film de terreur jamais réalisé".

Aujourd'hui, Marilyn Burns travaille toujours, joue et dirige de nombreuses pièces de théâtre au Texas.

Filmo sélective:

1974: Massacre à la tronçonneuse
1976: Helter Skelter (TV)
1977: La crocodile de la mort
1981: Kiss Daddy Goodbye
1985: Future Kill
1994: Texas Chainsaw (Massacre à la tronçonneuse 4)

voilà, bonne soirée et bonne nuit I don't want that

salut

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Zaza
Grand-Maître de la Parole
Grand-Maître de la Parole
avatar

Nombre de messages : 1812
Age : 29
Localisation : Marseille
Humeur : 1° année de droit
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Jeu 2 Juin - 13:52

J'aimerai bien faire un film où je n'aurai qu'à crier et prendre un air épouvanté...
Je sors,je pourris le topic ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marie-jean-luc.skyblog.com
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 39
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Jeu 16 Juin - 14:26

Une bien triste nouvelle aujourd'hui, pour le cinéma et le théatre.... Zaza, j'aimis aussi beaucoup Suzanne Flon.

[Allociné]Cadette et seule fille d'une famille de quatre enfants, la jeune Suzanne Flon rêve de comédie mais ses parents la destinent à l'enseignement. Travaillant comme interprète pour les magasins Printemps, elle est présentée à Edith Piaf, dont elle devient la secrétaire, puis participe à un concours qui lui permet de suivre des cours de théâtre. Devenue présentatrice au music-hall de l'ABC, elle est alors remarquée par Raymond Rouleau qui la fait débuter au théâtre en 1943 dans Le Survivant.

Suzanne Flon fait ses premiers pas au cinéma en 1947 dans Capitaine Blomet avant d'obtenir un rôle plus conséquent dans Dernier amour deux ans plus tard. Si elle se consacre essentiellement au théâtre, elle est dirigée par de grands noms du 7e art tels que Huston (Moulin Rouge), Welles (Monsieur Arkadin et Le Procès), et, plus tard, Losey (Monsieur Klein). Comédienne à l'allure frêle et à la voix profonde, Flon émeut les spectateurs en 1963 dans le mélodrame La Porteuse de pain ainsi que dans Tu ne tueras point, dans lequel elle campe la mère d'un objecteur de conscience -une prestation qui lui vaut le Prix d'interprétation à Venise. Les années 60 seront aussi pour elle l'occasion d'être à trois reprises l'épouse de Jean Gabin, dans Un singe en hiver, Le Soleil des voyous et Sous le signe du taureau.

Jouissant d'un grand capital de sympathie auprès du public comme des professionnels, Suzanne Flon fera par la suite des apparitions courtes mais régulières au cinéma, de Docteur Françoise Gailland à Gaspard et Robinson en passant par Quartet d' Ivory. Dans L'Eté meurtrier de Jean Becker, sa composition de vieille dame malicieuse, surnommée par Adjani "la sono cassée", marque les esprits : elle décroche pour ce film le César du Meilleur Second Rôle féminin en 1984, récompense qu'elle obtiendra de nouveau en 1990 pour La Vouivre. A la fin des années 90, la comédienne retrouve Becker, qui fait d'elle une figure familière de son cinéma tendre et nostalgique (Les Enfants du marais en 1999, Effroyables jardins). A 85 ans, celle qui fut ignorée par la Nouvelle vague se voit offrir par Chabrol un de ses plus beaux rôles, celui de la secrète Tante Line dans La Fleur du mal en 2003.

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Kusanagi
Senseï-Administratrice
Senseï-Administratrice
avatar

Nombre de messages : 5083
Age : 39
Localisation : sur le wired
Humeur : CHIEUSE...
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Sam 18 Juin - 19:42

Bon, faisant une recherche "Aware" aujourd'hui, et pour rendre hommage à celui qui à inauguré ce topic... j'ai trouvé sur un forum avec les magnifiques citations de JCVD, ce très beau texte qui prenait quand même sa défense. Je dois dire que je trouve que ce type n'a pas tout à fait tort....

    Re: FOIE et CERVEAU de Jean-Claude Van Damme, cholesterol et (Score: 0)
    par un visiteur le Mardi 24 septembre à 14:04:44
    J’aime beaucoup la manière de réfléchir de Jean Claude Van Damme. Car au risque de passer pour un con, je le dis, je trouve que c’est un homme intelligent, dont tout le monde (ou presque) se moque à tort. Pourquoi on se moque de lui ? Parce que qu’on ne comprend pas ce qu’il dit. Moi aussi, j’étais comme ça avant, je regardais Jean Claude à la télévision, et je me disais « mouahahahaha mais quel abruti, ce type ! ». En fait, plus tard, je me suis aperçu que ces termes, MES termes, n’ont aucun fondement. En fait, quand on réfléchit à ce qu’il dit sans s’en moquer (pour beaucoup de monde c’est très difficile), on se dit « tiens, ça c’est pas faux… » et à la fin on peut même penser « mais, ce qu’il dit, là, c’est tellement… vrai ! ». Evidemment, il montre aussi certains défauts, notamment le fait de mettre des english words dans ses phrases françaises. Mais ceci a une explication tout à fait logique et sensée : Dans sa philosophie, Jean Claude Van Damme n’appartient à aucun peuple (il n’est pas Américain, mais aurait également nié être Belge, ce qui m’étonne beaucoup). Donc, il n’appartient à aucun peuple ; la seule « personne » à qui il appartienne est Dieu, Allah, Bouddah, c’est toi qui vois avec ça, ok ? Et c’est parce qu’il n’a plus les racines de sa Nation qu’il est libre et qu’il n’a pas de langue précise. C’est donc pour ça qu’il ne dit jamais une phrase totalement en français ou totalement en anglais, mais qu’il fait un mélange des deux langues. Cela fait partie de ce qu’il appelle être aware. Pour revenir à sa manière de penser, Jean Claude Van Damme est bien plus qu’un simple acteur de Hollywood. Lors de ses interviews, notamment en France, il n’hésite pas à dire ce qu’il a sur le cœur, ce qu’il pense ; il montre sa vision du monde que, pour ma part, je trouve fantastique. C’est le seul acteur que j’ai vu faire ça, il se démarque du lot, en cela qu’il donne plus que l’image du karaté boy qu’on pourrait avoir de lui. Les autres acteurs font parler d’eux aussi en dehors du ciné, mais c’est pour quoi ? Pour qu’on voit en couverture de « Entrevue » Cameron Diaz qui se promène les seins nus sur sa plage privée de Santa Monica en Californie ? Ou d’autres exemples du même calibre ? Je respecte Jean Claude pour ça. Il y a autre chose pour laquelle j’ai de l’admiration pour lui : le fait qu’il en ai bavé pour en arriver où il en est aujourd’hui. C’est à la suite d’un championnat qu’il découvre les USA, et peu de temps après, il part s’y installer. Il aura connu huit ans de galère avant de jouer dans Bloodsport, son premier film digne de ce nom. Huit ans durant lesquels il apprend l’anglais, et exerce tous les métiers ou presque pour subsister en attendant sa chance. Huit ans qu’il souffre avant de devenir le Van Damme qu’on connaît aujourd’hui. C’est aussi grâce à sa volonté de fer qu’il y est arrivé. Bien qu’ayant été chauffeur de taxi, livreur de pizza, videur de boîtes de nuits, etc… Il a toujours eu l’idée de devenir acteur. A force de persévérer, il y est arrivé. Je suis tout à fait d’accord avec lui quand il dit que « on a tous une mission dans la vie. Mais certains se disent « je serai ci, je vais faire ça », et il n’y a rien qui se passe. Pourquoi ? Parce que ces gens ne se donnent pas les moyens de réussir. La clé de la réussite, c’est la persévérance » (il ne l’a pas dit comme ça, bien sûr, j’ai dû « embellir » sa phrase, mais l’idée reste la même). Van Damme est un type réfléchi, mais qui a du mal à se faire comprendre, ce qui explique que l’on se moque de lui. Quand on comprend le sens profond de ses réflexions (je ne prétends pas avoir tout compris, mais c’est justement en ayant compris certaines choses que j’ai changé d’avis à son sujet), on se rend compte d’une chose : le fond est très bien, mais la forme est désastreuse. Il a de bonnes idées, mais ne sait pas les sortir sous forme de phrases compréhensibles par tous. C’est malheureusement là un grand défaut, je trouve. Qu’importe, après tout, personne n’est parfait…


Mais si vous voulez parler comme Jean-Claude... y'a ça:
http://www.lri.fr/~burelle/JenClodTron/JanclodTron.htm

_________________
Choose Life!
Tuplette.I love Wall.E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/Cho-sanNieA/
Sangoku
Gardien de la citadelle
Gardien de la citadelle
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 35
Localisation : B-4 (à 1000 km de Satan City)
Humeur : Saiyajin Senshitachi
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Sam 18 Juin - 20:05

Alors gros merci Kusa !

Pour ma part, je n'ai jamais toruvé JCVD con, mais seulement un peu désaxé car sa philosophie de la vie n'est pas la même (en terme de langage) que la mienne. Il parle en fait par énigme et réflexion et j'adore. Ce qu'il dit est très sensé et peut être un poil trop philosophique mais tout se tient. Ce qui me fait rire chez lui, c'est sa façon d'exprimer la chose dans les interviews.
Une grosse qualité en lui (dont il a été fait part) est qu'il persévére malgré la difficulté. Et il le dit, il l'avoue ! La drogue, le mal être, le cinéma etc...Une chose à laquelle je suis sensible. Rien que cela, son intervention sur M6 pour Loft Story avec Aziz, JCVD encourageait à plein poumon le candidat et lui parlait des erreurs à ne pas commettre : c'était fantastique !
Une autre interview, qui est passé sur Canal, montrait un tout autre JCVD, et il expliquait au journaliste toute sa vie dont il n'a pas su se défaire mais à laquelle il a su en tirer profit et en faire profiter.
Un acteur farouche et fier mais qui reste quand même plus simple que la plupart des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Dim 19 Juin - 16:29

Yoooouuuppiiiiiiiii!!!! Alors la Kusa, Merci, là j'adore!!
Idem pour toi aussi Sangoku
Depuis quelques années j'essai de convaincre les gens mais en vain... et aujourd'hui je lis ce texte sur JCVD, un texte expliquant que Van Damme n'est pas fou... Ca fait plaisir à voir.

Moi j'ai 23 ans, et la première fois que j'ai vu un film de J-C Van Damme j'avais 10 ans, c'était "Kickboxer" et là, depuis je suis un grand fan, fan de l'acteur depuis 13 années. Bien sure comme tout le monde j'ai halluciné la 1ère fois que je l'ai vu en délire vers 2000 - 2001 et j'ai été très déçu... Puis après j'ai finalement compris, compris beaucoup de choses (les émissions qu'il ne connaîssait même pas, des interviews dont les montages étaient traffiqués) et aujourd'hui encore je suis fier de dire que j'apprécie JCVD, ses films, l'acteur et sa philosophie... Aujourd'hui je suis de nouveau content de savoir que JCVD n'apparaît plus dans les interviews et émissions merdiques de la TV française, à cette époque son agent l'avait très mal conseillé en émissions TV pour la promo du film "Replicant" (2001), ces émissions ne parlait pas cinéma mais d'autres choses et des choses dont on s'en fiche pas mal... C'était des mecs qui cherchaient à humilier JCVD et ils ont réussi ces cons, mais qui n'a jamais fait d'erreur dans sa vie, moi même j'en ai fais des erreurs et je les assumes, comme tout le monde.
Un exemple en ce qui concerne JCVD: "un jour, JCVD se trouvait dans une soirée parisienne, une bonne soirée (pour Johnny je crois) et soudain il croise Arthur, il le croise et lui dit : "toi tu mérites une correction" et ce C*** d'Arthur lui à répondu "fais attention à toi j'ai des gardes du corps", c'est dire l'homme qu'il est ce Arthur, il n'a même pas compris que c'était de l'umour a dit Jean-Claude! Eh oui! JCVD n'est même pas rancunier, car si vous saviez le nombre de coup foireux qu'a fait Arthur à JCVD, c'est impensable!

En tout cas JC Van Damme est revenu avec un bon film en février "l'Empreinte de la mort", qui sort en dvd le 9 Août (un ptit peu de pub :wink: ), si vous avez l'occasion de le voir, vous verrez un nouveau JCVD, un grand jeu d'acteur, il expulse à l'écran toute sa colère, son amour, ses conneries... Tout se qu'il a encaissé ces dernières années.

Et encore une fois je suis content de voir que des personnes ici apprécient JCVD, l'homme au grand coeur qu'il est. Et surtout content de savoir que ce n'est pas des moqueries bêtes et méchantes.

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
O-ren Ishii
Général de la beuverie
Général de la beuverie
avatar

Nombre de messages : 250
Age : 45
Localisation : In the sky with diamonds...
Date d'inscription : 05/10/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Dim 19 Juin - 22:47

Alors je vais apporter ma p'tite contribution à ce thread en parlant d'une actrice hélàs peu connue, et ce bien qu'elle soit sans doute une des plus talentueuse de notre époque.

Je vais parler de la grande (au sens propre et figuré) Tilda Swinton.

Née à Londres en novembre 1960 d'un père officier écossais et d'une mère australienne, la jeune Tilda fut scolarisée dans le même pensionnat qu'une certaine... Lady Diana Spencer (eh oui!) avant d'entreprendre des études de sciences économiques et sociales et de littérature anglaise à Cambridge. Parallèlement, elle se découvre un intérêt et des aptitudes pour le théâtre, où sa grande taille (elle mesure 1m80) et son physique de rousse diaphane un peu androgyne ne passait pas vraiment inaperçu, il faut bien dire... Elle se fait remarquer très vite, et sa maîtrise en poche, elle passe la porte de la prestigieuse Royal Shakespeare Company. Un an plsu tard, elle claque la porte pour différents artistiques : attirée par les artistes marginaux, Tilda Swinton se trouve un peu à l'étroit dans le carcan somme toute très classique de la célèbre compagnie théâtrale anglaise. Attitrée par des rôles qui mettent en valeur son androgynie, elle décroche le rôle de Mozart (oui, oui, Mozart, le seul, l'unique) dans le Mozart et Salieri de Pouchkine; plus tard, dans Man to Man, elle interprète (magnifiquement) une ouvrière qui se fait passer pour son mari mort à la guerre. Elle reprendra ce rôle huit ans plus tard, dans l'adaptation de cette pièce de Karge. En 1985 elle fait une rencontre qui bouleversera la carrière artistique : Derek Jarman lui propose un rôle dans Caravagio, son film sur la vie du peintre italien Le Caravage. Cette rencontre scelle le début d'une collaboration qui s'étendra sur huit années, jusqu'à la mort du cinéaste des suites du SIDA en 1993. Aria, The Last of England, The Garden, War Requiem (extraordinaire adaptation de l'opéra de Benjamin Britten), Edward II (adaptation de a pièce éponyme de Christopher Marlowe qui lui vaut un prix d'interpétation), Wittgenstein... Tilda Swinton est de presque tous les projets de Jarman. Elle prête sa voix dans ce qui sera la dernière oeuvre de Jarman, Blue, court assez étrange où Jarman met à nu ses angoisses sur la vie, la mort, l'Angleterre contemporaine, le tout avec pour seule image un écran bleu. Tilda Swinton mettra du temps à se remettre du décès de celui qui fut à la fois son Pygmalion et un ami très proche. Toutefois, sa participation au film de Sally Potter Orlando, adaptation du roman éponyme de Virginia Woolf, la rend célèbre. Dans le rôle de ce jeune aristocrate qui traverse quatre siècles d'Histoire anglaise sans prendre une ride (et en changeant de sexe en plein milieu du film), Tilda Swinton impressionne par son talent, son charisme et son physique hors du commun. La fin des années 90 la verra alterner des rôles "risqués" dans des production marginales (Female Perversions, Conceiving Ada, Love Is the Devil: Study for a Portrait of Francis Bacon) et quelques incursions à Hollywood dans des rôles malheureusement en-deçà de son immense talent (qui se souvient d'elle en leader de la communauté de La Plage)? Curieusement, elle retrouve un rôle "masculin" dans Constantine au côté de Keanu Reeves (elle joue le rôle de l'ange Gabriel). On la verra aussi dans le rôle de la Sorcière Blanche dans l'adaptation des Chroniques de Narnia, actuellement en préparation (à moins que le film en soit déjà terminé, je ne sais pas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeloo
Fantôme du forum
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 434
Localisation : in my fucking dreams
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Lun 20 Juin - 0:21

O-ren Ishii a écrit:
quelques incursions à Hollywood dans des rôles malheureusement en-deçà de son immense talent (qui se souvient d'elle en leader de la communauté de La Plage)?

Ah, mais moi !
J'ai lu toute la fiche avec un grand intérêt, attendant fébrilement le moment où tu citeras un titre de film qui me permettra de mettre un visage sur cette Tilda Swinton, et d'un seul coup, révélation. Je me rappelle très bien de son rôle, même, elle avait des cheveux longs, et plutôt blonds.
Ah ben ça me fait plaisir, tiens... Ca m'a donné envie de la découvrir, merci O-Ren !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JohnCmyers
Capitaine Aware du forum
Capitaine Aware du forum
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 35
Localisation : Un bled près de Valenciennes....
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Dim 26 Juin - 18:15

Voici la fiche du dieu:

QUENTIN TARANTINO

Né le 27 mars 1963 à Knoxville, Tenessee, Quentin Tarantino doit son prénom au personnage de Quint, le forgeron métisse interprété par Burt Reynolds dans la série "Gunsmoke". Il a 2 ans lorsque sa mère, célibataire, s'installe avec lui dans la région de South Bay au sud de Los Angeles, ou il passera les deux décennies suivantes. dans son quartier pluriethnique de Torrance, le jeune Tarantino est exposé à une multiplicité de cultures populaires et s'imprègne des styles de cinéma les plus divers. Les films d'arts martiaux, notamment, seront encore programmés dans les quartiers Blacks bien après la fin de la vogue du Kung-Fu, et Tarantino pourra ainsi continuer à s'en rassasier jusque vers la fin des années 70. A 17 ans, Tarantino quitte le lycée pour suivre des cours de comédie qu'il finance grâce à de petits boulots. A 22 ans, il se trouve un nouveau port d'attache: embauché comme vendeur aux Vidéo Archives de Manhattan Beach, sa connaissance encyclopédique des vieux films peut enfin s'épanouir et il fait de cette boutique avec ses collègues Roger Avary et Jerry Martinez une véritable école de cinéma bis. C'est également à cette époque qu'il commence à écrire pour son cours de comédie.
Après avoir travaillé avec Avary et un groupe d'amis à un projet de long métrage à très petit budget, "My best friend's birthday", Tarantino connaît plusieurs années frustrantes durant lesquelles il tente vainement de monter deux autres scrips. En 1991, il écrit "Reservoir Dogs" long métrage minimaliste richement dialogué, et susceptible d'être filmé dans un seul décor. A l'époque, il pense en tiré un film en 16 mn dont ses copains de Vidéo Archives et lui-même tiendraient les rôles principaux. Par chance, un jeune et ambitieux producteur, Lawrence Bender, lit son script, en tombe amoureux et demande à Tarantino d'attendre un mois pour essayer d'en faire un "vrai film". Bender fait passer le scénario à Harvey Keitel qui s'enflamme pour le projet, rameute plusieurs autres excellents comédiens et permet au film de bénéficier d'un budget décent. Tourné en extérieur à Los Angeles en moins d'un mois, "Reservoir Dogs" jouit d'un casting brillant: outre Keitel, on y retrouve Michael Madsen, Steve Buscemie, Tim Roth, Lawrence Tierney, Chris Penn et Tarantino lui-même. Il remporte un triomphe au festival de Sundance et bientôt à travers le monde entier. Devenu soudain "hot", Tarantino vends sans mal les deux scénarios écrits avant "Résevoir Dogs": "True Romance" (que Tony Scott réalise en 1992) et "Tueur nés", qu'Oliver Stone tourne en 1993 après l'avoir abondamment réécrit. En 1994, Tarantino signe le jubilatoire "Pulp Fiction", un extravaguant collage de styles où s'entrecroisent plusieurs histoires policières et une série de personnages haut en couleur. Jeux virtuoses sur les codes du polar, le temps et l'espace séquences musicales ébourrifantes, humour à l'emporte-pièce, envolées lyriques et bouffées de violence à couper le souffle... Le film remporte la Palme d'Or à Cannes 1994, relance de façon spectaculaire la carrière de John Travolta, conforte le statut de Samuel L. Jackson impayable en tueur psychologique et inaugure la féconde collaboration de Tarantino avec celle qu'il appellera joliement "mon actrice": Uma Thurman.
Après un hiatus de trois ans, Tarantino écrit et réalise en 1997 "Jackie Brown", d'après le roman policier d'Elmore Leonard "Rum Punch". Pam Grier, idole du cinéma d'action black des années 70 y remporte une double citation au Golden Globe et au Screen Actors Guild, tandis que son partenaire Robert Forster se voit cité à l'Oscar du Meilleur rôle masculin. Ce casting de rêve est complèté par Samuel L. Jackson, Robert De Niro, Bridget Fonda et Michael Keaton.
Tarantino, dont le but initial était de devenir acteur, continue de jouer dans ses films et dans ceux d'autres réalisateurs. Après avoir interprété Mr. Brown dans "Réservoir Dogs", et Jimmie Dimmick dans "Pulp Fiction", il joue un réalisateur dans le sketch "The Man From Hollywood" Four Rooms, puis le frère barge de Georges Clooney dans l'excellent Road-Movie Fantastique "Une nuit en enfer" de Robert Rodriguez et écrit par Tarantino. Il personnifia aussi le destin de Jack Baren "Destiny turns the radio" (1995) et apparut brièvement dans "Girls 6" de Spike Lee. Sur scène, il incarne durant quelques semaines face à Marisa Tomei le méchant dans la pièce à suspense de Frédérick Knott "Wait Until Dark".
Associé à Lawrence Bender à la tête de la société A Band Apart, Tarantino a exercé les fonctions de producteur exécutif sur "Killing Zoé" de Roger Avary. Il a également "présenté" sous la bannière Miramax, le film d'arts martiaux de Yuen Wo-Ping, "Iron Monkey", et assuré la production éxécutive de la comédie grinçante de Reb Braddock, "Curled" (1996), et du film de concert de Julia Sweeney "God Said 'Ha'"! (1999). Au cours de ces quatre dernières années, Quentin Tarantino a aussi travaillé au script d'une épopée guerrière: "Inglorious Bastards", qui figure parmi les projets Miramax de l'année 2004.
Après le premier volet de la saga saignante, "Kill Bill: volume 1", sorti en salle à la fin de l'année 2003, où Uma Thurman dégomme tous ceux qui lui ont valu jadis du mal, Tarantino a présenté aujourd'hui "Kill Bill: volume 2", suite et fin de l'aventure qui s'est annoncée comme une suite d'hommages aux différents styles qui ont marqué le cinéma mondial. Une version ultra violente a même été réalisée par Tarantino pour le Japon, habitué d'après lui aux images fortes.
Dernièrement Tarantino a participé à la réalisation de "Sin City" de Robert Rodriguez et Frank Miller.

Au dernière nouvelle, Tarantino et Rodriguez seraient tous 2 sur un nouveau projet intitulé "Grind House", un film d'horreur qui devrait sortir l'année prochaine. Tarantino et Rodriguez réaliseraient chacun un segment de 60 minutes dans lequel il intégreraient des morceaux de vieux films de série Z. J'espère que ce projet verra le jour, moi ce genre de truc j'adore!

FILMOGRAPHIE
1992 - réservoir Dogs
1994 - Pulp Fiction
1995 - Four Rooms (sketch "The Man From Hollywood")
- Une nuit en enfer
1997 - Jackie Brown
2003 - Kill Bill: volume 1
2004 - Kill Bill: volume 2
2005 - Sin City (guest star réalisateur)

_________________
Pro Aware en couteau de cuisine et serial killer sévissant sur la télé-poubelle
principal mobile: hyper-sensibilité à la manipulation TV et à la vision toxic qui infecte les écrans de programmes académiques

Mais on est tous un peu fou à notre manière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Nanou
Nenupharo-jedi
Nenupharo-jedi
avatar

Nombre de messages : 5219
Age : 33
Localisation : Lyon, France, Terre, Système Solaire...
Humeur : Rude and not Ginger...
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Fiche acteur.   Dim 26 Juin - 18:40

merciiiiiiii Johnny !!! lovejap

_________________
Nanou's Touch
¤ Quintuplette ¤

Eat shit Jessica it's carrot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bluewaterlily.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiche acteur.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiche acteur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fiche Acteur] Ronald Reagan
» FICHE ACTEUR - modèle
» Fiche technique de l'album avec le kit d'octobre de la Fée
» ciné cure rare du vieil acteur
» Comment faire une fiche de lecture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Citadelle :: Tour Image et Son :: Cinéma-
Sauter vers: